Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 15:56

   

Poste radio émetteur-récepteur 

 

 

Comme chacun sait, les avions étaient tous équipés de postes radio émetteurs-récepteurs. Nous commençons donc aujourd'hui une série d'études sur les appareils de bord utilisés. Le premier était un poste d'infanterie monté sur les avions qui n'étaient pas équipés de radio ayant des fréquences appropriées à la liaison avec des troupes au sol, le plus courant étant le SCR 300/BC1000.

Pour les avions, plus prévus pour utiliser des liaisons radio avec les troupes au sol, les T-28 "Fennec" et les L-19 de l'ALAT étaient équipés d'appareil AN/PRC 10 avec une gamme de fréquences en HF pour leurs liaisons avec le sol.

Ces appareils étaient aussi équipés de poste AN/ARC 3 pour les liaisons VHF.

 

1. SCR 300/BC 1000

© Jacques Moulin 2010.   

Photo 1 BC-1000 - SCR-300

 

Le poste devait se présenter ainsi sur les avions mais peut-être en plus neuf...

 

Le poste SCR 300 était un émetteur/récepteur portatif, très couramment employé par les troupes au sol notamment en AFN. Il était porté à dos d’homme, comme un sac à dos, la partie supérieure était la partie électronique la partie basse renfermait les piles (non rechargeables).

La désignation était en détail la suivante :

- SCR SCR 300 correspond à l’ensemble du poste utilisé par les fantassins, antenne et piles comprises.

 

- BC-1BC 1000A désigne la partie émetteur/récepteur seule.

 

- Cet            L'appareil peut être baptisé AN/VRC 3 quand il est monté sur un véhicule (Dénomination pas forcement utilisé lors des montages sur avions).

 

 

 

Ce poste était à modulation de fréquence, un procédé de meilleure qualité d’écoute mais de portée efficace plus limitée que la modulation d’amplitude classique (principalement à cause de la longueur d'onde utilisée). A l’époque, le récepteur était un superhétérodyne double et l’émetteur à réactance modulée en FM. Il fonctionnait en phonie sur 41 canaux en modulation de fréquence pilotée par quartz. L’appareil comportait 18 lampes et une série de quartz pour stabiliser les fréquences. Il avait un système d’accord novateur qui permettait le réglage en une seule fois de la fréquence pour l’émetteur et le récepteur avec un système de calibration intégrée... 

Le SCR-300 utilisait la bande de fréquences de 40,0 à 48,0 MHz divisée en 41 canaux de 200 kHz. La puissance d'émission est de 0,3 watts avec une portée au sol de 5 à 8 km avec l’antenne longue et de 4 km avec l’antenne courte. Evidemment cette portée est variable selon le relief, et les conditions atmosphériques.

Il doit être utilisé par du personnel spécialisé des Transmissions d’Infanterie. Il peut toutefois être utilisé par des gradés non spécialistes mais entrainés à la procédure radioélectrique.

 

 

File8592 WEB

 

Photo 3 SCR 300

 

   

Voici le dessus de l'appareil, le couvercle ici ouvert permettait de préserver le réglage de la fréquence lors des déplacements, la seule commande accessible était le boutons On/Off, et de réglage du volume de mise en route, les jacks des micros et des écouteurs et l'antenne. (Document extrait de la notice US). 

 

 File8024 WEB

   

Le document ci-dessus est extrait de la documentation française sur cet appareil. 

 

   C’est cet appareil qui fut choisi lors de la modification des avions d’entraînement non équipés pour les communications avec les troupes au sol. Il fut monté sur les avions utilisés en AFN pour la liaison avec les troupes au sol. Evidemment en vol les portées « air-sol » sont nettement augmentées.

Par contre les avions prévus d’origine pour le même travail étaient eux équipé de ce type d’appareil.

Le montage sur les avions se faisait sans les antennes prévues, une antenne spécifique était montée sur le fuselage de l’appareil.

Pour son alimentation, la partie basse de l’appareil qui servait de réceptacle pour les batteries était supprimé, l’alimentation électrique se faisait donc par le circuit électrique de l’avion. 

 

 

Photo 2 SCR-300a

     

 

 

Voilà l'ensemble des accessoires utilisables avec les SCR 300 en utilisation au sol.

 

 

 

Photo 4 SCR 300

 

 

Voilà l'ensemble utilisé par les fantassins.

 

 

  Observation d'un lecteur:

 

·         Ce n'est pas le système de modulation qui limite la portée mais la bande de fréquences exploitées (ici VHF 40 MHZ). Un émetteur en AM a exactement la même portée qu'un émetteur en FM, mais il est plus sensible aux parasites divers.

·         Un élément important en exploitation : le poids du SCR 300, (15 kg + piles) pénalisant en opération d'infanterie.

