Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 09:18

 

 

 

 

 

Bristol 170 “Freighter”(*)

 

 

 

© Jacques Moulin 2012

 

  Profile Bristol-21 (2)

 

 

 Cet avion assez mal connu en France, bien que la licence de fabrication ait été achetée par Breguet en 1946, mais comme il entrait en concurrence avec le projet NC 211, cette licence ne fut jamais utilisée.

 Il avait été conçu puis construit en Angleterre dans les années 40 comme transport militaire de grande capacité et de faible rayon d’action. Le premier vol du prototype eut lieu au début décembre 1945. Par la suite 214 appareils ont été construits et utilisés aussi bien comme transporteurs militaires que comme transports civils, selon les époques et les pays.

 Le Bristol 170 Freighter était un bimoteur britannique conçu et construit par la "Bristol Aeroplane Company". Dès la fin de la Seconde Guerre mondiale, une étude pour un avion de transport de charges volumineuses fut lancée par Bristol et c’est l’équipe du constructeur qui lança la conception d’un avion solide, relativement rudimentaire. De construction tout-métal, c’était un bimoteur monoplan à aile haute et construit avec des matériaux simples, le moins couteux possible et avec un minimum de pièces usinées. Il devait servir à la fois de cargo et d’avion de transport de passagers. La section carrée de la soute occupait tout le fuselage et était libre d'obstacles internes, son plancher avait été conçu pour qu’il puisse supporter de lourdes charges...

 

 

Photo 1-File5422 WEB

     

Bristol 170 Mk 21 (version à nez court) n° 12731, G-AGVB, ancien appareil d’une compagnie britannique peu après sa vente à la Cie Air Transport en 1956. Il a encore son immatriculation britannique avant d’être immatriculé en France F-BHVB. Cet appareil sera radié suite à un accident de débarquement au Touquet, le 4 novembre 1958 (le train d'atterrissage s'est effondré après un choc à l’atterrissage). Il est vu ici en 1956 en cours de livraison de matériel au CIEES à Colomb-Béchar. (Photo Liberto Gil).

 

Le poste de pilotage était disposé au-dessus de la porte de chargement située à l’avant de l’appareil. L’accès à ce poste se faisait par une échelle située du côté droit de la soute. L'équipage était habituellement composé du pilote et du copilote, de l'ingénieur de vol et de la personne chargée du fret. L’entrée de l’importante soute, bien dégagée, s'effectuait par les deux grandes portes frontales. De nombreuses boucles d'arrimage étaient prévues pour fixer le matériel embarqué.  

La première commande significative de "Freighter" vint de l'Armée de l'Air argentine qui en commanda quinze exemplaires dans la version Mark 1A, livrés de 1946 à 1947. Cinq de ces appareils furent convertis pour le transport de troupes.  

La version Mark 21 fit son apparition en 1948. Elle était dotée de moteurs Bristol "Hercules" 672 plus puissants, cela permit d'augmenter sa charge utile et la distance franchissable. Certains raffinements, comme le chauffage de la cabine, furent également incorporés. L'Armée de l'Air pakistanaise passa la commande de 35 de ces appareils qui furent également dotés, à sa demande, de portes de parachutage et de fenêtres dans la partie inférieure des portes du nez de l'appareil.  

La version la plus construite fut le modèle Mark 31 équipée de moteurs "Hercules 734" qui vola sous les couleurs des Armées de l'Air du Pakistan (38 appareils en plus des 35 Mark 21), de la Grande-Bretagne (19 appareils), de la Nouvelle-Zélande (12), du Canada (6), de l'Australie (4), de l'Iraq (4) et de la Birmanie (2).

 

Photo-5-Bristol 170 en transit a Boufarik Ph Jean Berniau (

 

Un Bristol 170 modèle 21, différent du premier (les couleurs sont différentes)  

de passage à Boufarick (photo Jean Berniau).  

 

Son utilisation la plus connue est celle de ferry aérien pour transporter des voitures et leurs passagers sur des distances relativement courtes. En effet de 1948 à 1958, le Bristol 170 fut employé par la compagnie Silver City Airways pour une liaison transmanche : Le Touquet-Lydd, et Douvres (?)-Calais. Deux voitures pouvaient être chargées par l'avant de l'appareil, les passagers prenaient place dans la cabine centrale, le voyage durait une demi-heure. Cette formule fut un succès, 125.000 liaisons furent effectuées sur la période d'exploitation, avec 759.000 passagers transportés.  

