Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 08:46

File5565_WEB.jpg

 

Les North-American F-86 K « Sabre » français

 

© Jacques Moulin 2013.

 

 

Profil offert gracieusement par son auteur Jacques Davy.

Nb : l’insigne de l’hirondelle de mer n’est porté que du côté droit de l’appareil le côté gauche porte l’insigne de la chimère.

http://www.aeroprofils.com/

 

 Photo 1 File2218 (2)

 

1 – F-86K S/n 54821 code 13-PA

 

 

Le F-86K était la version intercepteur tout-temps du célèbre « Sabre », version développée à partir du F-86D pour une utilisation par les forces aériennes de l'OTAN en Europe et pour divers alliés des USA.

C’était un développement du « Sabre » sans le système de tir alors trop nouveau et classifié, mais il était équipé d’un radar de conduite de tir MG-4, beaucoup plus facile d’utilisation que les versions antérieures. Il est aussi dépourvu du lance-roquettes de soute mais avait, dans les ailes, 4 canons de M-24 A1 de 20 mm avec 132 obus par arme (700-800 coups/minute). Cent-vingt de ces appareils furent construits par North Aviation et deux cent vingt et un furent assemblés par Fiat dont 60 pour la France.

 

Photo 2 img523

 

2- F-86K S/n 54814 code 13-QA

 

 

Utilisation par la France

 

Ces appareils livrés par Fiat pour la France (1956-1957), furent attribués au EC 1/13 Artois, EC 2/13 Alpes, et EC 3/13 escadrons.

Les immatriculations (S/n) des appareils livrés à la France étaient 55-4814 à 4844, 55-4846 à 4865, 55-4872 à 4874, 55-4876 à 4879.

 

Photo 3 F-86-s Pyperpote-Matra-Parmentier 750 (2)

 

3-F-86K S/n 54833 code13-SM (Archives Thierry Matra)

 

EC 1/13, a été créé en 1956 à Lahr, en Allemagne. C’était alors le seul escadron de l’Armée de l'Air classé comme escadron de chasse tout-temps, avec douze pilotes. Le premier commandant du groupe était le colonel Risso, un ancien du Normandie-Niemen et un grand pilote de chasse. Vers la fin de 1956, EC 1/13 a commencé à recevoir le premier des huit  Lockheed T-33 « Shooting Star » destinés à la formation des pilotes ainsi que le simulateur F-86K. L'US Air Force a fourni deux pilotes instructeurs. Le "Sabre" devient ainsi le premier appareil de l'Armée de l'Air doté d'un réacteur à postcombustion, d'un radar à conduite de tir et de missiles air-air. Les pilotes français se sont d'abord entraînés sur T-33 et sur un simulateur. En avril-mai 1957, tous les exemplaires de F-86K sont livrés à la 13e  ECTT, la 13e escadre est alors rapatriée sur la base aérienne de Colmar-Meyenheim mais ce sont les mêmes unités qui les utilisent l'EC 1/13 Artois et l'EC 2/13 Alpes.  Les F-86K seront remplacés par des Mirage IIIC en 1962.

Photo 4 Pyperpote-Matra-Parmentier 748 (2)

 

4- Deux F-86K S/n 54858 et S/n 54833 codes 13-PN et 13-SM.

 

Malgré le nombre de Sabre reçus, la 13° ECTT (Escadre de Chasse Tout-Temps) ne comptera que deux escadrons de 16 appareils, les 28 restants formant une réserve opérationnelle. L'ensemble des F-86K ont volé à la "Treize" entre 1956 et 1962.

A cette époque, la plupart des missions consistent en des exercices d'identification et d'interception tout-temps, avec escales de ravitaillement sur les bases américaines ou canadiennes en RFA, tandis que les pilotes, été comme hiver, sont logés en alerte dans des tentes ! Les "Sabre" de la 13e ECTT sont en alerte 24h/24, prêts à décoller dans un intervalle d'une heure, puis de quinze minutes.

En 1959, les F-86K de l'EC 13 sont équipés de rails pour les "Sidewinders". Ce sera la dernière évolution de ce remarquable chasseur avant son remplacement en 1962 par le "Mirage IIIC".

Six années d'utilisation et 36 380 heures de vol avec 22 incidents, impliquant la destruction de six appareils, émaillèrent la carrière opérationnelle du "Sabre" aux couleurs françaises.

En avril 1962, l'escadron 3/13 est créé, cet escadron regroupera toujours à Colmar-Meyenheim les derniers F-86K jusqu'en novembre 1962, les emmenant au bout de leur potentiel.

Les derniers F-86K de l’Armée de l’Air auraient été renvoyés en Italie et vendus à certains pays d'Amérique Centrale et du Sud qui voulaient des appareils d’interception tout-temps pour défendre leur ciel.

