Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2011 6 29 /10 /octobre /2011 10:14

    File5565_WEB.jpg

 

 

Le GAMD SMB-2

« Super Mystère B2 »

 

 

 

© Jacques Moulin 2011 

 

  SuperMystere

 

Profil offert par Olivier Beernaert.

 

Développé à partir du Mystère IV et du prototype Super Mystère B.l, le SMB-2 (Super Mystère B2) était une évolution de la série des « Ouragan » et « Mystère » avec un réacteur axial et des ailes en flèche.

Au début des années 50 la SNECMA avait réussi la mise au point d’un réacteur qui devait se révéler très performant mais demandait encore des améliorations, l’ATAR 104, dont les concepteurs attendaient 4.500 kg/p.

La société Dassault en réalisa très vite l’intérêt et se lança dans l’étude et la réalisation du MD 460 Super Mystère Mais cela ne déboucha pas. En 1953 elle s’attaqua à l’étude du Mystère IV B, appareil équipé d’une nouvelle voilure en flèche. Plusieurs versions furent étudiées mais la version retenue après essais est alors devenue le SMB-2. 

La première version de ce Super Mystère B1 sera le premier avion de construction entièrement européenne à passer le mur du son en vol horizontal en mars 1955 mais cette version était équipée de moteur Rolls-Royce « Avon » RA-7R.

 

Photo 1 SMB2 a Orange annes 70 (Photo Moulin) WEB

 

 

Un SMB-2 de la 12ème escadre de chasse de Cambrai,  à Orange lors d’un meeting peu avant leur retrait (Photo Jacques Moulin).  

 

Pour sa part, le premier Super Mystère B.2 (n°01) équipé de moteur ATAR, prit l'air le 15 mai 1956 piloté par Gérard Muselli. Quatre autres appareils de présérie furent construits (N° 02, 03, 04 et le 05). Le dernier des cinq appareils de présérie prit l’air en janvier 1957.  

Le 01 servit à la mise au point de l’aérodynamique et l’emport de charge extérieure. Le 02 servit aux études du domaine de vol. Le 03 fut utilisé pour les circuits de carburant, et le 05 pour la mise au point des canons et des roquettes.

L’avion, réputé fin à piloter, était manœuvrant, bien que de nombreuses limitations d’utilisation aient été prévues, principalement aux basses vitesses. Le SMB-2 accélérait très vite en piqué et atteignait rapidement et facilement Mach 1,3. En palier sa vitesse maximum dépassait Mach 1.  

C’était à son époque une excellente plateforme de tir et un excellent appareil de combat.  

En septembre 1955 un marché fut passé pour 150 appareils, en remplacement d’une commande de 150 Mystère IV B. Un second marché pour 190 appareils fut par la suite réduit à 30 unités. Donc le total d’appareils construits fut de 180 SMB-2 dans la version de série.  

Le premier appareil de série vola le 26 février 1957 et c’est la 10ème escadre de Creil qui reçut en 1958 les premiers SMB-2 en remplacement de ses Mystère II et IV.

Des appareils de ce type furent vendus à l’exportation en Israël. Par la suite les appareils israéliens furent modifiés et remotorisés avec un moteur américain Pratt & Whitney J-52 qui avait une poussé de 4 tonnes sans PC.

Puis Israël après les avoir largement utilisés, s’en est débarrassé et il semble que 18 de ces appareils aient été revendus par au Honduras où leur utilisation restera très obscure.

 

Photo 2 SMB2 Photo Frelaut WEB

 

Le Super Mystère n° 90 de la 10ème escadre de Creil vu ici à Orange (Photo Frelaut).

 

  img248.jpg

 

 

 

 

img249.jpg

 

 

 

 

Vues de SMB-2 de la 10ème escadre (Photo base de Creil) 

 

 

En service dans l'Armée de l'Air

 

Très rapidement adopté par l'Armée de l'Air, en complément des Mystère IV-A, le SMB-2 fut construit à 180 exemplaires mais seulement 142 furent livré à l’Armée de l’Air qui furent utilisé à la 10ème escadre, puis la 12ème, la 5ème, le CEAM et le CEV. Plus tard l’école de Rochefort les utilisa pour son école de mécaniciens. Il y servit jusque dans les années soixante-dix et fut progressivement remplacé par le Mirage III puis les Mirage F-l dans les missions de défense aérienne qu'il assurait.

Le SMB-2 fut le premier avion presque entièrement européen à être supersonique en palier à être produit en série.

 

 

Photo 3 SMB2 n°115 Orange Photo Frelaut WEB

 

Un SMB-2 de la 5ème escadre à Orange (Photo Frelaut).

