Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 09:20

 

File7595 WEB 

 

Stampe et Vertongen

SV-4c

 

 

 

© Jacques Moulin 2011.

 

 

 

 stampeC

 

stampeD

 

 

 stampeB

 

 

Profils mis gracieusement à notre disposition par Olivier Beernaert.

 

Photo n°1 un Stampe-de a Marine archive Matra 053

Stampe SV-4C n°1093 aux couleurs de la Marine,mais avec une immatriculation civile F-BGIM

(Archives Thierry Matra).



 Le Stampe SV-4 est un biplan conçu pour l'entraînement au pilotage qui fut plus tard utilisé pour la voltige aérienne. Les lettres « SV » de son nom viennent des ingénieurs belges Stampe et Vertongen, concepteurs de cet avion.

Ce très célèbre appareil d’école et d’acrobatie est issu du souhait de Jean Stampe (ingénieur belge) de construire un biplan d'entraînement comportant un accès aisé vers le siège avant, le cahier des charges du S-IV s'inspirant énormément du De Havilland DH-82.

Le S-IV réalisa son premier vol le 17 mai 1933 piloté par Jean Stampe. Les 6 premiers S-IV furent utilisés au sein de l'école de pilotage Stampe et Vertongen. La production cessa en 1935 puis reprit en 1937 afin de construire deux nouvelles machines possédant des ailerons et une queue modifiée quand Eisa Leysen commanda un appareil de voltige léger supérieur au De Havilland « Tiger Moth » et au Bùcker « Jungmann », le SV-4 était né.

 

Photo n°2 Stampe de l'AA Boufarick photo Berniau  

Stampe SV-4C de l’Armée de l’Air à Boufarik (Algérie) (Photo Jean Berniau).

 

Historique

 

Produit dès avant-guerre à environ un peu moins de soixante exemplaires en Belgique par les concepteurs belges, il aura plus de sept cents petits frères construits dans des ateliers de production français, en particulier par la SNCAN (Société Nationale de Constructions Aéronautiques du Nord).

En 1939, l'Armée de l'Air belge lança un appel d'offres afin d'obtenir un nouvel appareil d'entraînement et deux SV-4 furent construits afin d'entrer dans la compétition. Ces appareils, redessinés au niveau de la queue et de l'aile supérieure, l’emportèrent et 300 appareils furent commandés. Il entrera en service la même année. L'Armée de l'Air française passa une commande de 600 appareils. Seul 10 d'entre eux et 30 destinés à la Belgique avaient été construits quand la Seconde Guerre mondiale débuta.

 

Photo n°3 rare photo du Stampe SV4P (moteur potez) WEB

File8375 WEB 

Deux très rares photos de l’avion remorqueur SV4-P (P comme Potez) n° 1 F-WASF ou Stampe-Dur, appareil de remorquage de planeurs (d'ailleurs le C-800 en arrière-plan le laissait supposer). Il a été affecté à St-Auban mais il a servi aussi à des explorations au Mont-Blanc. Il vola de 1957 à 1963 et aurait été détruit volontairement par le feu en 1969 (?) (Archives Jacques Moulin).

Entré en service en 1937, cet avion connut une très grande diffusion dès l'immédiat après-guerre. Il a équipé de nombreuses écoles en Europe et, en France, il a volé sous les cocardes de l'Armée de l'Air, l'Aéronavale et l'Armée de Terre comme avion de début, aussi bien en métropole qu’en AFN. La fameuse Patrouille d’Etampes, qui représentait l'Armée de l'Air à la fin des années 40, en a été équipée.

L'histoire du SV-4, souvent nommé «Stampe», ne se termina pas là. En 1945, la France et la Belgique, en manque d'appareils d'entraînement, se tournèrent vers lui, ce qui relança sa production.

