Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 12:22

File5566_WEB.jpg

 

 

 

Le Grumman TBF/TBM "Avenger"

 

 

 

© Jacques Moulin 2010  

 

    TBM 3W 

 

Un TBM-3W de la 6F avec un radar sous le ventre.    

Profil mis gracieusement à notre disposition par Patrick Marchand.

 

http://profiles-galore.over-blog.com/article-26172483-6.html#anchorComment

 

 

TBM-53-Col Moser Via D.Gilberti WEB

Une belle photo d'un TBM 53 5S-24 à Telergma (Photo Moser via D. Gilberti).

 

Le Grumman TBF "Avenger", également désigné TBM pour ceux qui ont été construits par General Motors, est un bombardier-torpilleur américain initialement développé pour la Marine des Etats-Unis et le corps des Marines des États-Unis. Il fut utilisé par un grand nombre de forces aériennes dans le monde.

Il entra en service en 1942 et fut utilisé pour la première fois au cours de la bataille de Midway.

Il s'agissait d'un avion monomoteur embarqué triplace, bombardier et torpilleur de lutte ASM (anti sous-marine), également utilisable en protection des côtes.  

Le projet TBF.l de Grumman commence en avril 1940. L’Avenger est destiné à remplacer le Douglas TBD Devastator, jugé peu efficace, sur les porte-avions Hornet et Enterprise à Midway.

   

Photo 1 TBM-avenger-53-Col Moser Via D.Gilberti WEB

 

Une autre photo d'un TBM 53 (Photo Moser via D. Gilberti).

 

Le prototype effectue son premier vol le 1er août 1941. Le nom "d'Avenger" est donné par décision du secrétaire d'Etat à la Marine le 1er octobre 1941.

Le 7 avril 1945, les Avenger, avec l'aide des Helldiver, coulent le cuirassé japonais Yamato de 72.800 tonnes.

Un total de 9.836 avions sera construit en plusieurs versions, dont 4.664 TBF-3.

Grumman, submergé par les constructions de F4-F et de TBF, confie le reste de la série à General Motors qui en fabrique 2.569, dont 958 sont destinés au Royaume-Uni.

Les versions les plus utilisées sont les suivantes :

Modèle 3.E (avec tourelle arrière) avion d'origine non utilisé par la Marine française.

Modèle 53, version dérivée pour la recherche,

Modèle 3S (strike) pour l'attaque contre les sous-marins,

Modèle 3W (watch) pour la détection radar, la recherche et la navigation.

La France reçoit après la guerre 143 appareils de trois types différents livrés par les États-Unis, puis 27 du Royaume-Uni, du type AS IV, en principe pour prélever des pièces de rechange.

 

TBM 4F archives Matra

     Un TBM-3W de la 4F avec un radar sous le ventre.

   

Mais certains sont mis en vol. La flottille 4.F est la première équipée de ce type d'appareils, en 1951. Dans les trois flottilles 4.F, 6.F et 9.F, les TBM opèrent en binôme : le 3W détecte et le 3S attaque.

 

 

Photo Menetret 110 Flotille 6F Agadir

    

Un groupe de TBM 53 basé à Lartigue au sud d'Oran (Photo Menetret).

 

Les TBM seront remplacés plus tard par les Breguet 1050 Alizé.

 

La 3-S est la dernière unité qui en soit dotée et elle conservera ce type d'avion jusqu'en 1965. Les formations utilisatrices sont les suivantes : 4.F, 6.F, 9.F, 3.S, 5.S, 10.S, 15.S, 54.S, 56.S. Ces appareils seront utilisés en AFN principalement pour la surveillance de la navigation maritime (Surmar).

 

 

Photo Menetret 118

     

Un groupe de TBM 53 de la 6-F basé à Lartigue-Tafaraoui en Algérie (Photo Menetret).

 

Les versions utilisées par la France sont :

 

- TBM-53: version standard du TBM-3 E, utilisée spécifiquement par la France sur laquelle la tourelle est remplacée par une verrière. Le poste mitrailleur arrière est supprimé. La cabine arrière est aménagée plus rationnellement.  

Une version dérivé du type 53  fut aussi utilisé par la France c’était des appareils désignés comme type UT. Ces avions dépouillés de tous équipement superflu étaient utilisés pour la liaison entre la terre et les porte-avions ils pouvaient transporter 6 passagers.

 

- TBM-3W : version qui reçut un radar (watch) pour la détection radar, la recherche et la navigation.

 

- TBM-3S : version d'attaque.

