Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 13:53

 

File5566_WEB.jpg

 

 

Les Breguet 730 et 731

 

 

 

© Jacques Moulin 2012.

   

     

 

img367

 

 

Profil des Breguet 730

 

img368

Profil des Breguet 731

  Br730-c3 Bellatrix (2)

 

 

 

Profil mis gracieusement à notre disposition par Patrick Marchand.

http://profiles-galore.over-blog.com/article-26172483-6.html#anchorComment

 

La marine française avait diffusé en mai 1935 un programme pour un hydravion de patrouille maritime destiné à remplacer les Breguet 521 « Bizerte », devenus obsolètes. La société Breguet proposa un grand hydravion quadrimoteur, le Breguet 730, en concurrence avec d’autres appareils : le Latécoère 611, le Lioré et Olivier LeO H-440 et Potez-CAMS 141 Antarès.

 

File2856 (2)SLHADA

     

Le Breguet 730 n° 01 "Vega" (Photo archives SLHADA).

 

Le prototype, le Br.730 n° 01, était motorisé par quatre Gnome et Rhône 14 N d’un modèle standard. Les versions des moteurs montés sur le prototype ne sont pas connues avec certitude. Les moteurs prévus mais non disponibles étaient des 14 N 44 et N 45 de 1.150 ch. Il effectua son premier vol au Havre le 4 avril 1938. Il fut sérieusement endommagé le 16 juillet 1938 alors qu'il tentait d'amerrir en eau peu profonde.

Mais, avant cela, une commande de quatre appareils fut lancée, suivie d’un contrat pour la production illimitée de cet appareil. Cette commande fut suspendue début 1940, la Marine s’étant rendu compte que l'attrition des avions de patrouille maritime était très faible. De toute façon l’armistice aurait arrêté la fabrication de ces appareils.

 

img251

 

 Avant guerre les essais de souflerie d'une maquette du Breguet 730.

 

 

En avril 1941, les autorités de la zone non occupée demandèrent et obtinrent de la Commission d’Armistice l’autorisation de relancer certaines fabrications de matériels aéronautiques afin que Vichy se donne les moyens de défendre « l’Empire Français ». En contrepartie, les usines françaises qui ne seraient pas concernées par ces commandes travailleraient pour fournir des avions aux autorités allemandes, essentiellement des appareils d’entraînement, de liaison et de transport.

 

  File2857 (2)SLHADA

 

Le Breguet Br 730 n° 2 "Sirius" (photo archives SLHADA).

 

           Cela débloqua une commande de 14 appareils Br.730 neufs, en deux commandes, une pour six et une autre pour huit hydravions. Dans le même temps, le prototype (n°01) avait été terminé avec le montage de sa voilure sur le fuselage du n°1 de série qui était stocké depuis début 1940. On en profita pour monter les moteurs prévus à l’origine des G et R 14 N 44 et N 45 de 1.150 ch, qui étaient alors devenus disponibles en 1943. L’appareil fut renommé Br 730 n°1.

La construction des autres appareils en commande continua cependant, mais avec la lenteur bien connue lorsque les usines travaillaient pour l’occupant, et probablement aussi à cause des problèmes d’approvisionnement en temps de pénurie. La lenteur de ce travail avait également un certain intérêt, celui d’empêcher l’envoi en Allemagne du personnel des ateliers Breguet.  

Onze coques avaient été construites à l’usine de Toulouse-Montaudran quand, le 6 avril 1944, un bombardement de la RAF en détruisit huit. A la Libération, il ne restait donc que trois coques et le prototype devenu Br.730 n°1 qui avait été reconstruit à Berre.

Le Br.730 n°1 terminé début 1942 avait effectué quelques vols d’essais, peu nombreux par manque de carburant et par la difficile mise au point des moteurs. L’appareil n’avait pas encore été livré à la Marine lorsqu’en novembre 1942 survint le débarquement allié en AFN qui entraîna l’invasion de la zone sud par les Allemands.

L’appareil resta dans un hangar inutilisé par l’occupant. En août 1944 les Allemands en se retirant firent sauter ce hangar et, si deux appareils Latécoère furent détruits, le Br.730 put être récupéré en bon état et remis à l’eau.

 

File2859 (2)SLHADA

     

Détail de l'avant du Br 730 n°1 "Vega" (Archives SLHADA).

 

A partir de décembre 1944 le Br 730 n°1 effectua les essais officiels de réception et fut livré en février 1945 à la flottille 9F Tr qui deviendra le 33.S. Ce premier appareil fut baptisé « Vega ».

Même si au départ du projet le Br.730 devait être armé, les appareils livrés ne le furent jamais mais furent livrés et utilisés en version transport, jusqu’à leur destruction en janvier 1949.

Le Br.730 n°2 fut achevé à Biscarosse où il effectuera son premier vol le 14 juin 1946. Il était tout à fait identique au n° 1, et il fut baptisé « Sirius » et affecté, comme le précédent, à la 33.S où il effectuera le même travail que le n° 1, jusqu’à sa destruction lors d’un accident en 1951.

Les deux coques disponibles furent achevées mais les appareils qui en sortirent étaient différents des deux premiers construits. L’avant fut redessiné, les ballonnets furent revus et agrandis et munis de redans, puis les moteurs furent remplacés par des G et R 14 R 200/201 de 1.350 ch chacun au décollage, ce qui permit d’augmenter le poids au décollage, porté à 35 tonnes.

 

img360

      

Un des deux Breguet Br.761.

 

   

Le nouveau dessin de la coque et des ballonnets fut très soigneusement étudié aussi bien en aérodynamisme qu’en hydrodynamique dans des souffleries et dans des bassins chargés des études.

Les deux derniers appareils furent nommés « Bellatrix » et « Altaïr ». Le premier fit son premier vol le 2 septembre 1947, le second le 22 mars 1949 à Biscarosse et, évidemment, ils rejoignirent leur prédécesseur à l’escadrille 33.S à Saint-Mandrier (près de Toulon) où ils servirent à la liaison et au transport à grande distance, notamment vers l’AFN, et ce jusqu’en 1954.

Bien sûr ces hydravions avaient besoin d’hydrobases aménagées pour pouvoir être chargés et déchargés, ce qui n’était pas le cas partout car les plans d’eau en dehors de la mer sont extrêmement rares en AFN.

Au moins un des deux appareils termina sa vie sur le parking de la base de Rochefort.

 

  img364

 

Une mauvaise photo du Breguet Br 761 "Altaïr" avec l'insigne de la 33.S

 

 

Aucun successeur ou dérivé de ces hydravions ne sortit plus des usines Breguet, mais le dessin de la voilure du Br.730 fut utilisée pour d’autres projets ou réalisations, notamment les Breguet 760-767 (Deux Ponts) qui utilisèrent une voilure de Br.730 à peine modifiée.

 

img362 

La fin d'un des deux Br 731 à Rochefort, derrière au fond, un PBY Catalina.

 

 

bp000015.jpg      

Un Br.731 à l’accostage (Archives SLHADA).

 

 

 

Caractéristiques :

 

 

 

Dimensions des Br.730 et 731

 

 

 

Envergure :                               40,36 m

Longueur :                                24,37 m

Hauteur :                                    8,60 m

Surface alaire :                      171,86 m²

Allongement :                               9,4

 

 

 

Performances des Br.730

 

 

 

Masse à vide :                                   16.100 kg

Masse en charge :                             28.500 kg

Moteurs :                                          4 Gnome et Rhône 14 N-44 et 45 de 1.150 ch

Hélice :                                              Ratier

Vitesse maxi :                                   330 km/h à 1.500m

Vit. De croisière économique :          230 km/h

Temps de montée à 2.000m :              13 mn (en charge)

Autonomie :                                    2.500 km avec 4.400kg de fret et/ou de passagers.

 

 

 

Performances des Br.731

 

 

 

Masse à vide :                                   17.056 kg

Masse en charge :                             35.000 kg

Moteurs :                                          4 Gnome et Rhône 14 R-200 et 201 de 1.350 ch

Hélice :                                              Ratier

Vitesse maxi :                                    375 km/h à 1500 m

Vit. De croisière économique :          250 km/h

Temps de montée à 2.000m :             13 mn (en charge)

Autonomie :                                    2.500 km avec 9.000 kg de fret et /ou de passagers. 

 

 

Liste des appareils :

 

 

      Type                          Nom        Premier vol                   Observations

 

 

Br.730 n° 01> puis 1  « Vega »         4/8/38       Détruit le 7/01/1949 lors d’un amerrissage forcé au large d’Arzew (Algérie), 2 morts.

 

Br.730 n° 2                 « Sirius »       14/6/46      Détruit le 27/06/1951 à Port-Lyautey (Maroc),7 morts et 20 blessés.

 

Br.731 n° 1                « Bellatrix »    21/9/47      Reformé en 1954

 

Br.731 n° 2                « Altaïr »         22/3/49      Reformé en 1954

 

 

 File2858 (2)

 

Accident des Breguet 730.

 

Le 07/01/1949 par très mauvais temps et un moteur en panne, l’hydravion Br 730 n°1 Vega basé a Saint Mandrier, et contraint à un amerrissage forcé au large d’Arzew en Algérie.

La plus grande partie de l’équipage et des passagers purent évacuer l’appareil, mais un homme blessé ne pyu être dégagé à temps et péri noyé, un autre décéda  des suites de ses blessure à l’hôpital d’Oran.

 

Le 27/06/1951 arrivant de Saint Mandrier le Sirius se présenta en approche final sur l’Oued Sebou devant Port Lyautey, mais son approche était trop basse et désaxé , mais lorsque le pilote voulu remtte les gaz l’appareil se cabra une aile toucha le sol et l’appareil s’écrasa quatre membre de l’équipage moururent sur le coup, deux autres son grièvement blessé , ils décéderont ultérieurement , un des passagers est tué sur le coup , les 20 autres passagers ou membre de l’équipage furent blessé plus ou moins gravement.

