Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2013 7 09 /06 /juin /2013 07:19

File5565_WEB.jpg 

Les Bell P-63 C « Kingcobra » français

 

 

 

© Jacques Moulin 2013.

 

 

KING 44006 5TL 

Profil offert gracieusement par son auteur Jacques Davy

http://www.aeroprofils.com/

 

Le Bell P-63 Kingcobra (Bell Modèle 33) était un avion de chasse américain développé durant la Seconde Guerre mondiale. Cet avion était une amélioration du P-39 Airacobra, amélioration destinée à corriger les déficiences connues des P-39. Bien que le P-63 ne fut pas accepté par l’USAF pour le service opérationnel, il fut construit en série et servira avec succès dans l'armée de l'air soviétique.

Il prit naissance en avril 1941. D’abord désigné P-39 D, il avait un empennage modifié, une voilure redessinée avec une aile laminaire et un moteur Allison V-1710-47.

En juin 1941 le prototype fut désigné XP-63. Trois prototypes furent construits et le premier effectua son premier vol le 7 décembre 1942. Les premiers P-63 A seront livrés au mois d’octobre 1943. La version P-63 B ne fut pas suivie mais la version P-63 C héritera d’une quille sous l’arrière du fuselage et d’un moteur V-1710-117. Une série de 1 227 P-63 C fut livrée puis la série continua par des P-63 D, P-63 E, P-63 F. Aucun de ces appareils n’entra en service dans l’aviation américaine, la plus grande partie fut livrée à l’URSS.

Photo 20 img174  

P-63 C Kingcobra 311645 codé 5L avec cocardes à oreilles et insigne du GC II/5 Ile-de-France, l’appareil est équipé de trois réservoirs supplémentaires. (DR)

 

Utilisation par l’Armée de l’Air

 

L’Armée de l’Air reçut donc environ 112 P-63 C « Kingcobra », et quelques groupes en furent équipés. Les King ne furent livrés qu’après la fin de la guerre et ne participèrent donc pas aux combats, mais par la suite ils seront utilisés en Indochine où ils furent souvent transférés d’une unité à une autre, étant souvent laissés sur place par les unités rentrant en métropole.

Lors du déclenchement de la guerre d’Indochine, il fut effectivement envisagé l’utilisation des Kingcobra, mais les avions avaient été livrés pour leur utilisation en France et il fut nécessaire d’obtenir l’accord des Américains pour leur envoi en Indochine. C’est la raison pour laquelle les Kingcobra n’arrivèrent en Indochine qu’en 1949.

Les Kingcobra seront opérationnels en Indochine fin août 1949 où 48 appareils seront livrés.

Les unités transférées étaient :

- Le GC I/5 Vendée qui deviendra le GM III/6 Roussillon,

- Le GC II/5 Ile-de-France,

- Le GC II/6 Normandie-Niemen.

Photo 1 Matra-Kingcobra 022 (2) 

  Une rangée de P-63 C Kingcobra du GC Normandie-Niemen, cela est visible aux casseroles d’hélice tricolores, certainement en Indochine. (Archives Thierry Matra)

  

Puis en 1950 ce fut le GC I/6 Corse qui fut transféré mais qui reprit des appareils laissés sur place par les groupes retirés.

Malgré leur excellente efficacité dans l’attaque au sol, à cause des problèmes de rechanges et aussi d’approvisionnement en obus de 37 mm pour les canons des Kingcobra, ils seront retirés du service en 1951 et remplacés par des appareils plus modernes.

Le GC I/6 Corse et le GC  II/6 Normandie-Niemen remplaceront leurs appareils par des Hellcat.

En août 1950 le GM III/6 Roussillon remplace le groupe de chasse I/5 Vendée qui remplace en avril 1951 ses Kingcobra par des Bearcat.

 

Photo 2 Matra-Parmentier2 267 (2)P63 

  Kingcobra serial 44053 codé 5T-Q. (Archives Thierry Matra)

  

Le GC I/5 Vendée fut équipé de Kingcobra de juillet 1945 à août 1950, l’unité était basée à Bizerte puis à partir de 1950 en Indochine, où ils abandonneront leurs King.

Le GC II/5 Ile-de-France qui deviendra le GC II/6 Travail et reprendra les traditions du Normandie-Niemen, recevra des Kingcobra en 1947 et les conservera jusqu’en 1949, date à laquelle l’unité reviendra à Oran, laissant ses avions en Indochine

Avec la renaissance des forces aériennes françaises, le GC II/9 Auvergne en septembre 1944 et le GC I/9 Limousin en décembre de la même année, sont constitués à Meknès sur Bell P-39 Airacobra. Ils seront dissous après la victoire, le 1ermars 1946.

Remis sur pied entre le 15 juin 1950 et le 1ernovembre 1952 pour le GC I/9, entre décembre 1950 et le 1er avril 1954 pour le GC II/9, les deux groupes participent aux opérations en Indochine sur P-63 Kingcobra dans un premier temps puis respectivement sur F8F-1B Bearcat et F6F Hellcat.