Le SV-4 est un biplan biplace en tandem où le pilote est assis à l'arrière. Il est fait de bois et de toile et possède un train fixe classique. L'aile inférieure est droite et munie d'ailerons alors que le plan supérieur à flèche positive est décalé vers l'avant. Doté de lignes très fines, il a toujours été décrit comme un appareil facile et léger à piloter qui a laissé de merveilleux souvenirs à tous ceux qui ont pu le piloter.

 

Photo n°4 un Stampe d'un colectionneu WEB

Un Stampe préservé par un collectionneur, le F-BDDD n° 558, en 1982.

L’accès facile aux deux postes est bien démontré. Photographié à Belley-Perrieu (01) c'est sur cet appareil que l'auteur prit son baptême de l'air sur Stampe (photo Jacques Moulin).

Le Service de la Formation Aéronautique de la Direction générale de l'Aviation civile en dota jusqu'au début des années 1960 les centres nationaux de vol à moteur de Carcassonne, Challes-les-Eaux, Saint-Yan... Les formations dispensées allaient de la formation initiale à la voltige et à la qualification de moniteur. Une des utilisations notables fut la prise en mains des avions militaires par les pilotes civils incorporés dans l’ALAT, ils étaient basés à Nancy Essey.

On a pu voir de nombreux appareils sur les terrains d’Afrique du Nord. Ces appareils servaient à l’entraînement et à la liaison mais il ne semble pas qu’ils aient été utilisés pour la reconnaissance.

Après leur retrait, les Stampe furent souvent récupérés par des collectionneurs qui les ont entretenus le plus longtemps possible mais à cause de la construction bois et toile de ces appareils qui permet l’entretien assez facile, les rend évidemment plus fragiles et le nombre d’appareils en vol est de plus en plus réduit.

J’ai eu l’occasion de prendre un baptême de l’air sur Stampe le 25 juillet 1982, un bon souvenir.

 

  Photo n°5-File7819 WEB     Stampe SV-4C n°102 de l’Aéronautique navale.

 

Variantes

 

Stampe SV-4 : Prototype

 

Stampe SV-4a : Avion d'acrobatie équipé du Renault 4P de 140 ch.

 

Stampe SV-4b : Version améliorée équipée du moteur de Havilland Gipsy Major I de 130 ch. Certains avions d'entraînement de la Force Aérienne belge sont équipés d'une verrière et de moteurs plus puissants comme le Cirrus Major ou le Gipsy Major X de 145 cv.

 

Stampe SV-4c : Appareil construit sous licence, par la SNCAN et équipés du moteur Renault 4P de 140 ch.

 

Stampe SV-4d : Appareil (le n° 697) motorisé par un Mathis 7 G 20 de 175 ch, monoplace, un seul appareil construit.

 

Stampe SV-4P est une étude faite par Stampe et Renard en 1957. Ce Stampe a été reconstruit au départ de l’appareil n°701, Immatriculé OO-SVE et appartenant à Jean Stampe. Il est propulsé par un Potez 4D-31 de 300 ch. L'avion étant monoplace avec une verrière raccourcie, le réservoir d'essence prenait place au niveau du premier siège et disparaissait du plan central. Un renforcement de la travée arrière du fuselage avait été prévu pour recevoir un crochet pour le remorquage de planeurs. Appelé parfois Stampe-Dur, il fut d’abord affecté à St-Auban mais il a servi aussi à des explorations au Mont-Blanc. Vol de 57 à 63, détruit volontairement par le feu en 69... Un seul appareil construit.

Photo n°6 File7986 WEB  

Un Stampe SV-4C de l’Armée de l’Air sur un terrain français. On peut voir au second plan deux Nord 1001, un Nord 1101, un Ju 52 (AAC1) et l’empennage d’un LeO 451.

 

Quelques Stampe sont équipés de moteurs différents comme le Lycoming O-320, le Ranger 6 ou le LOM 332b. Un appareil belge (OO-KAT) équipé d'un moteur Lycoming a été référencé par son propriétaire comme étant la version SV-4e du Stampe.

