Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2013 7 31 /03 /mars /2013 12:55

File5565_WEB.jpg

 

Les Miles Master et Martinet.

 

 

© Jacques Moulin 2013.

 

  Miles Master II Meknès-1947 

Un Miles Master II ( profil offert gracieusement par Olivier Beernaert)

 

 

Miles Master IIa

 

Un Miles Master II a ( profil offert gracieusement par Olivier Beernaert)

 

 

 

 

 Miles Martinet Meknès 1947

 

 

 Un Miles Martinet ( profil offert gracieusement par Olivier Beernaert)

 

 

 Photo 1 File6931 (2)Miles-Martinet

 

 Miles Martinet NR 586 codé « 20 » l’appareil appartient à l’EMNB de Cazaux, il a conservé des cocardes type RAF. (Archives SLHADA DR).

 

La société à l’origine de ces appareils avaient été fondée par Charles Powis et Jack Phillips et ne deviendra la société Miles qu’après la rencontre des deux fondateurs avec Frederick George Miles. La société Miles Aircraft Ltd qui en sorti verra le jour sur l'aérodrome Woodley près de la ville de Reading dans le Berkshire en Angleterre.

La société Miles Aircraft Ltd, étaient dès 1932 spécialisée dans la construction d’avions légers et d’entrainement, ces appareils avaient presque tous été conçu par la société qui avait été fondée par Charles Powis et Jack Phillips avant leur rencontre avec Frederick Miles. Par la suite la nouvelle société proposa, les premiers avions militaire et ce furent le Miles Master, type M.9.

 

 

Photo 2 img233MasterIII

 

 

Deux Miles Master IIA codé 13 et 15 photographié à Oran en mars avril 1946 (Origine Cherrier).

 

 

Miles M.9 et M.19 Master

 

Le Miles M.9A Master construit sur font propre par le constructeur, était basé sur le M.9 Kestrel monomoteur d’entrainement, qui a été présenté lors d’un spectacle aérien à Hendon en Juillet 1937, bien qu'il n'était alors qu’un prototype.

Le Kestrel M.9, était motorisé avec un moteur Rolls-Royce Kestrel XVI V-12 cylindres en ligne de 745 ch avec ce moteur l’appareil pourrait atteindre 475 km/h à peine 25 km/h de moins qu’un Hurricane !

Cet appareil fut alors commandé par la RAF qui avait besoin d’un appareil école performant, a cabine fermée, train rentrant, ailes basses, mais l’Air Ministéry demanda à ce que l’appareil soit équipé d’un moteur en étoile le Rolls-Royce « Kestrel » XXX donnant 715 ch, il fut dénommé M.9A Master Mk.1.

  Photo 3 img430 Martinet (1)

 

Deux Miles Martinet (au premier plan le NR 468) au Maroc (DR).

 

 

Le Master entra rapidement en production et son premier vol eut lieu le 31 Mars 1939, 715 appareil de ce type furent construit malgré la baisse de vitesse du à l’augmentation de poids et la plus faible puissance du moteur Rolls-Royce « Kestrel » XXX. Néanmoins, il demeurait l'un des avions d’entrainement les plus rapides et les plus maniables de son époque. Le Master est entré en service juste avant le début de la guerre, et finalement 900 Mk. I et Mk. IA Master ont été construits.

Puis comme le moteur « Kestrel » allait être abandonné, un nouveau moteur fut alors choisit ce fut le Bristol Mercury XX, moteur en étoile de 870 ch. Cet appareil devint alors le Miles M.19 Master Mk. II.

Le premier prototype du Miles M.19 Master II vola le 30 Octobre 1939 et 1748 ont finalement été construit.

Puis lorsque le programme prêts-bails à commencer, les USA fournirent, en plus des avions, des moteurs et une troisième variante du Master le M.27 III a été conçu, alimenté par un moteur Pratt & Whitney Twin Wasp junior en étoile a deux rangées et qui donnait  825 ch. Un total de 602 Master III a été construit.

 

 

Photo 4 img412 (2)  Photo 4 img412 détail

 

    Sur un terrain du Maroc parmi les appareils présent on remarque un Martinet (Photo Guinet).

 

 

Un petit nombre de Master II furent utilisé par les français au Maroc de 1946 à 1948 deux versions semble attestées le Mk II et IIA, la seule différence visible entre ces deux version était une modification de la verrière. Ils furent utilisés comme avion d’entrainement puis comme avions de liaison rapide.