Le seul exemplaire, le 55.4841, est conservé en France après avoir été présenté en pot de fleurs à Colmar. Il est exposé au Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget.

 

Ces avions furent, semble-t-il, employés notamment en Algérie dans des missions de défense aérienne contre les avions espions déployés par les Soviétiques, et pour contrer les avions-cargos ravitaillant en armes la résistance du FLN.

 

 

Photo 5 f-86-k

 

5- F-86K S/n 54829 code 13-PE

 

Unités utilisatrices

 

Deux escadrons  de chasse tout-temps :

- EC 1/13 « Artois » avec deux escadrilles SPA 83 (chimère) et SPA100 (hirondelle de mer)

- EC 2/13 « Alpes » avec deux escadrilles, insigne du « Chevalier » dont la couleur du cheval (blanc et bai)

- EC 3/13 « Auvergne »

 

Il est à noter que si les emplacements sont bien prévus sur les appareils pour les insignes dans un rond positionné au milieu du fuselage au milieu des bandes, très peu d’appareils en furent pourvus.

 Photo 6 sabre03

 

6- F-86K conservé au MAE (Photo Pyperpote) 

 

 

Photo 7 777451798

 

7- F-86K S/n 54860 code 13-QV 

 

 

Caractéristiques F-86K « Sabre Dog »

 

(Peuvent être en partie fausses je n'ai pas trouvé de source incontestables sur le sujet. Merci de compléter, si vous pouvez, avec des indications vérifiés)

 

Constructeur :                                     North American Aviation (NAA)

Équipage :                                                        1

Missions :                                            Chasse interception tout-temps

Date du premier vol :                             1/10/47 (F86-A)

Constructions :

 

Dimensions

Envergure :                                                  11,90 m

Longueur :                                                   12,47 m

Hauteur :                                                        4,57 m

Surface alaire :

Charge alaire :

 

Masse

Masse à vide :

Charge utile :

Masse totale en charge :                            8 320 kg

 

Performances :

Vitesse maxi :                                            1 115 km/h

Vitesse de croisière :

Vitesse ascensionnelle :

Autonomie :

Plafond pratique :                                      15 000 m

Distance franchissable :               650 km, 1.000 km avec réservoirs supplémentaires.

Altitude de croisière :

Rayon d’action :

 

Armement :

Fixe :                                       4 canons de 20 mm type M 24 A2

Externe :                             1 panier ventral rétractable contenant 14 roquettes de 70 mm

 

Communication radio :

 

Radar :                                                APG-37

Moteur

 

Marque :                                         General Electric

Nombre :                                                1

Type :                                               J 47-GE 17B

Compresseur :                              axial 12 étages

Chambre de combustion :                 multiple.

Turbine :                                            3 étages

Tuyère d’éjection :

Poussée statique :                           3 405 kg/p

Poste combustion :

Poids à sec :                                     1 228 kg

Largeur :

Longueur :                                          3,7 m

Hauteur :

Diamètre :                                            1 m

Carburant :                                       Kérosène

 

© Jacques Moulin 2013.

 

 

Voir le Trait d’Union  n° 21 et 43

 

Le Trait d’Union est une revue publiée depuis de très longues années par la  BFAB (Branche Française d’Air Britain) c’est une revue incontournable pour les historiques pointus de nombreux sujets aéronautiques. Certains numéros du Trait d'Union sont toujours disponibles sur le site du "Trait d'Union" bulletin de la Branche Française d'Air Britain.

http://www.bfab-tu.fr/

 

 

 

Autre Photos

 
 

 

Photo 8 13-PE archives CB 

8 – F-86K S/n 54829 code 13-PE (Archives Boisselon)

 

Photo 9 13-QV archives CB 

 

10 – F-86K S/n 54860 code 13-QV (Archives Boisselon)

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Avions de la Guerre d'Algérie - dans Avion
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Avions de la Guerre d'Algérie
  • Le blog de Avions de la Guerre d'Algérie
  • : Participation à l'histoire aérienne de la Guerre d'Algérie, sans polémiques inutiles.
  • Contact

Profil

  • Avions de la Guerre d'Algérie
  • Déjà ancien dans l'histoire de l'Aviation, j'ai écrit de nombreux article dans diverses revues depuis 1968 et publié trois livres, un sur les autogires, un sur le Loire 45/46 et un sur le Bloch 174 ces deux derniers livres sont épuisés).
  • Déjà ancien dans l'histoire de l'Aviation, j'ai écrit de nombreux article dans diverses revues depuis 1968 et publié trois livres, un sur les autogires, un sur le Loire 45/46 et un sur le Bloch 174 ces deux derniers livres sont épuisés).

Recherche

Catégories