 

(D’après le « Mémorial de l’Aéronautique Navale » par Lucien Morareau (édité par l’ARDHAN).

 

© Jacques Moulin 2012.

 

NB : Pour ce travail nous avons utilisé des documents tapuscrits d’origine Jean Cuny et Pierre Leyvastre qui ont servi pour leur livre (que nous ne possédons pas) sur les avions Breguet paru chez Docavia.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Avions de la Guerre d'Algérie - dans Hydravion
commenter cet article
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 09:49

 

File5566_WEB.jpg

 

Piasecki-Vertol-Boeing HUP-2

 

 

© Jacques Moulin 2012

 

 

img122 (2)

 

   

En 1945, suite à une demande de la Navy pour un hélicoptère devant être utilisé sur les navires, les établissements Piasecki proposèrent un appareil à deux rotors mais un seul moteur en étoile situé à l’arrière de la machine. Cet appareil devait pouvoir assurer des missions de surveillance, de sauvetage et d’évacuation de blessés et éventuellement de liaison avec la terre.

L’appareil présenté et retenu fut le H-25 ʺMuleʺ / HUP ʺRetrieverʺ.

La société Piasecki Helicopter de Morton, en Pennsylvanie, changea de nom en 1956 pour devenir d’abord Vertol Aircraft Corporation puis, plus tard, en 1960, elle fut absorbée par Boeing pour devenir Boeing-Vertol.

      Photo-1-img031

   

Un HUP de la flottille 23S au posé sur un porte-avions (DR).

 

Conception et développement

 

Le design a été le produit d'un concours organisé par la marine américaine en 1945 pour un compact utilitaire/sauvetage par hélicoptère pouvant opérer à partir des navires de la marine, y compris les porte-avions, des cuirassés et les croiseurs. Le prototype a été désigné par la marine en tant que XHJP-1, et son premier vol eu lieu en mars 1948. Il a été sélectionné par la marine pour une production en série et désigné HUP-1. L’appareil est entré en service dans l’US Navy et dans l'US Marine Corps à partir de 1949.

 

 

Photo-2-img032  

Le  HUP-2 130075 de la 58S se pose sur le terrain de Saint Raphaël, notez la cocarde visible sur le dessus du fuselage près de l’avant. (DR).

  

Histoire opérationnelle

 

Les versions de l'HUP construits pour l'armée américaine ont été désignées H-25 ʺMuleʺ. Les deux rotors en tandem avaient la particularité de se chevaucher, ce type de configuration du rotor a été une des caractéristiques des hélicoptères développés par Piasecki et qui a été utilisée par la suite lors de la conception des autres hélicoptères de la marque. Nous retrouverons ce système sur les H-21, HRB-1/CH-46, et CH-47.

Ces rotors étaient constitués chacun de trois pales de 11 m, ces pales pouvaient être repliées pour faciliter son stockage dans les hangars des navires. Le HUP était mu par un seul moteur Continental R975-46, un moteur à pistons en étoile refroidi par air, d’une puissance au décollage de 550 ch.

Cet hélicoptère devait servir à porter secours, sans l’assistance de l'équipage des navires, aux personnes se retrouvant accidentellement à la mer, notamment les pilotes et équipage des avions basés sur porte-avions et qui pouvaient se retrouver à l’eau lors des appontages ou des décollages.

Pour cela l’appareil était pourvu d’une porte utilisable après pliage du siège du copilote avant, ouverture à travers laquelle une sangle de sauvetage pourrait être abaissée à partir d’un treuil situé au plafond de l’appareil. Mais pour ces opérations le copilote ne pouvant pas intervenir sur les commandes, l’appareil fut donc le premier hélicoptère jamais équipé d’un système de pilotage automatique.

Photo-3-img033

Un HUP-2 en cours de récupération de charge sur un croiseur.  

Remarquez que le treuil est au centre de l'appareil et non à l'extérieur    

sur les portes comme cela se fait maintenant (DR)

 

L'HUP a été produit pour l’US Marine et le Marine Corps en plusieurs versions: HUP-1, -2 et -3.  

En plus de ceux livrés à l’US Marine et à l'Armée US les HUP / H-25 furent également livrés aux marines canadienne et française. Un total de 339 appareils fut fabriqué au cours des vingt ans de carrière de l'appareil.

 

Photo-4-img034    .

Le HUP-2, 23.S-4 130078 de la 23 S au posé à Lartigue en Algérie en 1954. 

(Collection Robineau).   

 

Variantes:

 

HUP-1 :          était un hélicoptère de transport utilitaire, de recherche et sauvetage pour la marine  américaine, propulsé par un moteur d’avion en étoile, le Continental R-975-34 de 525 ch et  équipé d’un treuil situé au centre de l’appareil.

 

HUP-2 :          Appareil pratiquement identique mais en version améliorée, propulsé par une version plus puissante du moteur, un Continental R-975-46 de 550 ch, et équipé d’un pilote automatique.

 

HUP-2S :        Cette désignation a été donnée à douze HUP-2 équipés pour la lutte anti-sous-marine avec un système de sonar qu’il était possible d’immerger, ce qui augmentait les possibilités de détection.

 

HUP-3 :          Cette version était la version de transport du HUP-2 destiné au transport utilitaire pour la marine américaine, alimenté par un Continental R-975-46A.

 

H-25A ʺMuleʺ : c’était la version livré à l’Armée américaine.

 

  Photo-5-img039

Le HUP-2 130 081 23.S-1 (DR)

 

Utilisation par la Marine française

 

Le Piasecki HUP-2 fut le premier hélicoptère de la Marine Nationale. Cela se fit un peu par hasard, en effet, en 1951, la Marine utilisera lors des essais du porte-avions La Fayette livré par les Etats-Unis un HUP-2 piloté par des Américains pour ses opérations de sauvetage et de sauvegarde, créant ainsi la fonction de "Pedro" dans la Marine Nationale.

Par la suite la France utilisa 19 HUP-2 qui furent livrés pour nos porte-avions en 1953, ces appareils étaient prévus uniquement pour le sauvetage (mission « Pedro ») et d’ailleurs les utilisateurs se plaignirent pendant toute sa carrière du manque de puissance, notamment quand il fallait remonter un pilote tombé à la mer avec son équipement gorgé d’eau.

Il semble que ces hélicoptères aient aussi parfois servi à la liaison entre les porte-avions et la terre pour des transports légers de personnel ou de courrier.

 

Photo-6-img040

Le HUP-2 23.S.6 de la 23 S au posé sur un porte-avions (DR). 

 

Les HUP-2 seront remplacés à partir de 1961 par des Alouette II, les derniers appareils aux couleurs françaises seront retirés du service en 1964.

Certains de ces appareils seront vus à diverses occasions sur les BAN, en Algérie ou au Maroc, lors des escales des porte-avions.

Les flottilles qui en furent équipées étaient : les 10 S, 20 S, 23 S et la 58 S.

 

Anecdote : bon nombre des machines que possédait la marine furent détruites à la hache en 1967 sur le parking sud de la BAN de Saint-Mandrier.

Le dernier des HUP-2 français est visible au Musée de l’Air et de l’Espace au Bourget, récemment il était encore exposé dans la galerie des voilures tournantes.

 

  img841

Un HUP-2, le 130077 23.S-6 sur le porte-avions Clemenceau en 1960. 

(Photographie Pierre Leyvastre).

img256.jpgUn HUP-2 LF 3 n°130012 (LF correspond au porte-avions La Fayette ) dans le golfe du Tonkin en 1954. (Collection Marcel Fluet Lecerf) .

     

Caractéristiques Vertol HUP-2

 

(Peuvent être en partie fausses je n'ai pas trouvé de source incontestables sur le sujet. Merci de compléter, si vous pouvez, avec des indications vérifiés)

 

Constructeur : Piasecki – Vertol - Boeing

Équipage : 2+4

Missions : Liaison - Sauvetage

Date du premier vol : mars 1948

 

Dimensions

 

Diamètre des retors : 10,67 m

Longueur : 17,35 m

Hauteur : 3,81 m

 

Masse

 

Masse à vide : 1782 kg

Charge utile :

Masse totale en charge : 2608 kg

Masse maxi au décollage : 2767 kg

 

Performances :

 

Vitesse maxi : 169 km/h

Vitesse de croisière :

Vitesse ascensionnelle : 5,01 m/s

Autonomie : 547 km

Plafond : 3048 m

Distance franchissable :

Altitude de croisière

Rayon d’action :    

 

Communication radio :

 

 

 

Moteur

 

Marque : Continental (construit sous licence Wright).

Nombre : 1

Type : RR-975-42 Whirlwind

Configuration : 9 cylindres en étoiles

Refroidissement : air

Suralimentation : oui

Puissance normale au sol : 550 ch

Puissance à    :  

Puissance au décollage :

Equivalent puissance :

Régime de l’hélice :

Alésage : 127 mm

Course : 140 mm

Cylindré totale : 16 litres

Taux de compression : 6,3 :1

Longueur :                109,2 cm

Diamètre :                 114,3 cm

Poids à sec :                306 kg.

 

 

Moteur Continental R-975-42.

 

Le moteur Continental R 975 était un développement du moteur Wright R-975 Whirlwind, un moteur en étoile qui donnait à l’origine environ 300 ch et qui datait de 1928.

La fabrication fut par la suite reprise par Continental, mais des licences furent aussi délivrées à divers pays étrangers. En France nous connaissons ce moteur sous la désignation Hispano-Suiza 9 Q, qui équipa (entre autres) divers appareils Dewoitine. Ces moteurs furent aussi utilisés par Beech, Cessna, Fokker, Vultee mais aussi sur les chars « Sherman ».

Plus de 60.000 de ces moteurs furent construits dans diverses versions.

La version 42 qui équipait les HUP-2 était la plus puissante avec 550 ch.

