Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2008 2 02 /12 /décembre /2008 10:42

 

 

Quelques Numérotations de bases :

 

     

Base aérienne  140       Blida (Algérie)

Base aérienne  141       Oran La Sénia «Commandant Tulasne» (Algérie).

Base aérienne  142       Boufarik (Algérie)

Base aérienne  143       Batna (Algérie)

Base aérienne  144       Sétif Ain Arnat ou Base ALAT 101 (Algérie).

Base aérienne  145       Colomb-Béchar (Algérie)

Base aérienne  146       La Réghaïa (Algérie) (la base était en fait située en bord de

                                               mer à plus de 20 km au nord de Réghaïa).

Base aérienne  148       Hussein Dey (Algérie).

Base aérienne  149       Alger Maison-Blanche(Algérie).

Base aérienne  150       Rabat Ville (Maroc).

Base aérienne  151       Rabat Salé (Maroc).

Base aérienne  152       Agadir (Maroc).

Base aérienne  153       Oujda (Maroc).

Base aérienne  154       Mediouna (Maroc).

Base aérienne  155       Casablanca-Cazes (Maroc).

Base aérienne  156       Bizerte Sidi Ahmed (Tunisie).

Base aérienne  157       Tunis El Aouina (Tunisie).

Base aérienne  158        Gabès (Tunisie).

Base aérienne  164        Atar (Algérie).

Base aérienne  167        Reggane (Algérie)

Base aérienne  180        Bou-Sfer (Algérie)  site sur l'amicale des anciens militaires

                                                Bou Sfer : laba180-bousfer.com 

Base aérienne  201         Sidi Slimane (Maroc).

Base aérienne  202         Ben Guerir (Maroc).

Base aérienne  210         Alger Ville (Algérie).

Base aérienne  211         Télergma (Algérie).

Base aérienne  212         Biskra (Algérie).

Base aérienne  213         Bône Les Salines (Algérie).

Base aérienne  214         Oued Zenata (Algérie)

Base aérienne  215         Ouargla (Algérie) DTO 34/540 (grande base permanente,

                                               piste en dur).

Base aérienne  216         Ouad Hamimin - Constantine (Algérie) ex DTO 30/540.

 

Base Ecole   BE 707       Marrakech (Maroc).

Base Ecole   BE 708       Meknès (Maroc).

Base Ecole   BE 724       Fez (Maroc)

B A S     (?)                      Méchèria.

 

Base Aéronautique Navale

  

BPAN de Lartigue

BSAN Alger Maison-Blanche.

BAN de Thiersville (abandonnée par la Marine, deviendra une base ALAT).

 

Base ALAT

 

Sétif -Ain Arnat Base ALAT 101(ou BA 144)

Sidi Bel Abbès

 

Base Au Maroc:

 

Voici d'autes bases aériennes au Maroc :

Base aérienne 200 Nouasseur (dissoute en 1959)

•Base aérienne 201 Sidi-Slimane (dissoute en 1959)

•Base aérienne 202 Ben Guerir

•Base aérienne 204 Boulhaut (dissoute en 1959)

•Base école 707 Marrakech

•Base école 708 Meknès « Commandant Mezergues » (dissoute en 1961)

•Base école 724 Fès « Capitaine Petit-Jean » (dissoute en 1961)

•Base aérienne Agadir

•Base aérienne Jema-Jahim

°Base aérienne Ksar-El-Souk n°11/708 (rattachée à la BA 708 Meknès)

•Base aérienne Kasba-Tadla

•Base aérienne Ouarzazate

 

 

 

CARTE DES BASES ET TERRAINS D'ALGERIE.

 

 

Ce document a été réalisé par Jacques Moulin à partir d'éléments du livre de l'ARDHAN " L'Aéronautique Navale en Algérie" par Henri Robin.

Plusieurs bases sont situées plus au sud

notamment Tindouf, Adrar, Djanet, Fort Flatters, etc...

 

Toutes précisions, compléments ou rectification seraient les bienvenus.

 

 

Autres bases Armée de l'Air (ou de l'ALAT ?)

