Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 08:37

Les bimoteurs:

 

 

 

2) Le SNCASE SE-116/SE-117 «Voltigeur»

 

 

 

© Jacques Moulin 2010.

 

 

 

 

SE-116-01 WEB-copie-1 

 

 Profile du SE 116 n° 01 (dessins de Jacques MOULIN )

 

 

SE 116 Voltigeur WEB  

Lors de la signature des accords de Genève, le 20 juillet 1954, qui met fin à la période coloniale française (AEF, AOF, Madagascar, Indochine), la République était en paix. Mais, à peine trois mois après, le 1er novembre 1954, s’ouvre un autre conflit. Des insurrections marquent le début de la guerre d’Algérie.

Depuis la Libération, les programmes d’avions n’ont pas été très nombreux, c’étaient principalement des appareils destinés à la guerre possible en Europe, mais cette fois les enseignements ont porté et l’état-major soumet en août 1955 au STAé et aux industriels les projets de quatre types d’avions différents dits «d’appui d’outre-mer». Publiée le 26 septembre, la fiche programme demande un bimoteur bi-triplace d’environ 4,8 tonnes capable de franchir 2.000 km en mission de convoyage, capable de voler pendant cinq heures en mission d’observation, de décoller très court (300 m) sur terrain sommaire, d’être lourdement armé et de dépasser 220 km/h en vitesse de croisière.

Début 1956, six constructeurs soumettent des projets : SIPA, Nord-Aviation, Latécoère, Potez, Fouga et la SNCASE. Deux projets sont retenus, celui du SIPA 1100 et celui du SE-116, avant que de nouveaux projets ne soient proposés : Morane-Saulnier MS-1500, Potez 75...

Pendant l’hiver 1955-1956, le bureau d’études de Marignane de la SNCASE dirigé par Jean Poitou chargé du projet dessine un élégant bimoteur à deux turbopropulseurs Turbomeca « Bastan », le SE-116 baptisé « Voltigeur ».

 

SE-116-01-Voltigeur-F-ZWVH-1958.jpg

 

Le SE-116 n° 01 "H" avec deux moteurs à pistons  

(Photo archives P. Ricco).

 

Deux prototypes sont commandés le 11 juin 1956, l’un avec des « Bastan », l’autre avec des moteurs Wright américains. Le 01 (moteurs Wright) effectue son premier vol à Marignane moins d’un an après, le 5 juin 1958, piloté par Roger Carpentier.

C’est le même pilote qui fait décoller le 02 (turbopropulseurs « Bastan ») le 15 décembre 1958, devant le général Jouhaud, chef d’état-major de l’Armée de l’Air, Carpentier fait une démonstration brillante et l’avion sort vainqueur du concours.

Malheureusement trois semaines plus tard, le 9 janvier 1959, c’est la perte du prototype SNCASE SE-116 Voltigeur F-ZWVI n° 02 au cours de son septième vol d'essais, l’appareil se disloque en vol, et s’écrase à Eyguières (Bouches-du-Rhône) tuant son équipage (Roger Carpentier (1) pilote, Yves Crouzet ingénieur d’essais, Marcel Hochet mécanicien d’essais).

 SE-116-02 WEB-copie-1

     

Profil du Voltigeur SE-116 n° 02 (Dessin de Jacques Moulin 2010).

 

 

 

SNCASE SE -117 « Voltigeur »

 

 

PhR SE-117 -1-

 

Le SE 117 01 "X". Ce qui est étonnant c'est que la dérive porte l'indication

 

"Dassault Aviation" (Photo archives Ph. Ricco).

 

 

SE-117-01 WEB

 

Profil du Voltigeur SE-117 n° 01 (Dessin de Jacques Moulin 2010).