 

 img122

 

 

  HUP-2-bis.jpg

 

Apparement il s'agit du HUP-2 du MAE (Photo Alain Michot)   

 

 

HUP-2-copie-1 

 

Pyperpote-Mae-HUP-121107--2-.jpg

 

 

 

Pyperpote-Mae-HUP-121107--4-.jpg 

Deux photo du HUP-2 du Musée de l'Air et de l'Espace (Contribution Pyperpote) 

   

 © Jacques Moulin 2011/2012. 

 

 

Une étude sur ces appareils a été publiée par Jean-Pierre Dubois dans le TU n° 24 de juillet 1972.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Avions de la Guerre d'Algérie - dans Hélicoptère
commenter cet article
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 11:04

File7596 WEB

 

 

Cessna UC78 /AT-17 ʺBobcatʺ

 

© Jacques MOULIN 2012.   bobcat PL 1

Profils mis gracieusement à notre disposition par Patrick Marchand.  

http://profiles-galore.over-blog.com/article-26172483-6.html#anchorComment

 

    Les « Bobcat » n’ont pas vraiment été utilisés pendant la guerre d’Algérie, mais certains ont pu être aperçus au Maroc où un bon nombre de ces appareils ont été stationnés, jusqu’au début de 1954 dans leurs versions militaires. Ces avions ont été affectés aussi bien par l’Armée de l’Air que par l’Aéronautique Navale pour le transport léger ou pour l’entrainement, jusqu’au début des années 50, les derniers quittant officiellement le service dans les années 1952/53.

 

Photo-1-File9337WEB

       

Un UC 78 (437370) de la Marine basé sur le terrain de Port-Lyautey au Maroc vers 1950 .  (Archives Jacques Moulin).

 

img965.jpg

 Un UC 78 français à Tunis en 1943/44 (Archives Ch. Boisselon). 

 

Le Cessna T.50 était un avion civil conçu par Clyde Cessna et dont les études dataient de 1937. C’était une machine moderne pour l’époque, destinée au grand tourisme au petit transport ou au transport de passagers à la demande. Il était capable de parcourir plus de 1.200 km à une vitesse de croisière supérieure à 250 km/h. Le T-50 avait effectué son premier vol en décembre 1939 mais, devant l’arrivée de la guerre, l’appareil fut militarisé et son dérivé militaire fut le Cessna AT-17 Bobcat. C’était un bimoteur d'entraînement conçu et fabriqué pour combler le fossé entre les monomoteurs formateurs et des avions de combat bimoteurs. L'AT-17 a été motorisé par deux Jacobs R-755-9, des moteurs à pistons en étoile refroidis par air.

Le Bobcat était constitué à partir d'une structure de section rectangulaire en tubes d'acier habillée d'un cadre en bois léger et recouverte de panneaux de contreplaqué et de sections en aluminium au niveau du nez et de la partie arrière. La cabine, qui comportait deux sièges côte-à-côte pour les pilotes, une banquette latérale et un siège pour les passagers, était accessible par une porte latérale côté gauche. Le poste de pilotage était éclairé par des vitres latérales et de toit, les ailes étaient en bois entoilé ainsi que les volets de direction et de profondeur. Le train, doté d'amortisseurs Bendix, se rétractait vers l'arrière dans les nacelles moteur, mais les roues dépassaient de leur logement en position rentrée de manière à offrir une protection en cas d'atterrissage train non sorti.

 

Photo-2-img018

 

Un UC 78 de l’Armée de l’Air (DR).

 

Le T-50 fut aussi utilisé par les Canadiens sous la désignation « Crane », versions Mk. 1 et Mk. 1A dotées de moteurs Jacobs utilisé à plus de 825 exemplaires. Il fut employé dans le cadre du British Commonwealth Air Training Plan signé en septembre 1939 entre la Grande-Bretagne, le Canada, la Nouvelle-Zélande et l'Australie pour assurer une formation homogène aux pilotes et équipages du Commonwealth.  

Le Bobcat fut construit à plus de 5.400 exemplaires, dont une grande partie était destinée à un usage militaire. En août 2009, les registres de la FAA récapitulaient encore 378 T-50, 10 AT-17 et 30 UC-78s encore immatriculés par la FAA. Cependant, tous ces avions, même s’ils sont encore enregistrés, ne sont pas tous en état de vol.  

A la fin de la guerre, ces machines furent largement vendues à des clients civils et militaires (l'Armée de l'Air reçut des AT-17 et UC-78 qui restèrent en service jusqu'en 1953/54).

 Donc à partir de 1943, une cinquantaine de ces appareils ont été affectés à la France et répartis aux unités suivante : SEAL, Groupe de transport (GT) 2/15, Ecole de Kasba-Tadla (Maroc) où ils sont attestés début 1944. Mais certains ont aussi été affectés à l’Aéronautique Navale, parfois les mêmes appareils ont été successivement dans l’AA puis dans la Marine et vice-versa.  

Le nombre total des UC 78 utilisé par la France dépassait largement la centaine d'appareils à partir de mai 1943. 

En France, un Cessna UC 78 Bobcat serial 5253 a été récupéré (en Belgique) par le GPPA d'Angers, il est destiné à voler de nouveau. Le GPPA assure en France une bonne partie de la restauration et du maintien en état de vol du patrimoine aéronautique, mais cet appareil ne provient pas de l’aéronautique militaire française mais d’une origine civile belge.

 

img463.jpg

 

Un UC 78 de l’Armée de l’Air serial 331952 ( 43-31952). (DR)

 

 img464.jpg

 

Un UC 78 de l’Armée de l’Air sérial 331953 (43-31953). (DR)

 

 

 

Quelques photos du poste de pilotage des Cessna Bobcat (extraits de la notice)

 

Photo-3-img059Photo-4-img060 

Photo-5-img069 

Photo-6-img070

 

 

 

 

 

Caractéristiques générales

 

 

 

Equipage:                                            5

Longueur:                                            9,98 m

Envergure :                                        12,78 m

Hauteur:                                               3,02 m

Surface alaire:                                   27.41 m²

Masse à vide :                                    1588 kg

Masse en charge:                               2585 kg

Masse max au décollage                    2755 kg

Motorisation :            2 x Jacobs R-755 – 9 L-4 à 7 cylindres en étoile refroidis par air

Puissance :                                      225 à 245 ch.

 

 

 

Performances

 

 

 

Vitesse maximale :                             314 km/h

Vitesse de croisière :                          282 km/h

Distance franchissable :                  1.207 km

Plafond pratique :                             6.705 m

   

Moteur Jacobs R-755

 

 

Type:                                     R-755 / L-4

Fabricant:                             Jacobs Aircraft Engine Company

 

Généralités : Le Jacobs R-755 (désignation de la société L-4) était un moteur à sept cylindres en simple étoiles, refroidi par air.

   

Conception et développement :

     

Le moteur Jacobs R-755 qui a tourné pour la première fois en 1933 était encore en production dans diverses versions jusque dans les années 70.

Avec un alésage de 133 mm et une course de 127 mm, la cylindré était de 12,4 l, la puissance varie de 200 ch à 350 ch (150 kW-260 kW). Le moteur était équipé de cylindres en acier avec des têtes de cylindre en alliage d'aluminium. Une variante R-755E a été développée pour une utilisation sur les hélicoptères légers.

 

Jacobs_R755.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Caractéristiques générales :

 

 

 

Type:                                       7 cylindres en étoile refroidis par air.

Alésage :                                  133 mm

Course :                                    127 mm

Cylindrée :                               12,4 l

Longueur :                                692 mm

Diamètre :                              1.188 mm

Masse à sec :                           229 kg

Système de soupape :        2 soupapes par cylindre, poussoirs-actionné, refroidi au sodium soupapes d'échappement

Système de carburateur :  Stromberg NA-R7A

Type de carburant :                         73 d'octane

Système d'huile :          Une pompe à pression, deux pompes de récupération

Système de refroidissement : refroidissement par air

Réducteur :                           Entraînement direct.

Puissance:                            245 ch à 2.200 t/mn au niveau de la mer.

 

 

NB. Ce type de moteur remotorisera les MS.500 transformés en MS.505.     

 

 

 

 

© Jacques MOULIN 2012.

 

 

 

Un article sur les UC 78 de la Marine Nationale à ét publié dans le TU.205 par Jean Pierre Dubois. 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Avions de la Guerre d'Algérie - dans Avion
commenter cet article
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 11:34

File7595 WEB

Photos des bases Aériennes du Maroc et de Tunisie.

 

 

Nous les avons séparées des bases algériennes pour des questions de place.

 

***********************************************

 

MAROC

 

 

AGADIR - Robert (Maroc).

Aéronautique navale

 

Nous n’avons pas réussi à trouver les raisons de l’appellation du terrain Agadir Robert.

 

1949_BAN_Agadir_WEB-copie-2.jpg 

Base aéronavale d’Agadir 1949. Photo origine JC Laffrat.

 

Carte_IGN_1958_WEB-copie-1.jpg 

Carte d'Agadir-Robert 1958 origine JC Laffrat.

 

 

BAN_Agadir2.jpg

 

Agadir 1Agadir-2.JPG 

 

 

CASABLANCA

 

Casablanca--2-.jpg

Casablanca à une date inconnues peut être pendant la guerre. 

 

Casablanca-1.JPGCasablanca-2.JPG

 

 FES (Maroc)  

 

 

FES-1.JPG  Fes-2.JPG

 

Kasba Tadla (Maroc)

 

Kasba-Tadla-1945-Crosnier-.jpg

Terrain de Kasba tadla en 1945 (Origine Alain Crosnier) 

 

 

 

MARRAKECH (Maroc) (BE 707).

 

Marrakech_vue_generale-copie-1.jpg 

Les_dortoirs.jpg 

 

Vue générale de la BA de Marrakech (Photo  Pierre Fernand Lacroix).

Marrakech-2--2-.jpgPlan du terrain de Marrakech en 1946.