 

Utilisation en AFN :

 

Comme déjà dit, les chasseurs étaient présents par roulement sous forme de détachement, en particulier dans l’est algérien où il y avait à l’époque des craintes d’intrusion de volontaires libyens ou égyptiens avec des chasseurs modernes, d’origine soviétique. Pour prévenir ces intrusions, les chasseurs les plus modernes en service étaient utilisés successivement, notamment les Ouragan, les Mystère IV et dès 1959 les SMB-2. Des détachements mensuels venaient se relayer à Bône, à Boufarik, ainsi qu’à Télergma.

Après la fin de la guerre d’Algérie, les SMB-2 continuèrent dans l’Armée de l’Air, notamment à Cambrai à la 12ème escadre où ils servirent jusqu’à la fin des années 70. 

 

Photo 4 SMB2 Frelaut WEB 

 

SMB-2 de la 5ème escadre à Orange (Photo Frelaut). 

 

 

Caractéristiques GAMD SMB-2

(Version de série) 

(Peuvent être en partie fausses je n'ai pas trouvé de source incontestables sur le sujet. Merci de compléter, si vous pouvez, avec des indications vérifiés)

 

 

 

Constructeur : Générale Aéronautique marcel Dassault

Équipage : 1

Missions : chasse

Date du premier vol : 15 mai 1956

Constructions : tout métal

 

 

Dimensions

 

Envergure : 10,514 m

Longueur : 13,95 m

Hauteur : 4,55 m

Surface alaire : 35,15 m

Charge allaire :

 

Masse

 

Masse à vide : 6956 kg

Charge utile :

Masse totale en charge : 11645 m

 

 

Performances :

 

Vitesse maxi en palier :1150 km/h (M : 1,02)

Mach limite : 1,3

Vitesse de croisière :

Vitesse ascensionnelle : monté à 12000 m en 5mn 30s

Autonomie : 1790 km

Plafond : 16500 m

Distance franchissable :

Altitude de croisière :

Rayon d’action :

 

Armement :

 

Fixe : 2 canons DEFA 5-52 de 30 mm

Externe : Bombes, roquettes, missiles air air.

 

 

Communication radio :

 

 

 

 

Moteur

 

   

Marque : SNECMA

Nombre : 1

Type : ATAR 101 G2 ou G3

Compresseur : axial 8 étages

Chambre de combustion: annulaire

Turbine :mono étage

Tuyère d'éjection des gaz:section variable

Puissance à sec : 3400 kg/P

Puissance avec PC : 4460 kg/P

 

 

img167-copie-1.jpg 

 

 

 

 

© Jacques Moulin 2011.

 

 

 

Une partie des renseignements sur les SMB-2 provient du livre « Les avions de Combat français 1944-1960 » de mon ami (†) Jean Cuny (Collection Docavia n° 28, éditions Larivière).

Un autre livre du même auteur existe « Les chasseurs Dassault : Ouragan, Mystère et Super-Mystère » (Docavia n° 13, éditions Larivière) que je n’ai pas utilisé.

  4-14-2010_115.JPG

 

 

4-14-2010_121.JPG

 

Voila  j'ai trouvé des photos de SMB-2 en Algérie, au dessus  il s’agit d'un appareil du 1/10 Valois de Creil le n° 98 10-SL de passage a Batna . Bande de fuselage bleu clair confirmée.

La trace rouge qui apparait sous le bleu indique peut être une précédente affectation au 2/10 Seine (dont la bande était rouge) voire au 1/12 Cambrésis (également bande rouge), sous réserve que le 1/12 ait été équipé de SMB2 au même moment. (Photos J.C.Cecile) .
 
4-14-2010_116.JPG 
Un deuxième SMB 2 le 10 SG de la même unité toujours à Batna (Photo J.C.Cecile).  

 

    Photo 5 SMB2-5ème escadre WEB

 

Un autre SMB-2 de la 5ème escadre à Orange.

 

 

 

Documents ci-dessous extraits d'une notice technique sur cet appareil

 

 

 

 

img026

 

img027

img028 

img029 

 img030

 

 

Il se confirme que le siège éjectable était de fabrication US, c'était un "Republic Aircraft Co" RAC type 101007A.

 

 

img168.jpg 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Avions de la Guerre d'Algérie - dans Avion
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Avions de la Guerre d'Algérie
  • Le blog de Avions de la Guerre d'Algérie
  • : Participation à l'histoire aérienne de la Guerre d'Algérie, sans polémiques inutiles.
  • Contact

Profil

  • Avions de la Guerre d'Algérie
  • Déjà ancien dans l'histoire de l'Aviation, j'ai écrit de nombreux article dans diverses revues depuis 1968 et publié trois livres, un sur les autogires, un sur le Loire 45/46 et un sur le Bloch 174 ces deux derniers livres sont épuisés).
  • Déjà ancien dans l'histoire de l'Aviation, j'ai écrit de nombreux article dans diverses revues depuis 1968 et publié trois livres, un sur les autogires, un sur le Loire 45/46 et un sur le Bloch 174 ces deux derniers livres sont épuisés).

Recherche

Catégories