Sur lesquelles il nous manque des précisions:

 

Aïn-Sefra
 
Aflou (DTTT?)
Berrouaghia
Bir el Ater  :
Renseignements pris sur la piste de Bir el Ater : 
« Piste en terre renforcée par des plaques métalliques. Elle était fréquentée par toutes sortes d'appareils, hélicos et légers de l'ALAT, HD-321, T-6, Vampire, DC-3. Mais pas d'activité régulière semble-t-il
- selon mon correspondant : cette piste n'existe plus, elle est devenue un lotissement airport (el matar) plus de 600 logements dans cette zone. »

Autre info d'un lecteur sur Bir el Ater :
« La piste était effectivement en terre et cailloux. Je ne me souviens pas y avoir vu des plaques métalliques (PSP). Cette piste était "contrôlée" par la SRC 24 (station radar de campagne). Un service régulier existait tous les mercredis par un Noratlas 2501 et parfois un DC-3. Cette piste était parallèle au barrage électrifié dont il fallait mettre hors service un secteur lors des atterrissages et décollages. La SRC 24 coordonnait tous les vols opérationnels qui se situaient dans notre zone de détection T-6 et Sky partant de Tébessa et avions plus importants venant de Bône et Boufarik (missions "Gaston" survol de la Tunisie). Egalement missions B-26 dans le sud, mission de surveillance des avions civils traversant vers l'Afrique DC-6 et DC-8 (Lima Alpha et Lima Bravo par ex.). La station SRC 24 est ensuite descendue à El oued Guémar en gardant son nom SRC 24. Une "sous-station" l'a remplacée à Bir el Ater avec une autre appellation
 (©) Ibert Jean Marie 2009.

Biskra  DTO 31/540
Bou-Saada

Bou-Sfer
Constantine -
(grosse base civil et militaire). (Voir Oued Hamimin).
                      Ne pas confondre : Un autre terrain uniquement civil fut construit par la
  France en 1960 au sud de Constantine, à Ain El Bey, c'est le terrain
  actuel de la ville.

Djanet (grand Sud) - piste en terre, pas d'installations (visibles).
Djelfa DTO 44/540
Djidjelli ?
El Goléa,
assez fréquenté.
El Oued-Guémar DTO 39/540 et SRC 7
(Guémar, base près d'El Oued, capitale du
  Souf, extrême est) avec piste en dur, hangars, GCA.

El-Abiod
Fort Flatters (terre, base permanente AA) DTO 48/540.
(Très au sud)
Voir un site assez complet sur le sujet http://www.fort-flatters.com/

Fort-Trinquet
Gassi Touil,
(piste très sommaire, gravillons).
« Aérodrome de Gassi Touil (anciennement dénommé Hassi Touareg, car on y trouve un puits très profond). Présent de 1968 à mai 1971 sur cette base pétrolière (un feu de puits a brulé pendant des mois, éteint par Red Adair par la mise en place d'une coupole en acier), je confirme qu'il y avait une piste assez sommaire (terre et gravillons) que nous utilisions avec des Dornier 27 (monomoteur) et des Dornier 28 (bimoteur) pour les besoins de liaison et de courrier. Apparemment aucun avion militaire ne s'est posé sur ce terrain. 
             (©) Robert Pigaglio.

Geryville (civile ?)
Ghardaïa
(piste en dur, tour de contrôle).
Hassi-Messaoud. SRC 25/953
In Amenas
In Amguel
In Salah
(piste en terre)
Voici des infos sur l'aérodrome d'In Salah :
« J'ai commandé cet aérodrome en "second" et quelques fois en Cdt intérimaire.
Je vous confirme que la piste était bien en argile compactée et que nous avons eu quelquefois des surprises avec des cavités ayant contenu des roches magnésiennes qui se sont effondrées. Je vais essayer de retrouver des documents d'époque.
L'aérodrome était utilisé par Aérotec, Air France, les pétroliers et par l'Armée de l'Air (DC-3 du GSRA de Ouargla, Dassault 311 et 315 du GOM 86 (Béchard) des Broussard et par les DC-3 du SGAC).
Lors de l'explosion de la 1ere bombe atomique à Reggan, plusieurs avions militaires étaient basés pour la surveillance, en liaison avec la 2ème Cie Saharienne Portée de la Légion, elle-même basée sur cet aérodrome (campement de toile). Des avions de l'IGN (Hurel-Dubois et B-17) ont également utilisé cet aérodrome.  
(©) Robert Pigaglio.
 