 

Meknès

 

 

Meknes.JPG

Plan  du terrain de Meknès en 1946 

 

Base de ZIDI-Zouine.

 

Cette base était une annexe des écoles du Maroc, ou les avions se rendaient pour des exercices d'entrainement.

 

  Sidi Zouine 01

 

Sidi Zouine 02 

Sidi Zouine 03 - le borj 

  Sidi Zouine 04 - le parking

****************************************************************

 

TUNISIE

 

******************* 

Bizerte Sidi Hamed. (Tunisie) (BA 156).

 

Bizerte-Sidi_Hamed1.jpg 

Photo Pierre Fernand Lacroix.

 

Bizerte-19-07-61__18h30_GO.jpg 

Photo Pierre Fernand Lacroix.

 

 

Bizerte-19-07-61_CONTACT.jpg

 

L'attaque de Bizerte en 1961.   Photo Pierre Fernand Lacroix.

 

  Redjas-el-Ferada_bon-copie-1.jpg     

 Photo Pierre Fernand Lacroix.

 

Bizerte Sidi-Ahmed vu approximativement dans le sens Nord>Sud (quasiment à l'opposé de la précédente) avec en fond le Garaet Ichkeul et le djebel du même nom. (C) J.P. Bonora.)

 

lacBizerteouestweb--2-.jpg 

 

 

Tunis El-Aouina (Maroc)  

 

Tunis-1.JPG

Tunis-2.JPG 

 

 

Repost 0
Published by Avions de la Guerre d'Algérie - dans Bases aériennes
commenter cet article
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 10:38

                           File7595 WEB 

 

Photos des bases Aériennes d’Algérie !

 

Cette page remplace l'ancienne pour des raisons de place, nous avons séparé les bases algériennes des autres du Maroc et de Tunisie.

 

Nous avons récupérés diverses photos des bases et terrains d'aviation en AFN, nous les publions ci dessous.

Nous avons besoin de vous pour compléter ce travail, nous sommes prêts à modifier les légendes des photos suivant vos observations. Pour cela, nous recherchons d’autres photos représentant les divers terrains avec leur localisation les plus exactes possible ainsi aussi que les unités aériennes basées sur ces terrains.

 

File5619ter_WEB.jpg

 

AFLOU (DTTT N°?)  

Aflou WEB 

Aflou 1959

  Aflou 1959 (Photo Michel Ouvrieu).

 

Ain Sefra.

AERODROME AIN SEFRA

(C) Sylvain Forge.

 

****************************************************************************************************************************
 

ALGER- Maison Blanche (BA-149).

 

BA_149-2-Alger.jpgBA_149Alger.jpg 

Photos DR 

 

img309.jpg  

Photo de l'AIA d'Alger-Maison Blanche (DR)    

 

File5610_WEB.jpg

Photo Doucelin

******************************************************************************************************** 

 

BATNA - BA 143.

(Sud constantinois)

1-Batna_WEB.jpg  

Vue générale, on voit des T6 et un Broussard  en 1959  (Photo Bonnassieux).

 

2-Batna_WEB.jpg  

Vue générale, lors d'une prise d'arme   en 1959 (Photo Bonnassieux).

 

BATNA-tarmac_h-licos.jpg

Une autre vue de la base de Batna (Photo Pierre Fernand Lacroix).

Observations sur cette photo aérienne de la base de Batna :

Je peux  préciser que le Douglas DC en premier plan, est un avion civil soit "AIR FRANCE" ou "AIR ALGÉRIE" compagnies qui desservaient  la ville de Batna à tour de rôle 2 fois par semaine.

Que la partie haute de la photo a hauteur des (hélicos Sikorski) fait partie de l’ALAT, (aviation légère de l'armée de terre) composé de "Piper" (pour l'observation) et d’hélico, pour les opérations Aéroportées et les missions médicales. Je la situe courant  60/61. Il y a des bâtiments nouveau par rapport mon souvenir  "les tentes" (dortoir de la troupe) on été remplacées par des "Sarrade Galtier" en dur qui n'existaient  pas en 1959. La route en premier plan c'est la route dite "de Biskra." en remontant c'est Batna on remarquera que les arbres du bord de cette route ne sont pas encore poussés les bâtiments préfabriqués (blanc) en ligne avec la tour, sont les locaux de la météo les 3  grands bâtiments blanc derrière le hangar sont respectivement le commandement de la base les 2 autres les  quartiers des officiers et sous officiers,  le mess et le foyer suivi par la cantine, sont les deux bâtiments de même facture en prolongement à l'arrière des tentes Sarrade.

Les T6G  avec le fameux Brousard  en début de ligne, sont sur le tarmac, normalement il y en a 12 mais en réalité il y en as toujours 2 ou trois en révisions de maintenance dans le hangar à savoir que la révision des 1000 heures ce faisait sur place et les 10 000 heures en France les T6 y allaient  par leur propres moyens  via 2 escales  Bonn et la Corse le terminus étant Orange Carita. 

Détail tentes SARRADE  « LES DORTOIRS DE LA TROUPE » remplacées sur votre photo par le grand bâtiment en longueur à droite le mess et le foyer.

© Michel Bonnaire

Je suis d'accord avec le texte ci dessus concernant la 3eme photo de la base de Batna, on voit en bas les niches de la section cynophile mais quand je suis parti en mai 1960 nous étions encore sous la tente.

© J. Bonnassieux

Un autre commentaire d'un visiteur:

Bonjour, le commentaire concernant la base de Batna n'est pas exact. Cette base était sous la responsabilité de l'Armée de l'Air. En 60/61 une escadrille de T28 y était stationnée. Les Syko H34, en détachement appartenaient à la 22 EH d'Oran commandée par le Cl Felix Brunet. J’étais Lt à l'époque et je commandais le détachement H 34. Je n'étais pas présent lors de la "corrida" visible sur la photo. S’il y a un Piper de l'ALAT, c'est de passage, à l'occasion d'une opération.

© Chevillot.

     

  Autres Photos de Batna

De Jean Claude Cecile

 

4-14-2010_001--1-.JPG

 

 

 4-14-2010_001--2-.JPG

 

4-14-2010_149.JPG

 

 4-14-2010_154.JPG

 

 

Batna--2-.jpg

 

Plan du terrain de Batna en 1946.

 

********************************************************************

BERROUAGHIA

 

File5525_WEB.jpg  

  Terrain de BERROUAGHIA, vu du coté piste (Photo origine Chauduc).

 

File5526_WEB.jpg 

    Une autre photo prise de l'autre coté du terrain de BERROUAGHIA (Sud d'Alger) (Photo origine Chauduc).

Le terrain de Berrouaghia (1,5 km est de la ville) se situe dans le département de Médéa. Altitude 938 m. Piste de 1130 m x 30 m, 110° - 290°, probablement couverte en PSP pour une partie. Une base ALAT certainement.

L'EALA 15/72 l'a utilisé en février 58, la 13/72 en mars/avril de la même année; de décembre 58 à janvier 59 un détachement de quatre Alouette II de l'EHL 5/57.

Lors d’une liaison opérationnelle, un T-6 de la 13/72 en fin d’atterrissage heurte du plan droit une brouette oubliée en bordure immédiate de la piste par une équipe du Génie occupée à la réfection du terrain. Ne s’étant aperçu de rien, il effectue un demi tour pour remonter la bande et heurte à nouveau, cette fois du plan gauche, la brouette projetée sur la piste à la suite du premier choc.

Un MH 1521 de l'ELO 2/45 y a fait un atterrissage forcé le 31/12/58.

© Alain Crosnier 2008.

 

***************************************************************************************************************************** 

Biskra

 

Biskra.JPG

 

Terrain de Biskra en 1946

 

Blida - BA 140.

 

File5613_WEB.jpg 

(Prise probablement de la tour de contrôle on voit des Flamand et des Noratlas). Photo Paul Boucher.

C’est avec certitude, BLIDA, on y voit les  MD315 du GOM 86 et  les NORD 2501 de l'ANJOU. (C) Gilbert Millas.

 

File1126_WEB.jpg 

Base de Blida (probablement en 1961(?) Dassault 315/312/311 Flamant du GOM 86, et Nord 2501 du GT "Anjou".  (Identification Pierre Courrier).

 

 ****************************************************************************************************************************

   BONE  Les Salines (BA 213).

 

Bone les Salines

 

Le terrain de Bone les Salines en 1946

 

B-ne-base1reduit.jpg 

Le terrain de Bône (photo Pierre Fernand Lacroix).

B-ne-base2reduit.jpg 

Le terrain de Bône les installations (photo Pierre Fernand Lacroix).

 

B-ne-base3reduit.jpg 

Le terrain de Bône  avec une belle ligné de "Skyraider». (Photo Pierre Fernand Lacroix).B-ne-base4.reduit.jpg 

Le terrain de Bône  avec une belle ligné de A/B 26 "Invader». (Photo Pierre Fernand Lacroix).

 

*************************************************************************************************************************************** 

BOUGIE

BOUGIEAP.jpgBOUGIEPL-copie-1.jpgBOUGIE_60-copie-1.jpg 

BOUGIE_-copie-1.jpg    Photos des années 60. Origine Pierre Binet

 

***************************************************************************************************************************

BOUFARIK - BA 142

 

Boufarick.JPG

Plan du terrain de Boufarick en 1946.

 

Vue_arienne_de-la-B.A._142-Boufarik.jpg

Base de Boufarik en 1958/59.  (Photo Jean Berniau).

 

****************************************************************************************************************************
Bou-Saâda.

 

Bou-Saada est une oasis situé au début du Sahara, Bou-Saada signifierait "Cité du Bonheur"...