 

Une autre version exista mais uniquement pour la Marine française : le TBM-57 qui n'était en fait que la version Aéro du TBM-3S avec un équipement ECM et un projecteur sous l'aile gauche.  

TBM de la 5-S WEB

    

  Une rare photo couleurs d'un TBF -53 de la 5.S  (Archives Fluet).

 

 

   

 

 

Photo 2 TBM-3E 4F WEB

     

 Un TBM -3E  4.F 6 en vol .

 

 

File5591 WEB

 

  Un TBM -3E  4.F 18 en vol.

 

   TBM 53 flotille 6F WEB

Un TBM de la 6F. Cette unité fut équipée de ces appareils de 1952 à 1959 en remplacement des Bloch 175T.

 

 

Caractéristiques Avenger

 

 

(Peuvent être en partie fausses je n'ai pas trouvé de source incontestables sur le sujet. Merci de compléter, si vous pouvez, avec des indications vérifiés).

 

 

Constructeur : Grumman

Équipage : 2 ou 3 avec possibilité de 6 passagers sur la version UT.

Missions : Bombardier-torpilleurs >> Patrouille maritime ASM >> Liaison

Date du premier vol :

Constructions : métallique 

Dimensions

 

Envergure :                                     16,51 m

Envergure aile repliées :                 5,80 m

Longueur :                                      12,48 m

Hauteur :                                           4,70 m

Surface alaire :                               45,52 m²

Charge allaire :

 

Masse

 

Masse à vide :                                4777 kg

Charge utile :

Masse totale en charge :               6414 kg

Masse maxi :                                  7500 kg

 

 Performances :

 

Vitesse maxi :                                430 km/h

Vitesse de croisière :

Vitesse ascensionnelle :              628 m/mn

Autonomie : 4 h

Plafond opérationnel :                7000 m

Distance franchissable : 2200 km (3000 km avec réservoirs supplémentaires).

Altitude de croisière :

Rayon d’action : 

 

Armement :

 

Fixe : 2 mitrailleuses 12,7 à l’avant, 1 x 12,7 à l’arrière et 1 x 7,62 en ventrale

Externe : 1 torpille ou 900 kg de bombes ou roquettes

 

    Communication radio :

 

HF, UHF, radar etc…

  

 

Moteur

 

Marque : Wright

Nombre : 1

Type : R-2600-20 Twin cyclone

Configuration : 14 cylindres en double étoile

Refroidissement : air

Suralimentation :

Puissance normale au sol : 1926 ch

Puissance à      : 

Puissance au décollage :

Equivalent puissance :

Régime de l’hélice :

Alésage : 155,60 mm

Course :  160,20 mm

Cylindré totale : 42,7 litres

Taux de compression :

 

     

Hélice

 

Marque :

Type :

Nombre de pales : 3

Diamètre :

 

 

© Jacques Moulin 2010.

 

 

Complément d'un lecteur:

 

Bonsoir,

Comme je vous l’ai dit, les TBM possédant une tourelle armée (ou pas d’ailleurs) sont des TBM-3 E. Tous les autres modèles ne l’ont plus à partir du 53 comme vous l’avez souligné dans votre blog. Le modèle UT est un 53 sans armement ni radar « correspondant » aujourd’hui au Greyhound de l’US Navy, utilisé pour le transport (6 passagers – un UT fût utilisé en Indo en 1956 sur le La Fayette, préféré aux Helldiver de servitude du bâtiment).

Les types 53 et 57 (noté sur votre blog) sont des particularités françaises par son matériel embarqué.

 

Cordialement,

 

Paul Badré.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Avions de la Guerre d'Algérie - dans Avion
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Avions de la Guerre d'Algérie
  • Le blog de Avions de la Guerre d'Algérie
  • : Participation à l'histoire aérienne de la Guerre d'Algérie, sans polémiques inutiles.
  • Contact

Profil

  • Avions de la Guerre d'Algérie
  • Déjà ancien dans l'histoire de l'Aviation, j'ai écrit de nombreux article dans diverses revues depuis 1968 et publié trois livres, un sur les autogires, un sur le Loire 45/46 et un sur le Bloch 174 ces deux derniers livres sont épuisés).
  • Déjà ancien dans l'histoire de l'Aviation, j'ai écrit de nombreux article dans diverses revues depuis 1968 et publié trois livres, un sur les autogires, un sur le Loire 45/46 et un sur le Bloch 174 ces deux derniers livres sont épuisés).

Recherche

Catégories