Kenchela
Laghouat - DTO 37/540 -
véritable base, piste en dur, etc., extrême nord du Sahara
  (centre), juste au pied de l'Atlas.

Mécheria DTO 40/540 ex DTO 45/540
Orléansville DTO 43/540.
Oued Hamimin
ancien terrain de l'aéroclub de Constantine transformé en terrain
  militaire pendant  la guerre, semble avoir été supprimé depuis et
  remplacé par le terrain civil de Ain El Bey.

Oued Irrara
Paul Cazelles DTO 42/540
Sétif - Ain Arnat BA144 ou (et?) Base ALAT 101
Sidi-Zouine
(terrain de annexe de Marakech)
Sidi Bel-Abbès (Base ALAT).
Tébessa  DTO 36/540 -
une vraie base. Station radar sur un sommet voisin.
Thiersville  (ex base Aéronautique Navale devenue Base ALAT)
Tiaret DTO 33/540.
Tindouf
(grand sud)
Tizi Ouzou DTO 16/540
Touggourt -
piste en terre, humide (eau souterraine).
     

 

 

Bou Sfer

 

La base aérienne de Bou Sfer a été créée suite aux accords d'Evian avec une prévision de mise en service en 1965. J'ignore pourquoi la France a pris cette décision alors que l'on pouvait peut-être utiliser la base de La Sénia ou bien celle de Lartigue.

 

Il fallait une possibilité d'escale aérienne militaire en Algérie afin de rallier le Sahara ou l'Afrique. La Base Aérienne de Bou Sfer sera mise en service plus tôt que prévu le 1eravril 1964.

 

Le 1er juillet 1964 est la date officielle du départ de l'armée française en Algérie. Suite aux accords d'Evian il ne subsiste plus que la base Inter Armes de Mers el Kebir et les bases du Sud Saharien avec Colomb-Béchar, Hammaguir, Reggane, In Amgouel et In Ecker.

 

La base "secrète" de B2 Nomous fera l'objet d'accords particuliers. Au cours du premier semestre 1967 les bases du sud seront évacuées. Au cours du second semestre 1967 ce sont les unités de Mers el Kébir qui seront évacuées. Par exemple le 2e REP qui partira en Corse, le 1er REC qui ira à Orange, le 22e BIMa, le 10e GAMa, etc.

 

A la fin du mois de janvier 1968 la Base Marine de Mers el Kébir sera restituée aux autorités algériennes. Restera en Algérie la seule Base Aérienne de Bou Sfer.

 

Le commandement décidera d'envoyer à Bou Sfer des compagnies tournantes afin d'assurer la sécurité de la base. Plusieurs unités détacheront une de leurs compagnies pour des séjours de 4 à 5 mois environ.

 

Pour être plus précis, le cliché avec le Transall montre le retour en décembre 1969 de la 2e Cie du 1erRIMa.

 

Le 2e REP n'était plus là en 1969 mais en Corse.

 

A ma connaissance, les seuls à avoir sauté durant cette période de 1968/69/70 a été une compagnie du 3eRPIMa lors de son passage à Bou Sfer de décembre 1969 à mai 1970.

 

Lors de la restitution de la base à la fin décembre 1970 à l'armée de l'air algérienne, la protection sera assurée par un escadron du 1er REC. La base sera transformée en école de pilotage sur Fouga Magister suite à plusieurs accords entre la France et l'Algérie.

 

Bernard  Ballanger (22/01/2010),

 

ancien de la B.A 180 1964/1965. (Aeroforum)

 

 

 

Burdeau (civil ?)



(DTO) = Détachements de Terrain Opérationnel.
(SRC) = Section Radar de Campagne.
(DTTT) = ???

Etc.

Merci de nous indiquer si vous connaissez d'autres bases de l'Armée de l'Air, de l'ALAT ou de la Marine Nationale qui ne figureraient pas dans cette liste.


Certains terrains peuvent porter des noms différents proches d'une ville ou autres.