 

Bou-Saada-1--2-.jpg

 

Bou-Saada2--2-.jpg

 

 

Bou-Saada janvier 1958   

Une petite dizaine de T6 G sur le terrain de Bou-Saada en janvier 1958, photo, prise certainement le soir. (Archive  Marcel Fluet)

 

img162.jpg

 

COLOMB-BECHAR

 

image118.jpg

 

 

image119.jpg

 

 image120.jpg

 

DJIDJELLI 

 

Djidjelli-_detachement_10-meDP--2-.jpgPhoto Pierre Fernand Lacroix .

 

***********************************************************************************************

 

EL-OUED GUEMAR. (DTO 39/540 et SRC).

 

 

 

 

img275.jpg

 

File0020.JPG

El Oued Guémar vue générale (Photo Ch. Faure). 

 007-Parking--tour-de-contr---le-.jpg

El Oued, vu du parking et de la tour (photo Ch. Faure) 

  008-Place-d-Armes-.jpg

El Oued Guemar la place d'Arme. (Photo Ch. Faure) .

Avec la B.A.S 215 de Guémar-Oasis (DTO 39/540 ) était implantée comme précisé une SRC (station radar de campagne) Il s'agissait de la SRC 24/953.Dissoute en juillet 1962.Dernier commandant :Lt Jean-Jacques REY .EA 54 (voir histoire de la DA sur google)

 

 

 

 

img028.jpg

Insigne d'unité de la SRC 24/953

 

 

img029.jpg

Vue  de l'entrée de la BAS agrémentée d'éléments d'architecture -colonne ionique et meule à grain.En arrière plan une chapelle.Edifiée dans le style de la région du Souf-El Oued ville aux mille coupoles.(architecte Dominique MASSEY décors et mosaîques Gérard BRAND et Jean-Pierre CASSIGNEUL anciens de la SRC 24 ).

 

img030.jpg

 

Une vue,depuis la Base,de la SRC 24.On peut distinguer les antennes.

Bien cordialement

(C) Dominique Massey. Ancien de la SRC 24. 1961-1962

 

*********************************************************************

Fort Flatters

D.T.O. 48/540

Base saharienne a 600 km au sud de Ouargla.

 

ff-dto-48540_Fort-Flatters.jpg

Vue de la DTO 48/540 de Fort Flatters (photo Michel Paulmier).

Vous pouvez retrouver un site avec des témoignages et beaucoup de photos sur ce terrain.

http://www.fort-flatters.com/index2.htm

 

********************************************************************************************************************************************************* 

Fort Thiriet

 

Précision sur son lieu géographique:
Fort Thiriet, 12km Ouest-Nord-Ouest de GHADAMES .Grand erg oriental.

 

Le nom de Fort-Thiriet est selon toute vraisemblance un hommage au colonel R. Thiriet, Commandant du Territoire militaire des Oasis sahariennes, mort à Tripoli d'Afrique le 21 novembre 1956 où il représentait l'Algérie au sein de la Commission de délimitation de la frontière Saharo-Libyenne.

"(...) Passionné de Préhistoire, il avait publié en collaboration avec le Dr Marchand, plusieurs notes sur le Néolithique saharien. Au bout de 30 années de Sahara, il avait réuni une collection d'une qualité exceptionnelle. Cet ensemble vient d'être donné, selon sa volonté, au Musée du Bardo.(...)"

Extraits du bulletin de la société préhistorique française, n° 54 de 1957 – © Gilbert Neel.

 

Fort-Thiriet_vu_de_haut.jpg 

Photo Pierre Fernand Lacroix

 

Fort-thiriet_WEB.jpg 

Photo Pierre Fernand Lacroix.

 

Fort-thiriet61_WEB.jpg 

Photo Pierre Fernand Lacroix.

 

************* 

 

HASSI MESSAOUD.(S.R.C. 25/953).

 

Hassi_Messaoud_-2-.jpg 

Base de Hassi Messaoud 1958. (Photo Jean Berniau).

 

 

img277.jpg

*********************************

LAGHOUAT ---DTO 37/540.

(Oasis du sud Algérien).

 

 

Laghouat.jpg 

Laghouat - DTO 37/540 - véritable base, piste en dur, etc., extrême nord du Sahara (centre), juste au pied de l'Atlas. Base de Laghouat (Photo Jean Berniau).

 

MOSTAGANEM 

 

T6-AUPARKING-de-Mostaganem-Sylvain-Forges.jpg

 

T6 sur le parking de Mostaganem (Photo Pierre Fernand Lacroix) 

 

NEGRINE

 

Terrain sommaire au sude de Tebessa, piste en PSP

 

4-14-2010_024.JPG

4-14-2010_023.JPG

 

Photos J.C Cecile.  

 

 

Oran la Sénia - BA 141.

 

docu0015.jpg 

Vue aérienne de la Base d'Oran la Senia, prise avec un appareil photo K 22. (Photo René Fronteau).

Oran-La-Senia-1--2-.jpg 

Oran-La-Senia-2.JPG     

 

Oued Hamimine

(Constantine).

 

Oued-Hamimin-2-bis.jpg     

Photo Gerard Lambert.

  img273_Oued-Hamimine.jpg

 

Redjas el Ferada.

 

 Redjas_el_Ferada-vue_a-rienne1-copie-2.jpg    

REDJAS-base2.jpg 

Le terrain de Redjas el Ferada  à l'ouest de Constantine près de Mila (Photos Pierre Fernand Lacroix).

 

Un site existe sur la région de Redjas, qui semble crée par un habitant actuel, mais il parle aussi des avions et il y a quelques photos a voir:

http://azzouz23656.e-monsite.com/accueil.html

    img274-Redjas 

*********************************************

 

La REGHAÏA (BA 146).

_Base_LA_REGHAIA_.jpg 

    L'aérodrome de la Réghaïa est en bord de Mer que l'on voit au second plan. Donc la base était assez loin de la ville du même nom.  (Photo Pierre Fernand Lacroix).

 

  File5612_WEB.jpg

Deuxième photo (T6 G, H 34, Flamand et DC 3). (Photo Paul Boucher). Je penche pour LA REGHAIA, à confirmer... Gilbert MILLAS

 

SETIF -Ain Arnat (BA 144)

(Puis Base ALAT 101).

 

La base de Sétif Ain-Arnat, était une base ALAT qui était la Base d'attache du GH 2.

 

bp000536 (2) 

Remarquez le grand nombre d'hélicoptère H 21 présent sur ce terrain (au moins 14) 

 

Setif-AinArnat.jpg

Le même terrain en 2010 (Image Google ) 

 

SIDI BEL ABBES

(Base ALAT).

 

F00133-Sidi-bel-Abb-s.jpg

Base de Sidi-Bel-Abbès (Photo F Chopin).

 

F00138-Sidi-b-APhoto_Choppin--2-.jpg

 

La tour de Sidi Bel Abbès (Photo F. Chopin).

 

Sidi-bel-Abb-s-zoneALAT_WEB.jpg

 

Partie ALAT de la base,  année 61/62.

 

************************************************* 

TEBESSA DTO 36/540.

 

T--bessa-59.jpg 

Vue aérienne de la base de Tebessa en 1959 (Origine Alain Crosnier) 

 

************************************************** 

TELERGMA - BAO 211 

"Pierre Le Gloan"

(Constantinois).

 

Nota: Etrangement le nom de Telergma, n'est ni un nom de lieu, ni celui de la ville , mais  viens de "Téléradiogoniométrie à réference magnetique"

 

 

File5577_WEB.jpg 

Panneau signalant l'entrée de la Base de Telergma.

 

img272-Telergma.jpg     

 

 

THIERSVILLE.

(ex Base Aéronautique Navale).

 

 

Tiersville.JPG

 

Plan du terrain de Thiersville en 1946.

 

1945_Thiersville.jpg 

Vue aérienne du terrain  (photo X origine JC LAFFRAT DR )

 

Photo_030.jpg 

Autre vue sous le même angle du terrain de Thiersville.(Archives Crosnier)
 

A mon arrivée, en novembre 1957, trois escadrilles cohabitaient sur cette ancienne base de l’Aéronavale : l' E.A.L.A 6/72, équipée de T-6, la plus ancienne sur la base. L' E.A.L.A 14/72, équipée également de T-6, et l' E.L.O  3/45 équipée de deux Morane 500, puis d'un Broussard. En mars 1958, la 6/72 a déménagé pour s'installer à Kenchela car les opérations s'intensifiaient le long de la frontière tunisienne et la 3/45 a également quitté le terrain, pour Sidi Bel Abbès je crois ?  La 14/72 couvrait alors une zone immense qui s'étendait sur tout le sud oranais, de la plaine d'Oran aux hauts plateaux situés au sud de Saîda, avec la région du Chott Chergui, jusqu'au massif de l'Ouarsenis, Tiaret et Aflou à l'est.

Le terrain, installé le long de la route Mascara -Saïda, comportait deux pistes, l'une de mille mètres, goudronnée, orientée en gros est - ouest, et l'autre, presque perpendiculaire, un peu plus longue, en terre.

Il y avait une tour de contrôle montée sur un G.M.C et deux camions de pompiers. Les installations étaient réparties sur trois sites. La base avec les bâtiments administratifs et un hangar en dur, puis le long de la route en direction de Thiersville, à 500 mètres à droite, le mess et le quartiers des Officiers, puis 500 mètres plus loin, le mess et le quartier des sous- officiers et hommes de troupe. Le village de Thiersville se trouvait à deux kilomètres de la base.

© Pierre Binet.

 

    TIZI-OUZOU (DTO 16/540) 

 

File5611_WEB.jpg 

T6 et  Broussard sur le terrain de Tizi Ouzou (Identification Cyril Defever) . Photo Paul Boucher.

 

Base à Identifier

 

 

    File5614_WEB.jpg

 

 

Photo d’un terrain inconnu (T6 et Alouette II) . Photo Mangerais.

 

 

 

Repost 0
Published by Avions de la Guerre d'Algérie - dans Bases aériennes
commenter cet article
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 17:18

    File5566_WEB.jpg

 

 

 

Martin P5M.2 "Marlin"

 

 

© Jacques Moulin 2012.

