Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2009 1 22 /06 /juin /2009 10:42

File5565_WEB.jpg

Lockheed L 749-A79 "Constellation"

 

 

 

© Jean-Claude Serret 2009

 

 

 

  

 

      

Un profil du Constellation F-BAZY   n° 2528 du SAR  même appareil que ci-dessous.

Profil offert par Patrice Gaubert.


F-BAZY - SAR

   

Le Constellation F-BAZY n° 2528 du SAR  (Photo Francis de Richemond transmise par Gérard Estival).

 

  img979.jpg

 

Constéllation F-BAZT n° 2629 de l'EARS 99 Metz juillet 1964 (Collection Marcel Fluet) 

 

 

 

Vous pouvez trouver d'autres renseignements sur le SAR sur ce site dont l'adresse m'est transmise par M. Francis de Richemond, ancien observateur.

 

http://www.ears99.cocardes.org/ 

   Constellation en transit WEB

Lockheed 749-79-22 Constellation  F-BAZR d'AIR FRANCE n°2503 en transit en AFN.

 

Bien que n'étant pas un avion d'armes, le L-749 Constellation a été présent pendant toute la durée du conflit d'AFN. Présence très discrète.

A cause de sa taille il ne fréquentait que les terrains dotés d'une piste en dur et assez longue.

Ceux d'entre nous qui ont eu la chance de l'observer au sol ou en vol en Algérie sont donc assez rares. Mis à part bien sûr ceux qui l'ont servi.

Il était affecté à l'EARS 99 (Escadrille Aérienne de Recherche Sauvetage) pour assurer les missions de SAR (Search and Rescue, en français : Recherche et sauvetage).

Son port d'attache était la base aérienne de Toulouse Francazal et il était détaché sur la BA Alger Maison-Blanche.

 

File8106 WEB

 

File8107 WEB

                  Deux photos du Constellation du SAR F-BAZF (n° 2625)

(Photos Marc Rostaing)

 

De construction américaine, tout métal, il était à sa conception, destiné à une carrière militaire. À la suite de nombreuses modifications, il est orienté vers une utilisation civile.

Il est considéré comme le "chef de file" d'une longue lignée d'avions longs courriers dignes de ce nom alliant vitesse et confort dans les années 1945 à 1960, arrivée du L 749 dans l'Armée. Avec l'augmentation du trafic aérien, civil et militaire, avait été confiée à l'Armée de l'Air la mission de sauvetage et de recherche, au sol comme en mer, à la suite d'accidents. Plusieurs types d'avions sont utilisés.

En 1957 les Bloch 161 "Languedoc" arrivent en bout de potentiel et sont de moins en moins fiables pour assurer les missions SAR. Le moment était venu de leur trouver un remplaçant pour ce travail aérien spécial, assuré conjointement par le Secrétariat Général à l’Aviation Civile et Commerciale (SGACC), pour le matériel, et par l'Armée de l'Air pour le personnel navigant, la réalisation et le contrôle des opérations de recherche.

Le SGACC a, entre autres, un œil sur tout le matériel volant civil. Il suit l'évolution du parc avions des compagnies aériennes françaises.

Étant donc confirmé que la compagnie Air France, suite à l'arrivée des premiers réacteurs, voulait se séparer de ses L-749, le SGACC fît une offre de rachat d'un certain nombre de ceux-ci. Ce sont donc sept avions qui sont rachetés pour être affectés à l'Armée de l'Air. Les sept avions garderont leur immatriculation civile. Des pilotes de transport de l'armée vont en "transfo" chez Air France, qui assurera l'entretien des L 749. Pour les besoins de la réalisation de cette nouvelle mission, des modifications sont nécessaires. Les plus visibles sont:

 

À extérieur:

- Création de 4 postes d'observation vers le bas, soit "4 bulles", deux à droite et deux à gauche du fuselage ; une à l'avant près du poste de pilotage ; une à l'arrière après la porte d'accès à la cabine passagers.

- Création d'une trappe de largage pour tout le matériel de survie et de secours

- Effaçage des marques de la compagnie Air France.

 

À l'intérieur :

À l'exception de l'aménagement 1ère classe qui est conservé, tout le reste est démonté afin de laisser la place à tout le matériel de secours.

Tant sur la terre qu'en mer, les missions étaient très longues. Souvent, deux avions étaient nécessaires pour couvrir la zone dans laquelle avait eu lieu l'accident.

Les équipages effectuaient un ratissage "en carré" de 1.500 mètres environ de côté. Le travail du navigateur était alors très précis.

Les quatre observateurs, en liaison radio interne avec le pilote, effectuaient une surveillance accrue du sol ou de la mer.

Il était souvent demandé de revenir sur un point particulier puis de reprendre le ratissage en quadrilatère.

De nombreuses opérations SAR se sont ainsi déroulées au-dessus de l'Algérie et du Sahara :

- avions posés avec plus ou moins de dégâts ;

- convois ou véhicules isolés et égarés dans le désert ;

- crash mortels d'avions;

- naufrages en Méditerranée;

- recherche des marins tombés à la mer.