·         Une très belle réalisation technique.

 poste BC 1000 SCR 300

 

 

Une autre photo d'un appareil vu récement

 

 

File8355 WEB

 

 

 

 

 

Installation d'un SCR 300 sur les Morane-Saulnier 733

 

 

 

Autres postes Utilisés:

 

 

 

Nous recherchons de la documentation sur les postes

 

 

 

AN/PRC-9

 

AN/PRC-10

 

AN/ARC-3

 

AN/ARC-5

 

AN/ARC-1

 

 

 

SCR-522

 

SCR 578

 

ART-13

 

ARB-195

 

ARC-5

 

BC 348

 

BC-349

 

 

 

TRAP-2

 

TRAP 8 (SARAM 5-52)

 

TRAP 11A

 

TR 1430

 

TR 1143

 

 

 

etc ...

 

 

 

Et toute info sur d'autres postes montés sur les aéronefs, aussi bien de l'ALAT, que de l'Armée de l'Air et de l'Aéronautique Navale.

 

 

 

Pour L'ALAT nos informations nous indiquent que les SCR 300 étaient bien utilisés sur les Piper L-18, mais que les Cessna L-19 étaient équipés d'appareils AN/PR C9 et PR C 10.

 

 

 

Nous cherchons évidemment de la doc sur ces appareils

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Avions de la Guerre d'Algérie - dans Appareil de bord
commenter cet article

commentaires

Ch Normand 13/02/2017 14:20

J'ai scanné une notice d'emploi du poste PRC 10 en Français. Dites moi comment vous l'envoyer, je vous propose l'envoi d'un cd rom par courrier, j'ai aussi une documentation du RT 70. Si cela vous intéresse j'envoie le tout sur CD à l'adresse que vous me donnerez.
Avec mes salutations Ch Normand Association Française des collectionneurs de véhicules militaires

Avions de la Guerre d'Algérie 14/02/2017 10:41

Je suis preneur,

Jacques Moulin
12 rue Louis Pergaud 69500 Bron

HERVE Jean Claude 10/03/2012 18:26

Je suis tombé par hasard sur votre site. J'ai beaucoup volé sur les L 19 E de l'ALAT. Cet appareil était doté de son propre poste "HF" (officiellement, il s'agissait d'un poste VHF/FM) de type "ARC
44", équipé d'un standard de fréquence. Ce matériel était beaucoup plus performant que les ANPRC 10 qui équipaient les Piper L 18 et L 21, et aussi les PA 22 Tripacer utilisé en Afrique
subsaharienne et donc au Tchad pendant la 1ère intervention en 69/72, avant leur remplacement par des L 19. Les C 10 étaient un peu courts pour les missions de brousse. Pour ce qui me concerne,
j'avais eu la chance, alors que j'étais détaché auprès de l'EMT 1 3° RIMa, de me faire affecter 2 TRPP 13, qui étaient nettement plus performants !

Avions de la Guerre d'Algérie 11/03/2012 18:25



Merci de vos precisions sur els postes radio des aeronefs, il est rare d'en connaitre le type exact, les notices n'en parle pas toujours.


 


Amicalement



lagrot 29/11/2010 12:00


ce n'est pas le système de modulation qui limite la portée mais la bande de fréquences exploitée ( ici VHF 40 mHz ). Un émetteur en AM a exactement la même portée qu'un émetteur en FM, mais il est
plus sensible aux parasites divers.
Un élément important en exploitation : le poids du SCR 3OO,( 15 kG + piles ) pénalisant en opération d'infanterie.
Une très belle réalisation technique


Jacques MOULIN 29/11/2010 15:57



Oui j'ai eu a dépaner ces appareil en AFN, merci pour vos explications, c'était un peu ce que je voulais dire mais je manquais de clarté, je rectifis.



Présentation

  • : Le blog de Avions de la Guerre d'Algérie
  • Le blog de Avions de la Guerre d'Algérie
  • : Participation à l'histoire aérienne de la Guerre d'Algérie, sans polémiques inutiles.
  • Contact

Profil

  • Avions de la Guerre d'Algérie
  • Déjà ancien dans l'histoire de l'Aviation, j'ai écrit de nombreux article dans diverses revues depuis 1968 et publié trois livres, un sur les autogires, un sur le Loire 45/46 et un sur le Bloch 174 ces deux derniers livres sont épuisés).
  • Déjà ancien dans l'histoire de l'Aviation, j'ai écrit de nombreux article dans diverses revues depuis 1968 et publié trois livres, un sur les autogires, un sur le Loire 45/46 et un sur le Bloch 174 ces deux derniers livres sont épuisés).

Recherche

Catégories