 

Photo 5 img430 Martinet (2) 

  Cote à cote un Miles Martinet et un P.47 ce qui permet de se rendre compte des dimensions de la « bête ». 

 

 

Caractéristiques générales Miles Master Type M.19 Mk.II et IIA

 

Avion d’entrainement avancé.

Equipage:                  Deux (instructeur et l'élève)

Motorisation :    1 × Bristol « Mercury » XX 9-cylindre en étoile suralimenté refroidi par air, 870 ch.

 

Dimensions

Longueur:                            8,99 m.

Envergure :                         11,81 m

Hauteur:                                2,82 m

Surface alaire:                    20,16 m²

 

Masse

Masse à vide :                   1,947 kg

Masse au décollage :        2,528 kg

 

Performance

Vitesse maximale :           416 km/h à 5000 pieds (1500 m)

Vitesse de croisière :        368 km/h à 5000 p (1500 m)

Rayon d’action :                393 km ou 632 km.

Plafond de service :          8500 m

 

Miles M.25 Martinet TT

 

 

 

Photo 6 img428 Master

 

Un Miles Master apparemment du type II codé 16 à Meknès en 1947 (Origine Picollet). 

 

Construit sur la base des Miles « Master II », comme remorqueur de cible le Martinet avait un fuselage rallongé et renforcé pour supporter les contraintes de remorquage d'une cible. Autres différences l’appareil avait un nez plus long le cockpit était lui aussi allongé et les ailes augmentée, mais ces avions qui ont la même silhouette générale utilisait beaucoup de pièces communes. Le système de remorquage était contenues dans un carénage sous le fuselage et étaient rentrés par une source externe d’électricité donné par une petite génératrice alimenté par le vent relatif.

Un total, 1.724 Martinets ont été produites par Miles Aircraft Ltd. La production a continué jusqu'à la fin de la guerre.

Un nombre inconnu de ces avions furent modifié pour devenir des avions d’entrainements, qui furent utilisés par les français au Maroc à Meknès, Oujda et Kasba-Tadla de 1946 à 1949 et aussi dans les écoles de Cognac et Cazaux et ce jusqu’en 1950.

 

Caractéristiques générales des Miles M.25 Martinet TT

 

Avion de remorquage de cible et d’entrainement avancé.

Equipage :               deux

Motorisation :          1 × Bristol « Mercury » 20 ou 30, moteur en étoile de 870 ch

 

Dimensions

Longueur :                             9,42 m

Envergure :                          11,89 m

Hauteur :                                3,53 m

Surface alaire :                   22,48 m²

 

Masse

Masse à vide :                     2090 kg

Masse au décollage :          3062 kg

 

Performance

 

Vitesse maximale :             386 km/h à 4.600 m.

Vitesse de croisière :          320 km/h à 1525 m

Rayon d’action:                   1117 km

 

 

 

  Photo 7 img429 Master

  Un Miles apparemment du type Master II codé 11 d’entrainement ou de liaison (Origine Boisselon).

 

  Photo 8 img475

 

     Un Master IIA DN 201code 14 de l’Armée de l’Air à Cognac 15/01/1946 (Collection Marcel Fluet-Lecerf).

 

 

img001--2-.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Un autre Miles Master IIa français.(DR) 

 

 

 

 

 © Jacques Moulin 2013

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Avions de la Guerre d'Algérie - dans Avion
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Avions de la Guerre d'Algérie
  • Le blog de Avions de la Guerre d'Algérie
  • : Participation à l'histoire aérienne de la Guerre d'Algérie, sans polémiques inutiles.
  • Contact

Profil

  • Avions de la Guerre d'Algérie
  • Déjà ancien dans l'histoire de l'Aviation, j'ai écrit de nombreux article dans diverses revues depuis 1968 et publié trois livres, un sur les autogires, un sur le Loire 45/46 et un sur le Bloch 174 ces deux derniers livres sont épuisés).
  • Déjà ancien dans l'histoire de l'Aviation, j'ai écrit de nombreux article dans diverses revues depuis 1968 et publié trois livres, un sur les autogires, un sur le Loire 45/46 et un sur le Bloch 174 ces deux derniers livres sont épuisés).

Recherche

Catégories