Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 09:16

 File5565_WEB.jpg

Percival P-28 Proctor

 

 

© Jacques Moulin 2014

 

Proctor Pau 1948 ERN 

 

Profil publié avec l'aimable autorisation de Patrice Gaubert.

http://gaubs.free.fr

et

http://profils-aero.blogspot.fr/2010/03/quelques-avions-de-la-periode-1939-1945.html

 

 

Photo 1 File6932 (2) 

Photo 1 - Un Proctor école à Pau, en 1948, codé W s/n NP 397, immatriculation F-TKEW

 

Dès les années trente les appareils radio sont systématiquement montés sur les avions militaires, simplifiés sur les chasseurs, plus élaborés sur les multiplaces. La formation des personnels affectés aux opérations de communications radiophoniques devint donc, rapidement, une nécessité qui demandait de disposer d'aéronefs spécialisés. C'est dans cette optique que fut conçu en Grande-Bretagne le Percival Proctor.

Dès 1938 l'Air Ministry britannique émit la spécification 20/38 relative au besoin d'un monomoteur de formation pour le personnel opérateur radio et opérateur de calibrage des radars pour la Fleet Air Arm et la Royal Air Force. Quatre constructeurs britanniques répondirent à la spécification : Airspeed, Blackburn, Percival, et Westland. Blackburn se retira de la compétition, Airspeed et Westland furent éliminés. Percival proposa de développer une version militaire de son Vega-Gull de tourisme, un avion très populaire en Grande-Bretagne et au Canada. Le nouvel avion désigné Percival P-28 fut baptisé « Proctor ». Rapidement l'Air Ministry prit la décision que le nouvel avion devait, en plus de ses fonctions d’école de radio, soit aussi apte à remplir des missions de liaison et de transport d'état-major.

 Photo 2 File3577 (2)

 

Photo 2 - Proctor civil F-BFXL

 

 

Le Proctor effectua son premier vol quelques jours après l'entrée en guerre du Royaume-Uni, le 8 octobre 1939. Lors de ces essais l’avion démontra d’excellentes qualités de vol.

Le Proctor était un monoplan quadriplace à aile basse cantilever, il disposait d'un train d'atterrissage fixe et d'un moteur en ligne de 210 ch. La première version, désignée Proctor Mk-I fut commandée à 247 exemplaires, principalement pour la Royal Air Force. Ces premiers appareils servirent d’avions de liaison et de servitudes au sein des unités de bombardement et de chasse de la Royal Air Force.

Le Mark-I fut suivi par le Mk-II et le Mk-III construits respectivement à 175 et 437 exemplaires. Une partie des Proctor Mk-III allèrent à la Fleet Air Arm pour des missions d'entraînement radio et pour le calibrage des radars de défense côtière du royaume.

 Photo 3 img496

 

Photo 3 – Alignement de Proctor à Pau en 1948.

Au premier plan le NP 338 (F-TKAS) codé S.

 

En 1941 une nouvelle spécification fut émise sous le code 9/41 afin d’adapter les Proctor à la mission d'entraînement radio tout-temps. La nouvelle version fut désignée Preceptor pour les missions d'entraînement radio tout-temps. D'abord désigné Preceptor Mk-I, il reçut finalement la désignation de Proctor Mk-IV. Cette version fut construite à 258 exemplaires. Quelques exemplaires du Proctor Mk-IV furent versés au Coastal Command pour des missions de liaison entre l'Angleterre et les bases isolées du nord de l'Ecosse.

Après la guerre environ 200 Proctor furent livrés au marché civil. Les Proctor Mk-III et Mk-IV de la Royal Air Force devinrent respectivement pour les civils les Proctor C3 et C4 tandis que toutes les machines de la Fleet Air Arm prirent la désignation de Proctor C5. En 1946 la Royal Canadian Air Force commanda une version hydravion dotée de deux flotteurs ; l'avion ne fut commandé qu'à un seul exemplaire et ne resta en service que jusqu'en 1949. Le Proctor hydravion fut désigné Proctor C6.

 Photo 4 File0351 (2)

 

Photo 4 - Proctor militaire de la RAF S/n DX 232

 

Après-guerre la Belgique, la Norvège et le Portugal utilisèrent le Proctor comme appareil militaire. Le dernier fut un Proctor Mk-II portugais qui ne fut retiré du service qu’en 1966.

Utilisation par la France

 

En décembre 1945 la France reçut dix-huit Proctor Mk-IV. Ces avions eurent pour missions principales la liaison et l'entraînement radio à l’école de Pau. Deux de ces Proctor Mk-IV furent envoyés à Madagascar en 1947 lors de l’insurrection anticoloniale où ils servirent aux côtés des Avro Anson, des Junkers Ju-52/3 et des Blenheim pour des missions de reconnaissance de jour.

Le dernier Proctor français fut retiré du service en 1959. Il servait d'avion de liaison pour le compte de l'Armée de l'Air en Algérie.

 

Photo 5 img486

 

Photo 5 - Un Proctor à Pau en 1948.