 

Après l'indépendance, elles consistaient principalement en l'escorte d'avions monomoteurs vers la France sur les trajets Bône - côtes de Sardaigne - Ajaccio, Cap Camarat ou Oran - Alicante.

Toutes les opérations étaient dirigées depuis le sol par un CCS (Centre Coordination Sauvetage) situé sur la BA 146 à La Reghaia (SDA913); capitaine Boudet, sergent Tauran, sergent Pasquet.

Les Constellation pouvaient également venir se mettre en alerte à Oran, Bône, Alger, Ouargla, El Goléa, Colomb-Béchar...

Les sept  L 749 passés d'Air France à l'EARS 99 sont : F-BAZJ n° 2514 ; F-BAZM n° 2545 ; F-BAZO n° 2547 ; F-BAZP n° 2550 ; F-BAZT n° 2629 ; F-BAZV n° 2526 ; F-BAZY n° 2528.

Pendant les opérations SART, les avions n'utilisaient pas leur immatriculation civile complète. Après la lettre F, les lettres B et A étaient remplacées par S et S (ex. F-BAZM = F-SSZM). 

Un de ces L 749 avait été remonté et exposé au bord de la RN 74 Beaune-Dijon, sur la pelouse d'un hôtel. Sur décision préfectorale, l'ordre fut donné de le démonter et de le ferrailler.

L'avion était, parait-il, trop peu esthétique !...

 

img698.jpg

 

 

Constellation F-BAZT n° 2629 de l'EARS 99 photo prise à Toulouse Francazal

(Collection Fluet -Lecerf)

 

 

 

© Jean-Claude Serret 2009

 

Publié avec l'autorisation de l'auteur. 

 

 

 

 

Un super G  à Télergma (?).  

Cet appareil civil d’Air France et qui était une amélioration du Constellation,    

servait au transport de personnel militaire aussi bien que de  civils.

 

  PHOc3fa994a-3020-11e3-b455-94efbfefc289-805x453.jpg

 

 

Caractéristiques des Lockheed L 749-A79 Constellation 

 

 

(Peuvent être en partie fausses je n'ai pas trouvé de source incontestables sur le sujet. Merci de compléter, si vous pouvez, avec des indications vérifiés)

 

   

Constructeur : Lockheed

 

Équipage : 6/8

 

Missions : transport et patrouille et sauvetage

 

Date du premier vol : 9/11/1943

 

Constructions : métallique

 

Dimensions

 

Envergure : 37,90 m

 

Longueur : 29 m

 

Hauteur : 7,10 m

 

Surface alaire : 125,40 m²

 

Charge allaire :

 

 

Masse

 

Masse à vide :

 

Charge utile :

 

Masse totale en charge : 48540 kg

 

 

Performances :

 

Vitesse maxi : 550 km/h

 

Vitesse de croisière : 470 km/h

 

Vitesse ascensionnelle :

 

Autonomie :

 

Plafond : 8300 m

 

Distance franchissable :

 

Altitude de croisière :

 

Rayon d’action : 5000 km

 

Communication radio :

 

 

 

 

 

Moteur

 

Marque : Wright

 

Nombre : 4

 

Type : R-3350-BD1 (Cyclone )

 

Configuration : 18 cylindres en double étoile

 

Refroidissement : air

 

Suralimentation :  oui

 

Puissance normale au sol : 2200 ch à 2800 tr/mn

 

Puissance à      :  

 

Puissance au décollage :

 

Equivalent puissance :

 

Régime de l’hélice :

 

Alésage :  155,6 mm

 

Course :   160,2 mm

 

Cylindré totale :

 

Taux de compression : 6,85 :1

 

 

 

Hélice

 

Marque :

 

Type :

 

Nombre de pales : 4

 

Diamètre :

 

 

 

 

 

 

Publié dans l’Ancien d’Algérie n° 478 juin-juillet 2008. 

 

  

  

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Avions de la Guerre d'Algérie - dans Avion
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Avions de la Guerre d'Algérie
  • Le blog de Avions de la Guerre d'Algérie
  • : Participation à l'histoire aérienne de la Guerre d'Algérie, sans polémiques inutiles.
  • Contact

Profil

  • Avions de la Guerre d'Algérie
  • Déjà ancien dans l'histoire de l'Aviation, j'ai écrit de nombreux article dans diverses revues depuis 1968 et publié trois livres, un sur les autogires, un sur le Loire 45/46 et un sur le Bloch 174 ces deux derniers livres sont épuisés).
  • Déjà ancien dans l'histoire de l'Aviation, j'ai écrit de nombreux article dans diverses revues depuis 1968 et publié trois livres, un sur les autogires, un sur le Loire 45/46 et un sur le Bloch 174 ces deux derniers livres sont épuisés).

Recherche

Catégories