Des essais pour une même utilisation furent effectués pour des liaisons entre Nîmes et la Corse, mais cela ne dura que peu de temps.

 

Trente-cinq de ces appareils furent utilisés par la France, et parfois par les militaires pour des transports à la demande.

 

 

178-JCS-R--3-.jpg

 

Un Bristol 170 d'Air Viet-Nam en Indochine (Archives Thierry Matra).  

 

 

Son utilisation fut importante en Indochine, pour de nombreux transports civils et militaires, mais ces appareils étaient toujours sous immatriculation civile.

Par la suite la France utilisa ces appareils, notamment en location pour des transports de matériel sensible entre la métropole et les centres d’essais d’Algérie. C’est pour cela que certains furent vus parfois en AFN, notamment à Colomb-Béchar. Un est donc connu pour avoir été photographié en Algérie, le Bristol 170 Freighter 21 n° 12731 F-BHVB, en cours de livraison de matériel pour le centre d’essais de Colomb-Béchar. Mais certains autres appareils appartenant à des compagnies françaises ou britanniques furent probablement loués pour diverses utilisations.

Il faut aussi préciser que la France utilisa comme avion de transport civil pas moins de 35 Bristol 170 de diverses versions, très souvent achetés en seconde main. Les principales versions utilisées sous immatriculation française étaient : Bristol 170 Mk 21, Mk 21 E (version transport de passagers), Mk 31, Mk 32 « Superfreighter » (version allongée) dont un grand nombre en Indochine, par diverses compagnies, (Air Viet Nam, Air Transport, Société Commerciale Aérienne du Littoral, Transport Aériens Intercontinentaux, Transport Aériens Réunis ou la Cie Aérienne des Transports Indochinois). Un fut perdu en 1950 entre Hué et Tourane et un autre fut détruit par le Viet Minh en 1954.

 

Photo 2-File0013-SLHADA-JPG

 

Un Bristol 170 MK 32 « Superfreighter » de la Compagnie Air Transport français. Le nez de cette version et nettement plus long que le modèle 31. Ce modèle fut acheté en mai 1961,  

il semble bien s’agir du Bristol 170 n° 13211 F-BKBG utilisé par Air Transport  

(Photo archives SLHADA).

 

La France conçut un appareil très proche mais avec un rayon d’action plus important, le SNCAC NC 211 « Cormoran ». L’appareil était doté de quatre moteurs Snecma 14 R, (d’autres moteurs étaient envisagés : Bristol Hercules, Jumo 213 ou P&W R.2800) même si le 14 R était un moteur mal né. L’avion avait de l’avenir mais la décision prise en juillet 1949 de fermeture de la SNCAC et de son intégration de la SNCAC au sein de la SNCAN, entraina, bien que quatre appareils aient été terminés et que 14 autres soient en construction, la décision étrange d’abandonner le projet et de détruire les appareils neufs, lesquels auraient pu rendre des services aussi bien en Indochine qu’en AFN.

  Photo 4-Bristol 170 G-AHJD d’Airwork Ltd à Bron (Dépann

 

     Bristol 170 G-AHJD d’Airwork Ltd  de passage à Bron , pour le dépannage d’un « Viking». (Photo archives SLHADA). 

Bristol 2 

 

 

Caractéristiques des Bristol 170 Freighter

 

 

(Peuvent être en partie fausses je n'ai pas trouvé de source incontestables sur le sujet. Merci de compléter, si vous pouvez, avec des indications vérifiés)

 

   

Constructeur : Bristol Aeroplane Co. Ltd Filton Bristol

 

Équipage : x plus 23 passagers

 

Missions : Transport lourds civil et militaire.