 

  Photo 3 Matra-Parmentier2 693 (2)

  Kingcobra 44158 A-5L du I/9 Limousin (Insigne du Vautour). (Archives Thierry Matra)

 

Certains auteurs parlent de 300 P-63 C qui auraient été livrés aux forces aériennes françaises, il semble que le total soit plus proche de 114. Une partie des avions restant sera utilisée par les USA comme engin cibles.

 

Versions construites

 

P-63 A            1 725 exemplaires avec moteur Allison V-1710-93

XP-63 B          non réalisé

P-63 C            1 227 exemplaires avec moteur Allison V-1710-117

XP-63 D          1

P-63 E            13

XP-63 F          2

P-63 G            32

XP-63 H          1 exemplaire avec moteur Allison V-1410-129

 

  Photo 4 File1314 (3)

Rare photo d'un Kingcobra du GC II/9 Auvergne, avec l'insigne de la SPA 85 (le joker) sur le nez. Fait assez rare, l’appareil ne semble pas être codé,

la photo a été prise lors d’un passage sur le terrain de Bron. (Archives SLHADA)

 

Caractéristiques des Bell P-63 C

 

(Peuvent être en partie fausses je n'ai pas trouvé de source incontestables sur le sujet. Merci de compléter, si vous pouvez, avec des indications vérifiés)

 

Constructeur :                      Bell Aircraft Corporation

Équipage :                             1

Missions :                             chasse

Date du premier vol :           7 décembre 1942

Mise en service :                  octobre 1943

Nombre construits :              3 303 (1943–1945)

 

Dimensions :

Envergure :                         11,70 m

Longueur :                          10 m

Hauteur :                              3,80 m

Surface alaire :                   23 m²

Charge alaire :                  173,91 kg/m²

 

Masse :

Masse à vide :                  3 100 kg

Charge utile :

Masse avec armement : 4 000 kg

Masse Maximale :           4 900 kg

 

Performances :

 

Vitesse maxi :                      660 km/h (Mach 055)

Vitesse de croisière :

Vitesse ascensionnelle :     762 m/mn

Autonomie :

Plafond :                              7 620 m

Distance franchissable :

Altitude de croisière :

Rayon d’action :                3 540 km

 

Armement :

 

Interne :                  1 canon M4 de 37 mm tirant à travers le moyeu d'hélice

                                 4 mitrailleuses M2 de 12,7 mm (2 dans le nez et 2 dans les ailes)

 

Communication radio :

 

 

Moteur :

 

Marque :                                            Allison.

Nombre :                                           1

Type :                                                V-1710-117 à injection d’eau.

Configuration :                                 V 12

Refroidissement :                            liquide

Suralimentation :                             oui

Puissance normale au sol :            1 800 ch

Puissance à :  

Puissance au décollage :

Equivalent puissance :

Régime de l’hélice :

Alésage :                                           139,7 mm

Course :                                            152,4 mm

Cylindré totale :                                28,20 litres

Taux de compression :                   6,6

Poids à sec :                                     707 kg

 

Hélice :

Marque :

Type :

Nombre de pales :                           4

Diamètre :

 

Photo 5 File2689 (2) 

Kingcobra de l'Auvergne, avec le code 5 A (le GC II/9 appartenait à la 5èmeescadre à cette époque) appareil vu aussi à Bron. (Archives SLHADA) .

 

© Jacques Moulin 2013.

Remerciements à Christian Boisselon et H. Guyot

 

 

    Autres photos  

 

 

Photo 9 File4060 (2) 

Photo 9 - Deux Kingcobra de la 2èmeescadrille du I/9 Limousin un avec un code l’autre sans (notez que les cocardes de fuselage ont conservé les « oreilles » des cocardes américaines). (Archives SLHADA)

 

Photo 10 File4062 (2) 

Photo 10 - Belle rangée d’appareils codés 5-L du GC I/9 Limousin. (Archives SLHADA)

 

Photo 11 File4061 (2) 

Photo 11 - Une rangée de Kingcobra de la 1èreescadrille du GC I/9 Limousin. (Archives SLHADA)

 

Photo 12 File4063 (2) 

Photo 12 - Kingcobra 44 44 en vol sans marques probablement en AFN. (Archives SLHADA)

 

Photo 13 img176 

Photo 13 - P-63 C Kingcobra 44118 codé R5-L avec l’insigne du GC II/5 Ile-de-France,

l’appareil est équipé de trois réservoirs supplémentaires. (Archives SLHADA)

 

Photo 14 File4064 (2) 

Photo 14 - Kingcobra  440070 code G-5L du GC II/5 Ile-de-France en vol. (Archives SLHADA)

 

Photo 15 File4065 (2) 

Photo 15 - P-63 C serial 44022 codé 5-LO du GC II/5 Ile-de-France en vol. (Archives SLHADA)

 

Photo 16 img170 

Photo 16 - P-63 C Kingcobra, serial 44118 codé R5-L avec l’insigne du GC II/5 Ile-de-France,

l’appareil est équipé de trois réservoirs supplémentaires. (DR)

 

Photo 17 img171 

Photo 17 - Un Kingcobra non identifié (DR)

 

Photo 18 img172 

Photo 18 - Kingcobra serial 311682 sans marque ni insigne (DR)

    Photo 21 img175

Photo 21 -  P-63C Kingcobra apparemment en Indochine,

 le code « G » est sur l’oreille de la cocarde, sans insigne. (DR)

 

Photo 22 img177 

Photo 22 - P-63 C Kingcobra 44118 codé R5-L avec l’insigne du GC II/5 Ile-de-France,

l’appareil est équipé de trois réservoirs supplémentaires. (DR).