 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Avions de la Guerre d'Algérie - dans Bases aériennes
commenter cet article

commentaires

Jumeaux 02/05/2016 20:42

Bonjour,
je ne pense avoir noté le terrain de Guelma au sud de Bône. l'ALAT avait des pipers, des alouettes et des bananes.j'appartenais à l'EALA 3/9 basée à Bône (de la 9ème EC de Metz) et j'ai été détaché quelques semaines à Guelma début 1961, avec deux T 28 et tout en remplissant le rôle de PV volant sur Alouette 2. Amicalement

MAZIGH 32 23/09/2015 14:08

Merci pour le journal de André Henri qui nous a donné beaucoup d'informations sur la caserne de Noukhila, située à quelques 18 kms du village de BOUSSEMGHOUN dans le Sud oranais. Il nous a fait vivre son séjour parmi la population de ce charmant village paisible enseveli entre deux chaines de montagnes Tameda à l'Est et Tanout à l'Ouest. Quand nous étions jeunes, les dernières années de la sale guerre d'Algérie tout juste avant l'indépendance, on voyait de petits avions et hélicos survolant le village et se poser non loin de nous sur un terrain argileux où un camp militaire était fixé. N'était-ce pas un petit terrain d'atterrissage de ce genre d'avions militaires ! Alors, est-ce qu'il est compté parmi les petits aéroports qui se trouvent sur le territoire algérien ? Merci de me répondre.

Gl LEF. 13/09/2015 19:11

Bonjour, vous citez la BA 204 "BOULHAUT"au Maroc base Franco Américaine qui devait servir comme piste de secours pour les gros porteurs......j'y suis resté basé de 1955 à 1959 .....y compris durant son déplacement côté américain.......qui sont partis avant nous.....j'ai l'occasion d'y repasser. Dur...dur pour s'y reconnaître.....je veux bien en reparler s'il y a des anciens??

LELEU Serge 20/03/2015 00:52

j'ai été militaire appelé en Algérie de 1961 a 1962 en mai j'ai été détaché à Bir el Ater pour ce qui concerne la piste je n'y ai jamais de plaques de métal effectivement cette piste était en terre de mauvaise qualité et lorsqu’un avion était annoncé une reconnaissance etait effectuée pour chasser les moutons, bourricots et pierres de toutes dimension et à ma connaissance il y avait 2 avions par semaines un avion de l'aérotech dc3 il me semble et un nord atlas de l'armée de l'air en 1961 j'ai fait le vol : maison blanche telegma tebessa bir el ater voila si mes informations completent votre connaissance c'est avec plaisir. Par ailleurs en 1961 j'ai passé un moi vers Tizi Ouzou dans un camp nommé "Tizi Orly " il y avait une base Alatt avec hélicos et avions de reconnaissances.

Avions de la Guerre d'Algérie 20/03/2015 08:02

Merci pour ces précisions.
Jacques Moulin

moraud rogerroger. 25/05/2013 00:47

je rechercheune ancienne piste etablie en 1958 a aflou par nous le 54 bg 1 sect.1cie pouvez vous medire ce quelle est devenue,

Avions de la Guerre d'Algérie 31/05/2013 13:45



Je n'ai pas dinfo mais la piste d'Aflou est bien connu pour avoir servie pendnat la guere d'Algérie.



Présentation

  • : Le blog de Avions de la Guerre d'Algérie
  • Le blog de Avions de la Guerre d'Algérie
  • : Participation à l'histoire aérienne de la Guerre d'Algérie, sans polémiques inutiles.
  • Contact

Profil

  • Avions de la Guerre d'Algérie
  • Déjà ancien dans l'histoire de l'Aviation, j'ai écrit de nombreux article dans diverses revues depuis 1968 et publié trois livres, un sur les autogires, un sur le Loire 45/46 et un sur le Bloch 174 ces deux derniers livres sont épuisés).
  • Déjà ancien dans l'histoire de l'Aviation, j'ai écrit de nombreux article dans diverses revues depuis 1968 et publié trois livres, un sur les autogires, un sur le Loire 45/46 et un sur le Bloch 174 ces deux derniers livres sont épuisés).

Recherche

Catégories