Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 11:23

File5566_WEB.jpg

 
Porte-avions "Bois Belleau"
R 97
 
© Jacques Moulin 2010
 
Le Bois Belleau (R97) (ex-USS Belleau Wood) fut un porte-avions léger de la Marine Nationale française, en service de 1953 à 1960. Le nom de « Bois Belleau » lui fut donné en hommage à la bataille du bois Belleau (1) de la Première Guerre mondiale, au cours de laquelle les troupes américaines s’illustrèrent.
Le USS Belleau Wood a été mis sur cale à Camden (USA), par la New York Shipbuilding Company, le 11 août 1941 comme croiseur sous la référence "CL-76". Lancé le 6 décembre 1942 comme CVL-24 sous le nom de Belleau Wood, il fut armé le 31 mars 1943.

Bois-Belleau_File7614 WEB
           
Le Bois-Belleau en rade de Toulon.
 
         
Le La Fayette servit dans la marine française de 1951 à 1962. C'était le sister-ship du porte-avions La Fayette, (ex USS Langley CVL27) (2). Il fut rebaptisé ainsi nommé pour honorer la mémoire du général marquis de La Fayette, qui participa à la guerre d’Indépendance américaine.
Le La Fayette et le Bois Belleau sont des coques de croiseurs dont les superstructures ont été remplacées par un hangar et un pont d'envol. Les machines sont restées celles des croiseurs mais des bulges ont été ajoutés à la coque pour améliorer la stabilité.
Il s'illustra dans la campagne dans le Pacifique entre 1943 et 1945, puis fut mis en réserve spéciale.
Il passe sous pavillon français et prend aussitôt le nom de Bois Belleau. Le Bois Belleau, est transféré à la France le 5 septembre 1953 à Alameda, initialement pour la durée de la guerre d'Indochine, puis pour cinq ans.
Le transit vers la France est mis à profit pour transporter des Avenger de Norfolk à Bizerte.        
 
 
Insigne Bois Belleau          
       

Admis au service actif le 23 décembre 1953, il embarque des Hellcat et Helldiver pour l'Indochine et 32 chasseurs Ouragan qu'il livre à l'armée de l'air indienne, fin avril 1954, à Bombay. Transport, mise au point et entraînement vont occuper le Bois Belleau jusqu'à son départ pour l'Indochine le 7 avril 1954 pour arriver dans le golfe du Tonkin le 3 mai. Il y intègre les Hellcat de la 11F et les Helldiver de la 3F qui vont encore intervenir sur Diên-Bien-Phu dont la bataille va bientôt s'achever. Il est de retour à Toulon le 16 décembre 1955.

Après un carénage/modernisation, identique à ceux du La Fayette : ilot agrandi et nouveaux radars, le Bois Belleau va participer pendant trois ans à la vie de l'escadre et à tous les grands exercices nationaux et OTAN en Méditerranée. En mai 1957 il sera à Hampton Roads avec le croiseur De Grasse portant la marque de l'amiral Jozan entouré de deux escorteurs d'escadre et de deux escorteurs rapides, au milieu des représentants des flottes de trente nations, à la revue navale célébrant le bicentenaire de la Marine des États-Unis.

Après six missions de transport d'avions entre Norfolk et la France, il est rendu à la Marine américaine le 12 septembre 1960. Il est démantelé entre 1961 et 1962.

Le Bois Belleau a parcouru 183.216 milles nautiques sous pavillon français.

        img497

Le Bois Belleau R.97 à la mer, (Photo service photo du Bois Belleau)

 
img696

Autre vue du Bois Belleau llors d'uen cérémonie (Photo origine Boulogne)

 

Caractéristiques techniques

 

Type :                                    porte-avions léger (CVL)

Noms :                                   USS Belleau Wood

Lancement :                          6 décembre 1942

Longueur :                            189,7 m

Maître-bau :                            33,3 m

Tirant d’eau :                               8 m

Déplacement :              11.000 tonnes (lège), 15.800 tonnes (à pleine charge)

Propulsion :  4 x chaudières à vapeur 4 x lignes d'arbre (100.000 ch au total).

Vitesse :                                 31,6 nœuds.

 

Caractéristiques militaires

 

Blindage :                        50 mm (pont d'envol), 127 mm (ensemble propulsif)

Armement :   4 x canons antiaériens quadruples de 40 mm, 6 x canons antiaériens de 20 mm.

Rayon d’action :                   10.000 milles à 15 nœuds, 7.500 milles à 20 nœuds,

 

Autres caractéristiques :

 

Électronique :                     4 x radars de veille et 4 x radars de conduite de tir

Équipage :        1.400 officiers, officiers mariniers, quartier-maitres et matelots

Port d’attache :                    Toulon

Indicatif :                                 R97

 

img279.jpg       

        Bois-Belleau en rade a Toulon ( Photo Matius Bar) 

 

1) La Bataille du bois de Belleau est une bataille de la Première Guerre mondiale. Elle fut d'une grande importance psychologique car elle marqua le premier engagement des troupes américaines de l'American Expeditionary Force, placée sous le commandement en chef du général John Pershing, ainsi que le début de la grande contre-offensive alliée de 1918. Elle se déroula dans le bois situé au sud-ouest de Belleau (Aisne), tout près de la Marne, entre le 1er et le 26 juin 1918 et opposa une unité de la Second "Indianhead" Infantry division US, composée du 23rd Infantry Regiment et d'une brigade de Marines placée sous le commandement du général James G. Harbord, aux forces allemandes retranchées dans le secteur de Château-Thierry.

2) Langley, en hommage à Samuel Pierpont Langley, ingénieur américain, qui fut l'inventeur de la catapulte d’aviation.

 

  img474.jpg

 

Le "Bois Belleau" a Toulon  (Editions ARIS Bandol).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     

Partager cet article

Repost 0
Published by Avions de la Guerre d'Algérie - dans Porte-Avions
commenter cet article

commentaires

duval 22/02/2016 14:28

Bois Belleau .J'y étais embarqué à bord j'ai fait mon service militaire du 1-12-56 au 1-12-58

Avions de la Guerre d'Algérie 22/02/2016 15:32

Merci de votre intérêt

A. 03/04/2011 00:23


bonjour, il manque le porte avions Lafayette qui embarquait entre autre la 14F.


Avions de la Guerre d'Algérie 03/04/2011 08:26



Effectivement le porte avion Lafayette est très important, c'est pour cela qu'il est traité a part, un peu plus loin, avec le témoignage d'un officiers sur le rapatriement des civils
français  après l'indépendance en 1962.



Présentation

  • : Le blog de Avions de la Guerre d'Algérie
  • Le blog de Avions de la Guerre d'Algérie
  • : Participation à l'histoire aérienne de la Guerre d'Algérie, sans polémiques inutiles.
  • Contact

Profil

  • Avions de la Guerre d'Algérie
  • Déjà ancien dans l'histoire de l'Aviation, j'ai écrit de nombreux article dans diverses revues depuis 1968 et publié trois livres, un sur les autogires, un sur le Loire 45/46 et un sur le Bloch 174 ces deux derniers livres sont épuisés).
  • Déjà ancien dans l'histoire de l'Aviation, j'ai écrit de nombreux article dans diverses revues depuis 1968 et publié trois livres, un sur les autogires, un sur le Loire 45/46 et un sur le Bloch 174 ces deux derniers livres sont épuisés).

Recherche

Catégories