   

 

MARLIN--27-F5--2-.jpg

Profil mis gracieusement à notre disposition par Patrick Marchand.

http://profiles-galore.over-blog.com/article-26172483-6.html#anchorComment

 

Historique sommaire :

 

L’hydravion Martin P5M "Marlin", fut construit par la célèbre société américaine Glenn L. Martin Company (basée à Middle River, Maryland USA). Il fut étudié à la demande de la Marine des Etats-Unis et plus généralement des forces armées des USA pour remplacer les Martin PBM « Mariner » et les Consolidated PBY « Catalina ».

Martin développa donc un nouvel appareil qui était le Martin Model 237, un hydravion possédant une nouvelle forme de coque et une nouvelle queue, cela donna naissance au prototype du XP5.M.

 

img167

Un "Marlin" français (Photo d’origine inconnue DR).

 

Historique

 

Le prototype était équipé de trois tourelles munies de jumelage de deux canons de 20 mm (type M3 dérivé du Hispano-Suiza HS 404) une dans le nez, une dans la queue et une tourelle dorsale. Ce prototype effectua son premier vol le 30 mai 1948. Des modifications furent demandées pour que l’appareil soit un vrai patrouilleur maritime pouvant être utilisé aussi bien en patrouille anti-navires ou de sauvetage que comme patrouilleur contre les sous-marins ennemis.

Un second prototype fut donc construit à partir de 1949 sous l’appellation XP5M-1. Sur cet appareil la tourelle de nez avait été remplacée par un radome pour le radar de recherche APS-80, le poste de pilotage avait été redessiné de manière à augmenter la visibilité, cela entraîna la suppression de la tourelle dorsale et il fut doté de nouveaux flotteurs mieux profilés. Les nacelles des moteurs ont également été rallongées pour permettre l’installation des armements anti-sous-marins dans des soutes auxiliaires. Le XP5M-1 fit son premier vol le 22 juin 1951. Il s'agissait là du véritable prototype militaire de l'appareil. L'US Navy et Martin baptisèrent l'appareil : " Marlin".

img168

 

Les livraisons en unités commencèrent dix mois plus tard. Les pilotes et leurs équipages voyaient en lui une machine agréable à piloter et facile d'utilisation. De plus l'hydravion était particulièrement confortable pour les missions de longues durées.

Le Martin P5M "Marlin" se présentait comme un hydravion monoplan à coque, bimoteur, équipé d’une voilure en ailes de mouette aplatie, comme son prédécesseur, cela permettait à l’hydravion d’avoir les fuseaux moteurs assez hauts au-dessus de l’eau même par temps agité. La forme de la coque était vaguement inspirée par l’hydravion japonais quadrimoteur Kawanishi H8K «Emily», bien connu pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Le Martin P5M.2 « Marlin » ne fut pas exporté, son seul client en dehors des Etats-Unis fut l’aéronautique navale française.

 

img169

       

Utilisation par la France.

 

Début novembre 1954, suite à un accident du Nord 1402 "Noroit" n° 8 de l’escadrille 53.S, accident qui fit sept morts, une nouvelle interdiction de vol fut prise contre les Noroit, cette interdiction fut définitive et cela termina la carrière du dernier hydravion militaire français.

 

Photos-Matra-Parmentier-044--2--Noroit.jpg

Une vue de l'amphibie "Noroit" (Archives Thierry Matra).

 

De son côté la flottille 27-F perdit un Sunderland Mk V le 23 octobre 1957, faisant cinq morts.

Après l’échec cuisant du "Noroit", il devenait urgent de trouver un appareil pour remplacer les hydravions patrouilleurs de la flottille 27-F basé à Dakar. Or il n’y avait pas beaucoup d’avions de ce type sur le marché.

 

img170

 

La France, qui se trouvait en pleine guerre d'Algérie, se tourna vers les Etats-Unis pour obtenir un groupe d’hydravions patrouilleurs destinés à la Marine afin qu’elle puisse continuer, à partir de sa base d’hydravions de Dakar (alors en Afrique Occidentale Française, mais qui allait devenir rapidement le Sénégal), d’effectuer avec sa flottille 27-F des opérations de patrouille maritime alors qu’elle était toujours équipée de Short "Sunderland" britanniques, des appareils à bout de souffle.

   

img171

Les USA étaient évidemment conscients qu’ils devaient aider la France à garder la façade atlantique de l’Afrique contre les sous-marins soviétiques qui patrouillaient en nombre dans l’Atlantique. Ils acceptèrent de nous prêter du matériel plus moderne permettant de continuer nos missions de patrouille maritime aussi bien dans l’Atlantique qu’en Méditerranée, c’étaient alors les seuls appareils existants, c’est pourquoi ils acceptèrent de nous fournir dix Martin P5M-2 Marlin.

La flottille 27-F avait été créée le 31 octobre 1946, elle avait pour insigne la Croix du Sud et, même si leurs prédécesseurs ont bien souvent porté l’insigne, aucune photo ne représente les Marlin avec l’insigne de l’unité.

 

img172

On voit bien sur cet appareil les deux coupoles radar, dans le nez et au-dessus du poste de pilotage. (Photo d’origine inconnue DR).

 

La formation du personnel fut effectuée à partir de février 1959 sur la base de Corpus Christi, sur la côte texane avec des P5M-1. Un appareil d’entrainement sera perdu pendant cet entrainement, le 12 mars un P5M-1. Certains membres de l’équipage seront été plus ou moins gravement blessés

.Après la qualification des équipages les appareils P5M-2 seront remis à l’Aéronautique Navale française à Norfolk (USA).

Le premier des dix P5M-2 arriva à Dakar en mai 1959, conduit par les équipages français formés par l'US Navy. Ces appareils resteront propriété des USA et seront rendus quand ils ne seront plus utiles. Les appareils furent immédiatement affectés au contrôle des voies maritimes entre l'Atlantique et la Méditerranée afin d'intercepter les éventuels navires transportant des armes pour les résistants algériens. Les Marlin de Dakar faisaient régulièrement halte sur les différentes bases de l'aéronavale au Maghreb ou en métropole, jouant au chat et à la souris avec les trafiquants d'armes. Le retrait de la France du commandement de l’OTAN entraîna le reversement aux USA des Marlin qui n’étaient que prêtés.

Mais d’autre part, après la fin de la Guerre d’Algérie en 1962, ces missions devenaient secondaires, en effet la Marine devait se retirer de la base aéronavale de Dakar suite à l’accès à l’indépendance du Sénégal. Les grands hydravions devenaient inutiles, cela sonna la fin de ce type d’appareils dans la Marine française. Les Marlin furent rendus aux USA en septembre 1964. Et la flottille 27-F qui n’avait plus d’appareils, sera dissoute le 1er octobre 1964.

 

  img173

Le Marlin était dépourvu de train d’atterrissage.  

Les roues visibles sous l'appareil sont destinées au déplacement à terre.

 

 

 

Caractéristiques Martin P5M.2 « Marlin ».

 

 

(Peuvent être en partie fausses je n'ai pas trouvé de source incontestables sur le sujet. Merci de compléter, si vous pouvez, avec des indications vérifiés)

 

Constructeur : Martin

Équipage : 8/11

Missions : patrouille maritime.

Date du premier vol : 30 mai 1948

 

Dimensions

 

Envergure : 36,02 m

Longueur : 31,02 m

Hauteur : 10,05 m

Surface alaire : 130,10 m²

Charge allaire : 287 kg/m²

 

Masse

 

Masse à vide : 22900 kg

Charge utile : 10000 kg

Masse totale en charge : 33000 kg

Masse maxi au décollage : 38600 kg

 

Performances :

 

Vitesse maxi : 460 km/h

Vitesse de croisière : 242 km/h

Vitesse ascensionnelle :

Autonomie : 3800 km

Plafond opérationnel : 7300 m

Distance franchissable : 3300km

Altitude de croisière :

Rayon d’action 

Armement :

Armement : En plus de la tourelle de queue équipée de deux canons de 20 mm, le Marlin pouvait être équipé de diverses charges pouvant être installé dans les deux petites soutes situées derrière les fuseaux moteurs contenant :

Quatre torpilles de 980 kilogrammes

ou

Quatre bombes de 900 kilogrammes

ou

Huit mines de 450 kilogrammes

ou

Seize bombes de 230 kilogrammes

ou

Seize grenades sous-marines de 150 kilogrammes.

 

Evidemment ces charges pouvaient être panachées.

 

Communication radio :

 

Radar : AN/APS-44 et AN/APS 80 monté dans le nez

 

Moteur

 

Marque : Wright

Nombre : 2

Type : R-3350-32WA  Cyclone 18

Configuration : 18 cylindres en double étoiles

Refroidissement : air

Suralimentation : oui

Puissance normale au sol : 3450 ch.

Puissance à      

Puissance au décollage

Equivalent puissance

Régime de l’hélice :

Alésage : 155,60 m

Course : 160,20 m

Cylindré totale : 54,56 litres

Taux de compression :

 

Hélice

 

Marque :

Type :

Nombre de pales :

Diamètre :

 

  img174

 

 

Couleurs des Marlin français :

 

(D’après Pierre Margeridon).

 

Les hydravions américains étaient peints en bleu foncé sauf le dessus en blanc. Pour des questions de protection des rayons du soleil, la marine française avait demandé à ce que les appareils soient peints en gris bleuté sauf le dessous des ailes et de la coque peints en blanc, mais finalement en Afrique il fut obligatoire de peindre le dessus en blanc, ce qui s’observe sur certaines photos.

 

Principales versions produites :

 

P5M-1 (P-5A) – Première production pour la marine des USA (160 construit).

 

P5M-1S (SP-5A) – Redésignation du P5M-1, avec amélioration de l'équipement électronique anti-sous-marin.