 

Date du premier vol : 12/1945

 

Constructions : tout métal

 

   

Dimensions

 

Envergure : 32,92 m

 

Longueur : 20,83 m

 

Hauteur : 6,56 m

 

Surface alaire : 138 m²

 

Charge allaire :  

   

Masse

 

Masse à vide : 12247 kg

 

Charge utile :

 

Masse totale en charge : 18 à 20 tonnes

 

   

Performances :

 

Vitesse maxi : 362 km/h

 

Vitesse de croisière :

 

Vitesse ascensionnelle :

 

Autonomie : 1400 à 2000 km

 

Plafond : 7470 m

 

Distance franchissable :

 

Altitude de croisière :

 

Rayon d’action :

   

Communication radio :

 

VFR : STR.12  

   

Moteur  

   

Marque : Bristol

 

Nombre : 2

 

Type : Hercules type 672 pour les Mk 21 et 734 pour les Mk 31

 

Configuration : 14 cylindres en double étoile

 

Refroidissement : air

 

Suralimentation : oui , centrifuge mono-vitesse

 

Puissance normale au sol : type 672 :1715 ch ; 734 : 1980 ch

 

Puissance à      :  

 

Puissance au décollage :

 

Equivalent puissance :

 

Régime de l’hélice :

 

Alésage : 146 mm

 

Course : 165 mm

 

Cylindré totale : 38,7 litres

 

Taux de compression : 7.0 : 1   

Hélice

 

Marque : De Havilland ou Rotol

 

Type : vitesse constante hydromatic

 

Nombre de pales : 4

 

Diamètre : 3,56 m

 

     

 

Une liste des appareils inscrits au registre français figurent dans un livre « Les avions britanniques aux couleurs françaises » de Jean-Jacques Petit (Editions AIRDOC 1997) et dans la réedition  de 2003 chez Avia Editions.

 

 

Versions utilisées par la France

 

 

Freighter Mk 21      Version avec moteurs plus puissants que les appareils de première fabrication.

Freighter Mk 21E    Version transformable du Mk 21 avec possibilité d’installation de 32 sièges  amovibles.

Freighter Mk 31      Variante du Mk 21 avec une dérive agrandie et une arrête dorsale.

 

Freighter Mk 32      Version de plus grande capacité à fuselage allongé de 1,52 m.

 

 

 

 

Photo-3-img116

 

 

 

 

Un Bristol 170 Freighter de la Cie Silver-City débarquant une voiture sur l’aérodrome de Calais Marck. (Carte postale, photo « Gaby », Editions Artaud Nantes).

 

 

 

Documents extrait de notices constructeur

 

Bristol-3 

 

 Un ecorché du Bristol 170 extrait de la notice.

 

 Bristol 170-21-3 (2)

 

 Bristol 170-21-4 (2)

 

 

 

 Bristol 170-21-5 (2)

 

 

 

  Helice-du-Bristol-170.jpg

 

 

 Sans-nom-1.jpg

 

 

 

 Jan2004cockpit-Bristol-Freigter.jpg

 

(*)  Freighter = avion cargo.

 

 

 

 © Jacques Moulin 2012 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Avions de la Guerre d'Algérie - dans Avion
commenter cet article

commentaires

CARPENTIER Christian 26/07/2012 10:23

Bonjour,
Je recherche les plans du BRISTOL 170 Silver City pour construire une maquette volante avec moteurs électriques.
Où puis-je trouver ces plans ?
Merci
Christian CARPENTIER
35 rue Louis Belmas
59400 Cambrai

Avions de la Guerre d'Algérie 26/07/2012 11:05



Bonjour, 


je n'en ai pas la moindre idée , vous pouvez certaineme,nt trouver çà en Grande Bretagne...



Présentation

  • : Le blog de Avions de la Guerre d'Algérie
  • Le blog de Avions de la Guerre d'Algérie
  • : Participation à l'histoire aérienne de la Guerre d'Algérie, sans polémiques inutiles.
  • Contact

Profil

  • Avions de la Guerre d'Algérie
  • Déjà ancien dans l'histoire de l'Aviation, j'ai écrit de nombreux article dans diverses revues depuis 1968 et publié trois livres, un sur les autogires, un sur le Loire 45/46 et un sur le Bloch 174 ces deux derniers livres sont épuisés).
  • Déjà ancien dans l'histoire de l'Aviation, j'ai écrit de nombreux article dans diverses revues depuis 1968 et publié trois livres, un sur les autogires, un sur le Loire 45/46 et un sur le Bloch 174 ces deux derniers livres sont épuisés).

Recherche

Catégories