Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 16:39

File7596 WEB

 

 

Caudron-Renault C-445/C-449

«Goéland»

 

 

 

© Jacques Moulin 2011.

 

Lartigue_1941.jpg

 

Un Caudron Goeland C.445 M à Lartigue en 1941 (Tafaraoui)  

Publier avec l'autorisation de l'auteur. 

 C-445 Marine

 

 

Profils mis gracieusement à notre disposition par Patrick Marchand.

 

http://profiles-galore.over-blog.com/article-26172483-6.html#anchorComment

 

 Ce superbe, mais déjà ancien, appareil, dont l’étude avait débuté en 1934 et dont le prototype fut construit en 1935, fut encore utilisé en AFN. Il avait été étudié par le célèbre aérodynamicien Marcel Riffard et désigné à sa sortie comme type C-440 « Goéland ». Sa construction en série débuta rapidement et il fut construit jusque dans le début des années 50 en diverses versions.

Le Goéland fut l'un des avions commerciaux légers les plus réussis de l'entre-deux-guerres, il fut utilisé pour de nombreux usages et même comme avion de record de distance. Ce bimoteur de transport aura une belle carrière qui durera plus de 20 ans, aussi bien comme avion civil que comme avion militaire. Il marqua la seconde moitié des années 30 par sa modernité changeant définitivement de technologie avec son aile monoplane placée bas.

 

Photo 1 File6746bis WEB

 

Caudron Goéland C 445 n° 548/9284 construit pendant la guerre pour la Luftwaffe,  

puis utilisé par Air France avant d’être livré à ELA 47 en 1946/1949.

   

Le prototype désigné C.440 sort d'atelier en janvier 1935 et effectue son premier vol en mars de la même année. Presque entièrement fabriqué en bois et en contreplaqué, il combinait astucieusement pour une époque où la conception était très empirique un aérodynamisme très étudié et une économie d'emploi alors jugés très en avance.

Le nez est occupé par une soute à bagages, accessible par une porte latérale. Le poste de pilotage, prévu pour un équipage de deux, est séparé de la cabine de 6 places par une cloison légère avec une porte. Dès la version C.444 l’appareil fut équipé de moteurs avec hélices tournant en sens inverse afin d’annuler l'effet de couple des modèles précédents.

 

Photo 2 File7092 WEB

 

Adj/c Varichon devant un Goéland du GAEL à Bron, années 50 (Archives Cherrier).

   

Près de 1.500 exemplaires des différentes versions furent produits sous plusieurs désignations (de C.440 à C.449), les modifications successives portant essentiellement sur les moteurs Renault et quelques modifications dans les structures et les équipements de bord. La principale version, le C.445, fut réalisée à plus de 1.000 exemplaires dont la version militaire du Goéland, le C.445M, qui sera aménagé de multiples façons pour remplir ses divers rôles de transport ou d'entraînement. Une version sanitaire, C.447, pouvait emporter 4 civières et l’infirmier.  

 

img199.jpg

 

Le Goéland C 449-1 n° 1247/10133 photographié en septembre 1951  

à Toulouse-Francazal (Photo Pierre Bregerie).

 

Le C.445R (R pour raid) était la version civile d’un C-445 destinée, grâce à l’adjonction d’un réservoir de carburant placé dans le fuselage à la place des passagers, à la réalisation de raids à longue distance, permettant divers records, ces appareils furent utilisés notamment par Maryse Bastié et par beaucoup d’autres.

 

 

Photo 3 File6684bis WEB

 

Le pilote Daurès devant le Caudron Goéland du CERO 306 à Bron année 50

(Archives Cherrier).

   

La version C.445 qui était particulièrement bien réussie était en production quand les Allemands entrèrent en France. La construction fut poursuivie et ces C.445 furent construits en série pour les Allemands pendant la guerre, certains furent rétrocédés à la Slovaquie alors indépendante et sous la tutelle de l’Allemagne.

L'usine Caudron d'Issy-les-Moulineaux fut bombardée en 1943 mais la guerre ne mit pas fin à la carrière de l'appareil qui reprit du service après la fin des hostilités comme avion civil, d’abord par les militaires qui avaient récupéré de nombreux appareil du type C 445 M survivants.

 

img255.jpg

 

 Un Caudron C 449/1 n°1135/10071 de la 7ème escadre à Bizerte début 1952 (Archives Marcel Fluet-Lecerf).

 

Les appareils construits après-guerre étaient de la version C.449, ces appareils furent au début employés en France et en Afrique pour un usage civil par des compagnies diverses dont Air France.

Lors de la Libération plusieurs de ces avions (C 445 principalement) furent récupérés et utilisés par les militaires et parfois les civils, dès 1943 ils sont nombreux à être utilisés en AFN.

Pendant la guerre d’Algérie, les goèlands seront souvent dès le début, les compléments indispensables pour les EALA. En métropole ils seront aussi utilisés dans les centres d'entrainement des réserves (CERO) pour l'entrainement au pilotage de bimoteurs, certains délaissé par les compagnies privées reprenent du dervice dans l'Armée de l'Air.

 

File7091_WEB-copie-1.jpg 

 

 

Photo 4 File7085 WEB Caudron Goéland C 449 n°1358 /10244 de la 55 S.  

