Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2008 6 06 /09 /septembre /2008 11:17

Insigne ALAT

 

 

Nord Aviation 3400 «Norbarbe»

 

  

 

© Par Jacques Moulin 2008 revu en 2012.

      Nord 3400 Norbarbebis WEB

Profil de Norbarbe (© Jacques Moulin)

   

Nord-3400-Pierre-Gouygoux_WEB.jpg  

Le Nord 3400 n° 26 en 1961 en Algérie sur le terrain d'El Aricha au sud de Tlemcen.

(© Photo Pierre Gouygoux). 

 

 Norbarbe_photo_A_Robert_WEB-copie-1.jpg

   Un Nord 3400 Norbarbe "un bruyant engin" à Mecheria en 1959/1960 (Photo A. Robert).

Ce mois-ci, nous nous attacherons à un appareil d'origine française bien peu connu mais qui fut quand même utilisé en AFN. C'était un des petits avions à aile haute, très nombreux en Algérie, et trop souvent appelés simplement «Piper». 

Le Nord 3400 Norbarbe avait été proposé à un concours organisé en 1956 par la DTI dans le cadre d'un programme pour la construction en France d'un avion biplace d'observation et d'évacuation sanitaire, destiné à l'Aviation Légère de l'Armée de Terre (ALAT). Cet appareil devait remplacer les Piper L-18 et Cessna L-19, alors utilisés en grand nombre.

Ce projet présenté par la SNCAN (Société Nationale de Constructions Aéronautiques du Nord) fut le seul retenu par la commission d'examen des projets qui fit connaître le résultat le 11 janvier 1957.

Le prototype, terminé en janvier 1958, fit son premier vol le 20 janvier, piloté par André Turcat, le futur pilote d'essais du Concorde. L'appareil, dénommé Nord 3400, était propulsé par un moteur Potez 4D 30 de 240 ch, tracté par une hélice bipale Ratier. Par la suite, ce moteur fut remplacé par un Potez 4D 34 de 260 ch.  

Le Nord 3400 est un monoplan à aile haute de forme rectangulaire sans flèche avec un dièdre continu de 2°. Cette aile peut être équipée d'un dispositif de repliage, par pivotement de chaque demi-plan.

Il est construit d'une structure en tubes métalliques, partiellement entoilée. Sa voilure rectangulaire, contreventée par un mât, est de structure très simple. La partie en avant du longeron est revêtue de métal. L'emplanture, dans la région occupée par les réservoirs, est aussi revêtue de métal, mais tout le reste de la surface est entoilé. D’importants dispositifs hypersustentateurs occupent toute l'envergure de l'aile : volets de courbure à déflecteur de bord d'attaque dans la partie centrale de la voilure et volets d'intrados sur les ailerons. Les empennages sont classiques, avec mono dérive, de structure métallique, les éléments mobiles étant entoilés.

 

 Photo-1.jpg       

Norbarbe n° 122 préservé en état de vol, (le F-AZFM)  

présenté lors d'un meeting à Corbas (69) (Photo Bruno Parmentier). 

 

img343.jpg  

Le "Norbarbe" n°4 (Archives J. Moulin).

 

L'habitacle offre une excellente visibilité et une grande porte latérale est prévue pour pouvoir entrer facilement un brancard. Dans le cockpit, les deux postes peuvent être équipés de commandes complètes. De larges ouvertures sont prévues pour le pilote et l'observateur. La cabine a été largement dimensionnée, puisque l'appareil peut éventuellement être utilisé en triplace. Ainsi l'observateur a une liberté totale de mouvements, son siège pouvant pivoter de 360 degrés il bénéficie d'une excellente visibilité presque totale, principalement vers le bas, grâce à des balcons latéraux vitrés.

 

 File5021 WEB

Le prototype de l'appareil. (DR)

 

 F00188-copie-1.jpg

Norbarbe de l'ALAT en Algérie. (DR)

 

Pour des missions photographiques, les installations de prise de vues verticales et horizontales peuvent être montées à l'arrière du siège de l'observateur.

Il peut aussi transporter des charges de 50 à 100 kg au moyen de supports fixés sous chaque demi-plan de voilure.

Son atterrisseur principal, de type classique, était constitué par deux essieux en porte-à-faux articulés sur le fuselage. Les amortisseurs sont intégrés au fuselage, les organes de roulement étaient chaussés de pneus à basse pression et de large section, conférant à l'avion des qualités de décollage court, lui permettant de s'envoler de n'importe quelle bande de terrain de 150 m de long. La roulette arrière est orientable.

L’alimentation du moteur est assurée par deux réservoirs souples de 110 litres auto-obturants, ce qui est très précieux pour un avion amené à voler sous le feu des armes légères.

Le premier Nord 3400 sera livré à l'ALAT en juillet 1959.

Bruyant, arrivé trop tard, il n'aura pas le temps de faire ses preuves avant la fin de la guerre d'Algérie. De retour en métropole, il sera, comme tous les autres avions de l'ALAT, victime du développement de l'hélicoptère.