L’équipage s’installe d’ans l’appareil S/n NP 231 (T-KER codé R)

 

 

 

Quelques « Proctor IV » en service à l’école de Pau.

 

Sérial           Date de réception          Immatriculation             Code             Observation

 

NP229            07/05/1946                  F-TKEX                               X

NP231            12/04/1946                  F-TKER                              R

NP252            10/05/1946                  F-TKEF puis  F-TKEO      F puis O

NP343            10/05/1946                  F-TKEU                              U

NP367            09/05/1946                  F-TKEV                               V

NP388            10/05/1946                  F-TKES                               S

NP397            09/05/1946                  F-TKEW                             W

RM162            05/02/1946                 F-TKER puis F-TKEJ        R puis J

RM163            05/02/1946                 F-TKEN                               N

RM165            25/09/1945                 F-TKEH                               H                    accidenté

RM166            05/02/1946                 F-TKEM                               M

RM167            05/02/1946                 F-TKEL                                L                    accidenté

RM174            25/09/1945                 F-TKEG                               G

RM177            13/04/1946                 F-TKEO puis F-TKEF       O puis F

RM178            09/05/1946                 F-TKEQ                               Q

RM182            25/09/1945                 F-TKEK                                K

RM183            25/09/1945                 F-TKEJ                                J               accidenté à Bordeaux

RM184            25/09/1945                 F-TKEI puis F-TKEP          I puis P

 Photo 6 img494

 

Photo 6 - Un Proctor à Pau en 1948 S/n NP 229 immatriculation F-TKEX codé X.

 

 

 

Caractéristiques des Percival P-28 Proctor IV

 

(Peuvent être en partie fausses je n'ai pas trouvé de source incontestables sur le sujet. Merci de compléter, si vous pouvez, avec des indications vérifiés)

 

 

Constructeur :                                    Percival

Équipage :                                           4 places

Missions :                                            entrainement

Date du premier vol :                        08/10/39

Constructions :                                  bois et toile

 

 

Dimensions

Envergure :                                         12,027 m

Longueur :                                             8,590 m

Hauteur :                                                 2,21 m

Surface alaire :                                  19,775 m²

Charge alaire :                                   80 kg/m²

 

Masse

Masse à vide :                                    1.109 kg

Charge utile :                                         250 kg

Masse totale en charge :                1.585 kg

 

 

Performances :

Vitesse maxi :                                    252 km/h

Vitesse de croisière à 0 m :           217 km/h

Vitesse ascensionnelle :                 ?

Plafond :                                              4.270 m

Rayon d’action :                                 800 km

 

Armement :

 

Sans

 

Communication radio :

Inconnu et variable suivant utilisation

 

 

Moteur

 

Marque :                                              De Havilland

Nombre :                                              1

Type :                                                    Gipsy-Queen 21

Configuration :                                   6 cylindres en ligne inversés

Refroidissement :                             air

Suralimentation :                               ?

Puissance normale au sol :            208 ch.

Alésage :                                             118 mm

Course :                                               140 mm

Cylindrée totale :                               9,186 litres

Taux de compression :                    6,51

Poids à sec :                                       220 kg

Largeur :

Longueur :

Hauteur :

Carburant :

 

 

Hélice

Marque :

Type :

Nombre de pales :                             2

Diamètre :

 

© Jacques Moulin 2014

 

 

Bibliographie : un article de Bernard Chenel, sur l'école des radionavigateurs de Pau, dans le T.U. n° 173.

Le T.U. (Trait d’Union) est une revue publiée depuis de très longues années par la  BFAB (Branche Française d’Air Britain) c’est une revue incontournable pour les historiques pointus de nombreux sujet aéronautiques. Certain numéros du Trait d'Union sont toujours disponible sur le site du "Trait d'Union" bulletin de la Branche Française d'Air Britain.

http://www.bfab-tu.fr/

 

Remerciement à Lucien Morareau  et à  Jean-Paul Bonora.

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Avions de la Guerre d'Algérie - dans Avion
commenter cet article

commentaires

PH.MUNOZ 17/03/2016 22:33

Excellent blog,très bien fait et instructif,merci.

Avions de la Guerre d'Algérie 19/03/2016 08:13

Merci pour ces compliments.
Jacques Moulin

Présentation

  • : Le blog de Avions de la Guerre d'Algérie
  • Le blog de Avions de la Guerre d'Algérie
  • : Participation à l'histoire aérienne de la Guerre d'Algérie, sans polémiques inutiles.
  • Contact

Profil

  • Avions de la Guerre d'Algérie
  • Déjà ancien dans l'histoire de l'Aviation, j'ai écrit de nombreux article dans diverses revues depuis 1968 et publié trois livres, un sur les autogires, un sur le Loire 45/46 et un sur le Bloch 174 ces deux derniers livres sont épuisés).
  • Déjà ancien dans l'histoire de l'Aviation, j'ai écrit de nombreux article dans diverses revues depuis 1968 et publié trois livres, un sur les autogires, un sur le Loire 45/46 et un sur le Bloch 174 ces deux derniers livres sont épuisés).

Recherche

Catégories