Cet appareil sort d’usine le 20 juin 1947, immatriculé F-BDXB le 3 juillet 1947 au nom de "Air Sud Compagnie" basée à Montpellier. Radié en décembre 1948, reversé à l’Aéronautique Navale (F -YFGR) codé 55 S.18.

 

L’avion était en bois et contreplaqué mince, spécial aviation, ce qui facilitait sa construction et ses réparations, ce qui explique son utilisation continue de 1942 à 1944 en AFN, où il pouvait être entretenu assez facilement.

Malgré leur ancienneté, ces appareils furent utilisés pendant les conflits d’AFN avant et pendant la guerre d’Algérie jusqu’en 1956 aussi bien comme appareils de liaison par l’Armée de l’Air que par l’Aéronautique Navale. Ils furent remplacés souvent par les NC 701 et 702, qui étaient, eux aussi, des appareils de conception ancienne mais d’origine allemande.

   Photo 5 File7084 WEB

Caudron Goéland de liaison militaire.

 

 

Caractéristiques du Caudron Renault C.449

 

 

Bimoteur de transport, 295 exemplaires construits (version C.449 seulement).

 

Monoplan aile basse de construction en bois.

 

Motorisation                   2 Renault 6Q 20/21 de 240 ch tournant en sens inverse.

Passagers                                6

 

   

Dimensions :

   

 

Envergure                              17,60 m

Longueur                                13,76 m

Hauteur                                    4,93 m

Surface portante                    40,00 m²

   

Masse

 

   

À vide                                     2.690 kg

Totale                                     3.700 kg

 

Performances

 

Vitesse maximale                     300 km/h à 2.500 m

Plafond                                     6.500 m

Autonomie                                    965 km 

 

 

Caudron 440 Goeland 69051 WEB

 

Le premier "Goéland" type C 440 le n° 6905/1 vola en juin 1935 avec les premiers carénages de train. Deviendra après modification le prototype du Caudron C.444 en 1936.  

 

C 445 n°849 1945 WEB

 

 

 Un Goeland militaire

C 449 n°1186 WEB

  Le Caudron C.449-1 n° 1186 sortie d'usine vers mars 1946.

 

File7086 WEB

    Une belle rangée de Goëland en attente de moteurs (Photos SNCAN  constructeur) .

    Caudron Goeland Photo Doucelin WEB

 Un "Goéland" militaire en Algérie (Photo Doucelin).

 

  File7093 WEB

 

 Un Goéland en vol (DR)

 

img205.jpg

 

 

File2366--2-Goeland.jpg

Caudron 445 n°646/9382 sort d'usine le 23/3/42 pour la Luftwaffe . Récupéré il sera utilisé par l'Armée de l'Air sera accidenté à Sidi- Betharan le 8/7/47. 

 bp000311--2-Goeland.jpg

 Un Goéland en réparation sur un terrain inconnu.

img905.jpg

Goéland 445M n° 812 sort d'usine le 28/08/42 pour la Luftwaffe , sera remis à la Slovaquie en 1942 (le point sombre au centre de la croix noir est rouge).( Photo archives Androvic).

 

 img908.jpg

  Deux C 445M Slovaque au fond le S-21 (Photo Stéphan Androvic).

 

img910.jpg

Goeland C.449 n°1213/10099 sorti d'usine le 10/07/1946 immatriculé F-BAQS pour les "Rapide de la Côte d'Azur", sera reversé à l'Armée de l'Air en 1949 reformé en 1952.

 

img912.jpg 

Un Goeland des LAPE (Compagnie civile Espagnole) il porte un numero 34 mais il est possible que ce numero soit faux , sera utilisé pour des transports divers pendant la guerre Civile Espagnole coté républicain (bande rouge autour du fuselage et drapeu républicain sur la dévive) (1936/1939). 

 

 

  © Jacques Moulin 2011.

 

 

 Il existe un livre sur ces appareils : "Le Caudron Goeland" par Pierre Cortet (+) et Robert Espérou . Publié aux éditions Lela Presse en 2000 dans la collection "profils d'Avions " (Epuisé).

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Avions de la Guerre d'Algérie - dans Avion
commenter cet article

commentaires

COCHE 18/05/2015 22:29

Le frère d'une personne de ma connaissance mécanicien à bord de cet appareil s'est tué au cours d'un crash.

Présentation

  • : Le blog de Avions de la Guerre d'Algérie
  • Le blog de Avions de la Guerre d'Algérie
  • : Participation à l'histoire aérienne de la Guerre d'Algérie, sans polémiques inutiles.
  • Contact

Profil

  • Avions de la Guerre d'Algérie
  • Déjà ancien dans l'histoire de l'Aviation, j'ai écrit de nombreux article dans diverses revues depuis 1968 et publié trois livres, un sur les autogires, un sur le Loire 45/46 et un sur le Bloch 174 ces deux derniers livres sont épuisés).
  • Déjà ancien dans l'histoire de l'Aviation, j'ai écrit de nombreux article dans diverses revues depuis 1968 et publié trois livres, un sur les autogires, un sur le Loire 45/46 et un sur le Bloch 174 ces deux derniers livres sont épuisés).

Recherche

Catégories