 

 File5406_WEB-copie-1.jpg

Un Nord 3400 de l'Alat en vol (Photo origine Gérard Poirier). (DR)

 

Les 150 exemplaires construits entre 1959 et 1961 seront utilisés par l'ALAT puis par la Gendarmerie car l’appareil est peu adapté à des emplois civils d'une part et, d'autre part, de conception trop classique par rapport à ses concurrents étrangers déjà établis, il était jugé peu apte à l'exportation.

En 1965, l'appareil est modifié et son hélice bipale Ratier est remplacée par une hélice tripale Hartzell à pas variable.

Quelques appareils sont conservés, mais peu sont actuellement en ordre de marche, car les pièces de son moteur sont très rares, la société "Potez" ayant depuis bien longtemps arrêté leur fabrication.

 

 File5022 WEB

 

Un appareil de la Gendarmerie (il y a de nombreuses modifications par rapport au prototype, notamment hélice tripale et moteur américain.) (DR)

 

 File5256_WEB.jpg

Nord 3400 n° 41 à Buc en France après 1962. (DR)



 File0164Photos Maurice-Guillard

 

File0170Photos Maurice-Guillard

Deux photos d'un Norbarbe en AFN avions travaillant pour les commandos sur la zone de El Abiot (Photo Maurice Guillard).

            

Nord3400-n°33 Strasbourg WEB

 Le Norbarbe  n°33 DWA de l'ALAT vu a Strasbourg après 1962.

File8527 WEB

      Nord 3400 n°114 (1961) Photo origine MAP)

 

File8524 WEB

Le Nord 3400 du musée de  Dax le 20/6/82 (Photo JL Ferradou.)

 

 

 

 

Caractéristiques Nord 3400 Norbarbe

 

(Peuvent être en partie fausses je n'ai pas trouvé de source incontestables sur le sujet. Merci de compléter, si vous pouvez, avec des indications vérifiés)

 

Constructeur : SNCAN

Équipage : 2

Missions : Reco, Liaison, Evasan, Observation, photos, remorquage de cibles

Date du premier vol : 20/01/58

Constructions :

 

                                                     Dimensions

                                           Prototype                                  Appareils de série

 

Envergure :                      12,70 m                                               13,10 m

Longueur :                         8,42 m                                                 8,45 m

Hauteur :                           3,12 m                                                  3,13 m

Surface alaire :              19,50 m²                                               20,82 m²

Charge allaire :

 

Masse

Masse à vide :                                                                                960 kg

Charge utile :

Masse totale en charge :                                                             1350 kg

 

Performances :

Vitesse maxi :                                                                             290 km/h

Vitesse de croisière :     150 km/h                                             200 km/h

Vitesse ascensionnelle :

Autonomie :                                                                       

Plafond :                                                                                        3000 m

Distance franchissable :                                                              1000 km

Altitude de croisière :

Rayon d’action :

 

Communication radio :

 

 

Moteur

 

Marque :                             Potez                                                 Potez

Nombre :                                 1                                                      1

Type :                                   4D 30                                                 4 D 34

Configuration :              A 4 cylindres inversés

Refroidissement :                   Air

Suralimentation :

Puissance normale au sol : 240 ch à 2500 t/mn              260 ch à 2500 t/mn

Puissance à      :  

Puissance au décollage :

Equivalent puissance :

Régime de l’hélice :

Alésage :

Course :

Cylindré totale :

Taux de compression :

 

Hélice

Marque :                                                                              Hartzell

Type :

Nombre de pales :                bipale                              Tripale a pas variable

Diamètre :                                                                                         2,2 m

 

   

 

File7937 WEB

 Plan du prototype extrait de la première notice sur le Norbarbe.

 

Pages de SNCAN Nord 3400 -Planches-2

 

Plan de la notice du Nord 3400 comuniqué par Laurent Gruz.

 

F00135-copie-1.jpg

Un terrain de l'ALAT : celui de Sidi bel Abbès, avec au moins six Nord 3400

(Photo Maurice Guillard).

 

 

 

© Par Jacques Moulin 2008 revu en 2012.

 

 

   

 

Article publié dans l'Ancien d'Algérie n° 468 de juin-juillet 2008.

 

      

Partager cet article

Repost 0
Published by Avions de la Guerre d'Algérie - dans Avion
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Avions de la Guerre d'Algérie
  • Le blog de Avions de la Guerre d'Algérie
  • : Participation à l'histoire aérienne de la Guerre d'Algérie, sans polémiques inutiles.
  • Contact

Profil

  • Avions de la Guerre d'Algérie
  • Déjà ancien dans l'histoire de l'Aviation, j'ai écrit de nombreux article dans diverses revues depuis 1968 et publié trois livres, un sur les autogires, un sur le Loire 45/46 et un sur le Bloch 174 ces deux derniers livres sont épuisés).
  • Déjà ancien dans l'histoire de l'Aviation, j'ai écrit de nombreux article dans diverses revues depuis 1968 et publié trois livres, un sur les autogires, un sur le Loire 45/46 et un sur le Bloch 174 ces deux derniers livres sont épuisés).

Recherche

Catégories