 

Photo 23 img178 

Photo 23 - Kingcobra 44070 codé G-5L de l’Ile-de-France. (DR)

 

Photo 24 img179 

Photo 24 - Vue de détail d’un avion de la 5èmeescadrille du groupe III/6. (DR)

 

Photo 25 img181 

Photo 25 - Vue du poste de pilotage. (DR)

 

Photo 26 img182 

Photo 26 - Vue de détail d’un P-63  C. (DR)

 

photo 27 img180 

Photo 27 - Un P-63 C serial 311590 posé sur le ventre. (DR)

 

Photo 28 Matra-Parmentier2 026 (2) 

Photo 28 - Trois appareils du GC I/5 Vendée en Indochine. (DR)

 

Photo 29 Matra-Parmentier2 146 (2) 

Photo 29 - Un Kingcobra d’une unité inconnue en Indochine. (DR)

 

Photo 30 Matra-Parmentier2 401 (2) 

Photo 30 - Un autre Kingcobra du GC I/5 Vendée, insigne de la SPA 26. (DR)

 

Photo 31 Matra-Parmentier2 407 (2) 

Photo 31 - Un autre Kingcobra du GC I/5 Vendée, insigne de la SPA 26. (DR)

 

Photo 32 Matra-Parmentier2 426 (2) 

Photo 32 - Kingcobra du GC I/5 avec l’insigne composite des deux escadrilles

probablement la monture du commandant du groupe probablement en AFN. (DR)

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Avions de la Guerre d'Algérie - dans Avion
commenter cet article

commentaires

Alexandre 22/04/2016 20:16

Bonjour, tout d'abord tres bon article je le trouve très complet, qui plus est avec des photos, ce qui devient dur à trouver maintenant.
Je ne sais pas si vous êtes encore présent sur votre site
Mais si oui j'aimerais si possible un coup de main de votre part
Je vous explique. Mon arrière grand père que j'ai eu la chance connaitre,
Etait pilote sur cet appareil.
Cela fait maintenant deux ans que j'essaie tant bien que mal de réunir des infos et photos sur lui.
Mais je n'est jamais rien trouvé si ce n'est les photos que ma famille a récupérée et l'article sur un vieux magasine que mon père avais acheter.(article sur le p-63 ou il y avais une photo de lui)
Alors vu le contenue de vos articles je me dis que vous êtes bien renseigner et passionné par l'aviation militaire
C'est pour cela que je sollicite votre aide afin d'avoir des sources, ou je pourrais peut être trouvé quelque chose.

Merci de votre lecture
Je vous souhaite une agréable journée

Bien cordialement
Alexandre

Avions de la Guerre d'Algérie 23/04/2016 08:33

Contactez moi a aviation@dbmail.com

Avions de la Guerre d'Algérie 23/04/2016 08:32

Pour trouver des précision, il faudrait trouver ses carnets d e vol, et l'unité a laquelle il appartenait, après des recherche sont possible aux archives de Vincennes....

GUILLET 25/05/2015 18:06

j'ai une belle (je crois) photo d'un P63 King Cobra (immat. 5A-B), que j'ai pu identifier grâce à votre site, prise dans les années fin-40, début-50, par mon père en Indochine ou en Algérie (?). Je ne sais pas identifier sur la photo l'escadrille. Etes-vous intéressé de recevoir une copie de cette photo ?

Avions de la Guerre d'Algérie 25/05/2015 18:29

Pas de problème j’attends, mais elle dois avoir été prise en Afrique du nord, ces appareils n’ont pas été en Indochine.

Jacques Moulin

Présentation

  • : Le blog de Avions de la Guerre d'Algérie
  • Le blog de Avions de la Guerre d'Algérie
  • : Participation à l'histoire aérienne de la Guerre d'Algérie, sans polémiques inutiles.
  • Contact

Profil

  • Avions de la Guerre d'Algérie
  • Déjà ancien dans l'histoire de l'Aviation, j'ai écrit de nombreux article dans diverses revues depuis 1968 et publié trois livres, un sur les autogires, un sur le Loire 45/46 et un sur le Bloch 174 ces deux derniers livres sont épuisés).
  • Déjà ancien dans l'histoire de l'Aviation, j'ai écrit de nombreux article dans diverses revues depuis 1968 et publié trois livres, un sur les autogires, un sur le Loire 45/46 et un sur le Bloch 174 ces deux derniers livres sont épuisés).

Recherche

Catégories