 

Mais avant cet accident, le programme est modifié. En 1958, l’avion n’est plus seulement un vecteur d’intervention antiguérilla mais il doit être en plus une machine de sauvetage incluant le transport de quatre hommes plus une civière. La SNCASE réalise un troisième bimoteur en 1959 (toujours militaire) correspondant à ce programme modifié, l’appareil avec le fuselage agrandi est baptisé SE-117. Ce troisième « Voltigeur » effectue son premier vol le 21 janvier 1960. C’est durant le second semestre 1960, que tout le programme est abandonné. La politique du général de Gaulle n’est plus aux interventions armées aux colonies mais à l’indépendance de l’Algérie.

 

PhR SE-117 -3-

     

Une autre vue du SE 117 au sol (Photo archive Ph.Ricco). 

 

  img213

Le SE-117-03 équipé de deux moteurs Bastan (Photo Aero-photo /Sud-Aviation).

 

L’avion SE-118 « Diplomate », correspond à une étude d’appareil de transport rapide en version civile dérivé du « Voltigeur ». Elle est laissée de côté elle aussi au profit d’une étude Dassault d’un appareil assez similaire, le MD-415 « Communauté » qui n’aura pas plus de succès.

 

(1) Roger Carpentier est officiellement le premier pilote supersonique français (mais en fait le deuxième).

 

 

 sncase voltigeur 3v

 

         

Caractéristiques

 

 

Sud Aviation SE-116 'Voltigeur' (première version)

 

 

Triplace de lutte antiguérilla. Premier vol le 5 mai 1958.

Monoplan aile basse. Construction entièrement métallique.

Equipage :                              3

Motorisation :           2 Wright R-1300 de 800 ch (le deuxième appareil sera équipé de Bastan.)

 

Dimensions

 

Envergure :                             18,00 m

Longueur :                               12,34 m

Hauteur en ligne de vol :           5,71 m

Surface portante :                   41,20 m²

 

Performances

 

Vitesse maximale :                 446 km/h

 

Armement

 

2 canons DEFA de 30 mm, 900 kg de charges sous voilure.

 

 

 

 

Le SE-117 "X"  en vol (Photo archives Ph. Ricco).

 

File8111 WEB

 

 

Sud Aviation SE-117 'Voltigeur'

 

Caractéristiques

 

Triplace de lutte antiguérilla. Version du 116 avec turbopropulseur. Premier vol le 21 janvier 1960. Un seul prototype construit. Monoplan aile basse. Construction entièrement métallique.

 

Motorisation :                        2 Turbomeca Bastan de 750 à 805 ch

Equipage :                              3

 

 

 

Dimensions

 

Envergure :                             19,00 m

Longueur :                               12,28 m

Hauteur en ligne de vol :           5,71 m

Surface portante :                   41,70 m²

      

Masse

 

Masse à vide :                         4.360 kg

Masse totale :                         6.520 kg  

 

Armement :

 

    2 canons DEFA de 30 mm, charges sous voilure.

 

 

 File8108 WEB

 

 

    File8109 WEB

Recto et verso d'une doc d'époque sur le SE 117

 

File8110 WEB 

      

Photo Sud-Aviation du SE-117 "H".

 

Il semble que la photo ait été retouchée du moins au niveau des moteurs.

 

 

 

© Jacques Moulin 2010.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Avions de la Guerre d'Algérie - dans Avion
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Avions de la Guerre d'Algérie
  • Le blog de Avions de la Guerre d'Algérie
  • : Participation à l'histoire aérienne de la Guerre d'Algérie, sans polémiques inutiles.
  • Contact

Profil

  • Avions de la Guerre d'Algérie
  • Déjà ancien dans l'histoire de l'Aviation, j'ai écrit de nombreux article dans diverses revues depuis 1968 et publié trois livres, un sur les autogires, un sur le Loire 45/46 et un sur le Bloch 174 ces deux derniers livres sont épuisés).
  • Déjà ancien dans l'histoire de l'Aviation, j'ai écrit de nombreux article dans diverses revues depuis 1968 et publié trois livres, un sur les autogires, un sur le Loire 45/46 et un sur le Bloch 174 ces deux derniers livres sont épuisés).

Recherche

Catégories