Photo n°7 File7988 WEB

Un beau parking où sont rassemblés avant livraison une belle quantité de SV-4c,  

probablement à l’usine SNCAN de Méaulte (Photo SNCAN).

 

Photo n°8 Stampe SV-4d le n°697 WEB

 Stampe SV4d , appareil monoplace avec moteur Matis. (Photo SNCAN).

 

File8383 WEB

 Le SV4 N°373 version à cabine fermée, probablement à Challes les Eaux (73).( Archives Jacques Moulin).

 

Stampe StDizier-1991 WEB 

Un SV-4 n°595 F-BTXD, aux couleurs de la Marine photographié à Saint Dizier en 1991.

 (Photo Jacques Moulin).

 

 Stampe Civil St Rambert 1979 WEBUn Stampe à Saint-Rambert d'Albon (Creux de la Tine) en 1979 (Photo Jacques Moulin)

 

 

 

Caractéristiques des Stampe SV 4 c

 

(Peuvent être en partie fausses je n'ai pas trouvé de source incontestables sur le sujet. Merci de compléter, si vous pouvez, avec des indications vérifiés)

 

Constructeur : Stampe et Vertongen >> AIA Alger >> SNCAN

Équipage : 2 (1 pilote et un passager)

Missions : Ecole (y compris la voltige)

Date du premier vol : 17 mai 1933

Constructions : bois et toile.

 

Dimensions

 

Envergure : 8,40 m

Longueur : 6,90 m

Hauteur : 2,77 m

Surface alaire : 19 m²

Charge allaire :

 

Masse

 

Masse à vide : 500 kg

Charge utile :

Masse totale en charge : 750 kg

 

Performances :

 

Vitesse maxi : 200 km/h

Vitesse de croisière :

Vitesse ascensionnelle : 270 m/mn (4,5 m/s)

Autonomie :

Plafond : 5000 m

Distance franchissable : 420 km

Altitude de croisière :

Rayon d’action :

Vitesse de décrochage : 55 km/h

 

Communication radio :

 

 

Moteur

 

Marque : Renault >> SNECMA

Nombre : 1

Type :P-05

Configuration : 4 cylindres en ligne inversés (avec admission autorisant le vol dos)

Refroidissement : air

Suralimentation : non

Puissance normale au sol : 145 ch.

Puissance à      :

Puissance au décollage :

Equivalent puissance :

Régime de l’hélice :

Alésage : 120 mm

Course : 140 mm

Cylindré totale : 6,3 litres

Taux de compression :

 

Hélice

 

Marque :

Type :

Nombre de pales : 2

Diamètre :

 

 

 

© Jacques Moulin 2011.

 

 

 

 

 

Un très bon ouvrage à été publie sur cet appareil « SV-4 Stampe, Légende Volante » par Réginald Jouhaud (Bleu Ciel Éditions).

http://www.aerostories.org/~aerobiblio/article3032.html

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Avions de la Guerre d'Algérie - dans Avion
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Avions de la Guerre d'Algérie
  • Le blog de Avions de la Guerre d'Algérie
  • : Participation à l'histoire aérienne de la Guerre d'Algérie, sans polémiques inutiles.
  • Contact

Profil

  • Avions de la Guerre d'Algérie
  • Déjà ancien dans l'histoire de l'Aviation, j'ai écrit de nombreux article dans diverses revues depuis 1968 et publié trois livres, un sur les autogires, un sur le Loire 45/46 et un sur le Bloch 174 ces deux derniers livres sont épuisés).
  • Déjà ancien dans l'histoire de l'Aviation, j'ai écrit de nombreux article dans diverses revues depuis 1968 et publié trois livres, un sur les autogires, un sur le Loire 45/46 et un sur le Bloch 174 ces deux derniers livres sont épuisés).

Recherche

Catégories