 

P5M-2 (P-5B) - C'était le deuxième modèle de production pour la marine des USA (115 construits).

 

P5M-1G – Redésignation de l'avion employé par le garde côtier des USA. (Sept utilisés)

 

P5M-2G – Redésignation de l'avion employé par le garde côtier des USA. (Quatre utilisés).

 

P5M-2S (SP-5B) - Redésignation de la plupart des P5M-2s après avoir été équipés de l'avionique avancée et d’équipements de détection anti-sous-marine améliorés.

 

SP-5 - SIGINT/ELINT version utilisée pour le recueil de renseignements et la guerre électronique au Vietnam.

 

 

 

© Jacques Moulin 2012.

 

 

 

Voir les cahiers de l’ARDHAN n° 5 de 2002 «Convoyages des "Marlin" (1959)» par Pierre Margeridon.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Avions de la Guerre d'Algérie - dans Hydravion
commenter cet article
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 10:58

 

 

Morane-Saulnier MS-1500 "EPERVIER".
 
© Paul C. MAURICE
Epervier Marcadau WEB
MS 1500 "Epervier" moteur "Marcadau". (Profile Jacques MOULIN) .
File7990 WEBVersion avec moteur "Marcadau" et hélice bi-pales.
 
L'Epervier, quelque peu oublié de nos jours, fut étudié et construit dans le cadre du programme des avions d'outre-mer, programme du reste assez semblable au programme COIN américain, et qui aboutira à la réalisation d'avions d'observation et d'appui-feu légers. Ces avions devaient avoir une très bonne maniabilité, et être capables d'utiliser des terrains peu ou pas aménagés.
Reportons-nous quelques années en arrière, plus précisément à l'époque de la guerre d'Algérie. Au cours de cette période, l'Armée de l'Air à de gros problèmes pour appuyer l'infanterie sur des terrains particulièrement défavorables à l'emploi d'avions à réaction. En effet la configuration générale du sol nécessiterait l'emploi d'appareils légers, pouvant voler à vitesse réduite et cela à très basse altitude. Rapide coup d'œil sur les avions capables d'assurer cette mission: le North American T-6 semble convenir, et plus de six cent exemplaires seront utilisés après transformation. Mais celle-ci va s'avérer malheureuse et le T-6 ne deviendra jamais la machine idéale tant souhaitée. Lourd, poussif et peu maniable, il faudra songer rapidement à le remplacer. Nous avons maintenant un aperçu de la situation qui allait donner naissance à une magnifique machine volante : le MS-1500 Epervier.
 
Epervier Bastan WEB
MS 1500 Moteur Bastan (Profile Jacques MOULIN) .
File7992 WEB
Avion apparement avec moteur "Bastan" et hélice tripales.
   
En Mars 1955 on commence à parler d'une éventuelle commande de prototypes de ce nouvel appareil. C'est chose faite en Octobre 1957, mais à l'usine de Puteaux l'optimisme était de rigueur, l'étude avait commencée en Octobre 1956 et la construction...en Mars 1957! Un an plus tard, le 15 Mars 1958, le premier prototype sort d'usine. Le Mercredi 26 Mars la présentation de l'appareil au Secrétaire d'Etat à l'Air, M. Louis W. Christiaens, est effectuée.
Au premier abord on est frappé par la finesse du fuselage et par la longueur des jambes du train d'atterrissage. L'appareil est du type mono-turbo-propulseur, monoplan aile basse.
L'aile est équipée de systèmes hypersustentateurs composés de volets de courbures à double fente, et de fentes automatiques de bord d'attaque courant sut toute l'envergure. Ces dispositifs vont permettre à l'appareil de décoller en 190 m, et d'effectuer des virages de 90 m de rayon à 160 km/h. Provisoirement l'Epervier est équipé d'un turbopropulseur Turboméca "Marcadau" de 400 ch, en attendant de recevoir le nouveau Bastan IIB de 750 ch pour lequel il a été étudié. 
 
 
File7993 WEB
Version équipe apparement avec moteur "Bastan" et hélice tripales.
   
Le train d'atterrissage, fixe, est muni de pneus à basse pression et de suspensions à balanciers.
L'habitacle est biplace en tandem, l'observateur étant situé devant le pilote. La visibilité est excellente sous tous les angles, grâce à la verrière bombée il est même possible de voir les flancs du fuselage !
L'armement consiste en quatre mitrailleuses de 7,5 mm, montées deux par deux dans des conteneurs sous la voilure, ainsi que des roquettes, ou des engins SS-11 ou bien encore deux bombes de 53 kg.
Décoration : Les surfaces inférieures sont bleues claires et les surfaces supérieures crèmes. Les marques de nationalité sont appliquées aux emplacements habituels..
Le 12 Mai 1958 à Brétigny c'est le grand jour, le pilote Person lui fait quitter le sol pour la première fois. Les essais visant au contrôle des conditions et qualités de vol se poursuivront jusqu'à l'Automne 1958. Le 8 Octobre, après avoir reçu (enfin) le Turboméca Bastan I de 650 ch, l'Epervier vole sous cette nouvelle forme. Le 10 novembre 1958 l'appareil est victime de son premier accident, sans perte humaines, mais l'appareil et a réparrer, il sera imobilisé presque un an.
 
En 1959 un deuxième prototype voit le jour, il est équipé de deux canons Hispano de 20 mm au lieu de mitrailleuses, son premier vol à lieu le 23 Octobre de cette même année.
Utilisation opérationnelle : nulle... Cet appareil, qui était sans aucun doute une réussite, ne sera jamais construit en série. Après avoir effectué des essais encourageants en France, des problèmes politiques et financiers vont compromettre le programme d'évaluations opérationnelles.
D'autre part le North-American T-28 est vendu à cette époque par son constructeur à un prix atteignant le tiers de celui de l'Epervier, c'est donc cet appareil qui remplacera le T-6.
Mais toutefois la carrière de l'Epervier ne va pas s'arrêter à ce stade. Après le 24 Novembre 1959 le prototype 01 sera longtemps utilisé par la Compagnie Générale des Turbomachines (1), comme appareil pour l’essai des turbopropulseurs "Marcadau", "Bastan II", III et IV, "Astazou XIV", XVI et XVIG. (Voir récapitulatif ci-dessous) .
Observation: Cet appareil n'a pas eu de suite, mais il a volé pendant plus d e20 ans comme appareil d'essai de moteur pour la Société Turboméca , et les avancé qu'il a permis sont certainement d'une très grande importance pour la suite des évolutions des turbomachines .Cet appareil remis au Musée de l'air et de l'Espace (en 1981 ?) a été détruit dans l'incendie du hangar des réserves du MAE à Dugny le 17/05/1990.
MS 1500 Epervier WEB
24.-Morane-Saulnier-1500-Epervier---1024x768-.jpg
            Une photo représentant l'Epervier en cours de montage du Bastan IV prise dans le hangar  CGTM  à Istres en 1961 ( ce n'est pas le 1er montage du Bastan IV). A chaque modification du moteur apporté par "Jojo la Turbine" (Mr Szydlowski) suivait le montage sur l'appareil et les essais en vol. (Archives C. Faure)
 
img682 
 
Caractéristique du MS 1500 « Épervier » :
Biplace d'attaque au sol et d'observation, Monoplan aile basse.
Premier vol :                    le 12 mai 1958
Construction :                     1958
Envergure :                        13,06 m
Longueur :                         10,58 m
Envergure :                        13,06 m
Hauteur :                              3,33 m
Surface portante :               24,30 m²
Equipage :                                  2
Masse à vide :                      1660 kg
Masse totale :                       2850 kg
Vitesse maximale :            315 km/h   (Avec Turpropulseur Marcadau)
Autonomie :                       700 km
   
Motorisation successives: 1 Turboméca "Marcadau" de 370 ch (*)
ou 1 Tubomeca "Bastan" I de 650 ch
ou 1 Tubomeca Bastan II de 700 ch
ou 1 Turbomeca Bastan IIB de 750 ch
ou 1 Turbomeca Bastan III 800 ch
ou 1 Turbomeca " Bastan" IV de 986 ch
ou 1 Turbomeca Bastan VI 1080 ch
ou 1 Turbomeca Astazou XIV 600 ch
ou 1 Turbomeca Astazou XVI 800 ch.
ou 1 Turboméca Astazou XVI G de 980 ch homologué "vol dos"(**)
     
 (*) Puissances données à titre d'info , en effet au cours des develloppements chaques modifications pouvait faire varier la puissance entre les versions de manière importante.
(**) Moteur destiné aux FMA.58 IA "Pucara" Argentin.
 
  
   
Hélice : suivant moteur bipales, tripales, ou quadripales, differents
types d'hélices ont été testé après l'hélice Bipale du début :
                     - Helice  Ratier (?) bipales
                     - Ratier-Figeac tri sur tous les Bastan et quadri pales sur Bastan IV et VI .(Pour info,les quadri pales Ratier ont équipé les Nord 262 "Frégate" avec le Bastan VII
                     - Ratier - Figeac tri pales sur Astazou
                     - Hartzell quadri pales sur Astazou XVI .
Je n'ai pas beaucoup d'infos sur les hélices.

Pour info l'Epervier encaissait couramment 6G pendant les vols d'essais!

   Quelques infos écrites par Mr. B. le pilote de l'Epervier :
- Distance de décollage: 100 m
 
 
(1) la CGTM était initialement une filiale de Turboméca-Hispano Suiza, ce n'est que plus tard que la SNECMA qui a absorbé Hispano Suiza et l'a remplacé.  
 
        
2. MS 1500 n- 01 Bastan IV . MS 1500 avec moteur Bastan IV (Photo C.Faure) .
3. MS 1500 n- 01 h-lice quadripales sur Bastan VI
Détail du moteur Bastan VI avec hélice quadripales Ratier. (Photo C. Faure).
.
4. MS 1500 n- 01 Astazou XIV
L'Epervier avec moteur Astazou XVI  identifiable au carénage plus aérodynamique du radiateur d'huile , montage de décembre 1968. (Photo C. Faure).  
 
Personnel volant des essais en vols.  
            
C'est bien au salon du Bourget de 1967 qu'il eut ce n° 371. Mr B était le pilote de l' Épervier pour les démonstrations, il a, entre autre pratiquement effectué tous les vols avec celui-ci à Uzein.
Autres observations de M.B... :
Facteur de charge élévé : +10 à -4G, classe voltige
Domaine de vol: 40kts à 250 kts (noeuds) soit 74 km/h à 463 km/h
   
 
   
 
Bref récapitulatif historique sur le MS 1500
"Épervier" n° 01
F-ZJND
(Voir plus de détail pages suivante plus bas.)
 
Par C.Faure
 
CEV
 
1er vol avec “Marcadau”370 ch 12/05/1958 à Bretigny
Atterrissage d'urgence, extinction turbine sur réduction des gaz
1er vol “Bastan I” 650 ch 08 / 10 / 1958 vol n°50
Crash à l'atterrissage de fortune , dans un champ labouré suite a extinction de la turbine après rupture d'une tuyauterie de kérosène 10/11/1958 vol 59 à Bretigny
1er vol avec “Bastan II” 700 ch 03/04/1959
1er vol avec - “Bastan II B” 750 ch 06/1959
 
CGTM
 
La CGTM était initialement une filiale de Turboméca-Hispano Suiza, ce n'est que plus tard que la SNECMA a absorbé Hispano Suiza et la CGTM.
1er vol a la CGTM 23/11/1959
1er vol avec Bastan III 800 ch 12/1959
1er vol avec Bastan IV 986 ch 22/09/1960
Record du monde d'altitude 11 850 m 31/05/1961  Istres
Hélice quadripales sur Bastan IV 26/07/1961
Atterrissage d’urgence, pilote blessé par verrière le 18/05/1962 à Marignane
Pilote blessé , perte de connaissance suite à déverrouillage verrière appareil posé par l'ingénieur.
- Bastan VI 1080 ch 20/01/1965
Hélice quadripales sur Bastan VI 1965
- Astazou XIV 600 ch 19/04/1965
- Astazou XVI 980 ch 28/11/1968
Vol avec Hélice Hartzell 04/11/1975 .  
    
Cet appareil remis au Musée de l'air et de l'Espace a été détruit dans l'incendie du hangar des réserves du MAE à Dugny le 17/05/1990.  
 
MS1500-01-1967-MAP_WEB-copie-1.jpg
Photo prise au salon du Bourget en 1967, La turbine est un Astazou XIV de 600ch. (Photo MAP).   
02
Une autre photo prise au salon du Bourget en 1967, La turbine est un Astazou XIV de 600ch. (Le gros numero corespont a son numéro du Salon) (Photo Origine C. Faure).
 
Repost 0
Published by Avions de la Guerre d'Algérie - dans Avion
commenter cet article
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 08:46

    Eléments livrés par les compilation

Pour le MS 1500 N°01 F. ZJND

 

Compilés par C. Faure

Date              Temps     Nature du vol                                                               

 

21/05/58        0h50         QdV (*)                                                               

07/07/58        0h55         QdV (*)                                                           

10/11/58        0h50         QdV (*)                                                           

10/11/58        Premier accident du MS 1500 n°01 à Bretigny .  Suite a un arrêt turbine, atterrissage d'urgence dans un champ labouré, les roues s'enfoncent et l'appareil fait "un cheval de bois" et se retrouve "sur la toiture". Dégats assez importants.

 ************************************************************************************************************************

21/11/59        2h15          Convoyage Istres-Villacoublay 3000m        

23/11/59        0h55          Prise en mains 3400 m                                        

23/11/59        1h05          Prise en mains 3200 m                                        

24/11/59        0h45          Prise en mains                                                                     

08/12/59        1h50          Sortie visite installation                                                         

14/12/59        1h00          Bastan                                                                                    

15/12/59        1h 20         Bastan régulation 3000 m                                

15/12/59        1h 05         Bastan régulation 4250 m                                   

16/12/59        0h 55         Bastan régulation 2500 m                                   

16/12/59        1h 00         Bastan régulation 2000 m                                  

16/12/59        1h 00         Bastan régulation 2000 m                                

16/12/59        1h 35         Bastan régulation 2000 m                                                        

17/12/59        1h50          Bastan                                                                                      

17/12/59        1h45          Bastan                                                                                  

17/12/59        1h45          Bastan                                                                                      

17/12/59        1h00          Bastan                                                                                  

19/12/59        0h50          Bastan régulation 2000m

22/12/59        0h50          Bastan régulation 2000m                                    

28/12/59        0h55          Bastan                                                                                      

30/12/59        1h00          Bastan                                                                                       

*****************************************************************

17/02/60        1h00          1000m                                                             

18/02/60        1h00          Bastan                                                                                  

23/02/60        2h10          3000m                                                                 

24/02/60        1h30          3000m                                                                 

25/02/60        1h30          Bastan                                                                                 

25/02/60        0h20          Bastan                                                                                

25/02/60        1h45          Bastan                                                                                     

26/02/60        1h15          Bastan 3000m                                                 

26/02/60        1h30          Bastan                                                                                     

29/02/60        1h40          Bastan 3000m                                                  

29/02/60        1h35          Bastan                                                                                 

******************************************************************

06/04/60        1h05          3200m                                                             

07/04/60        0h05          3500m                                                                 

06/05/60        0h45          Sortie visite 3300m                                             

06/05/60        0h40          1500m                                                                 

09/05/60        0h40          3500m                                                             

11/05/60        0h45          2500m                                                                 

20/05/60        1h05          3500m                                                                 

20/05/60        0h45          3500m                                                             

07/06/60        0h35          Régulation 1000m                                               

07/06/60        0h15          Démonstration 1000m                                        

07/06/60        0h15          Démonstration 1000m                                    

14/06/60        1h20                                                                                  

17/06/60        0h35                                                                                      

22/06/60        0h45                                                                                      

22/06/60        0h30                                                                                     

27/06/60        0h45                                                                                      

27/06/60        0h30                                                                                      

29/06/60        2h00                                                                                      

29/06/60        1h00                                                                                      

29/06/60        1h15                                                                                  

15/07/60        0h45          Bastan                                                                 

20/07/60        0h45          Bastan                                                                 

20/07/60        0h25          Bastan                                                             

20/07/60        0h30          Bastan                                                                 

20/07/60        0h25          Bastan                                                            

21/07/60        1h00          Bastan                                                                                       

27/07/60        1h00          Bastan                                                                 

28/07/60        0h40          Bastan                                                              

28/07/60        0h40          Bastan                                                                 

07/09/60        1h15          Régulation                                                          

09/09/60        1h15          Bastan                                                             

19/09/60        1h00          Bastan                                                             

19/09/60        1h00          Bastan                                                                 

21/09/60        1h10          Bastan

22/09/60        0h50          Bastan IV                                                            

22/09/60        1h05          Bastan IV                                                            

23/09/60        1h15          Bastan IV                                                                                   

23/09/60        0h50          Bastan IV                                                                               

26/09/60        1h10          Bastan IV                                                            

27/09/60        1h00          Bastan IV                                                            

27/09/60        1h00          Bastan IV                                                            

27/09/60        1h30          Bastan                                                                                     

28/09/60        0h50          Bastan IV                                                            

29/09/60        1h00          Bastan IV                                                             

03/10/60        1h10          Bastan IV                                                                                

06/10/60        2h00                                                                                                          

10/10/60        1h00          Bastan                                                                 

10/10/60        1h00          Bastan                                                                 

11/10/60        0h45          Bastan                                                                 

12/10/60        0h40          Bastan                                                                 

02/11/60        0h40          Bastan                                                             

07/11/60        0h45          Bastan Information                                             

07/11/60        1h00          Bastan                                                                 

07/11/60        1h25          Bastan                                                                                           

08/11/60        0h30          Bastan information                                          

14/11/60        0h45          Istres -Nice                                                       

14/11/60        0h25          Nice -Albenga Italie                                            

15/11/60        0h15          Présentation Italie                                                

15/11/60        0h25          Présentation Italie                                            

15/11/60        0h20          Présentation Italie                                                

15/11/60        0h15          Présentation Italie                                                

15/11/60        0h25          Albenga-Nice                                                   

15/11/60        0h50          Nice -Istres                                                            

23/11/60        0h35          Bastan                                                               

25/11/60        0h35          Bastan                                                                   

******************************************************************************

24/01/61        0h50          Vol dos                                                             

25/01/61        1h20          Vol dos                                                                                             

30/01/61        0h45          Contrôle                                                                                           

01/02/61        0h55          Rallumages                                                           

06/02/61        0h45          Informations                                                         

13/02/61        0h40          Contrôle CEAM                                                   

27/04/61        0h35          Contrôle                                                                

03/05/61        0h40          Bastan                                                                   

05/05/61        0h50          Bastan                                                                              

05/05/61        0h20          Entrainement présentation                                

06/05/61        0h40          Entrainement présentation                                    

06/05/61        0h15          Entrainement présentation                                    

15/05/61        0h45          Bastan                                                                                                

15/05/61        0h25          Bastan                                                                                            

15/05/61        0h25          Bastan                                                                                                

23/05/61        0h30          Bastan                                                                    

26/05/61        1h45          Bastan 11400m                                                      

27/05/61        0h20          Bastan IV                                                                                        r

31/05/61        1h30          Record du Monde d'altitude 11850 m                

01/06/61        1h05          Istres–Brétigny (faux départ)                                  

01/06/61        2h15          Istres–Brétigny                                                         

02/06/61        0h50          Brétigny – Le Bourget                                            

03/06/61        0h20          Présentation salon                                                   

04/06/61        0h20          Présentation salon                                                

05/06/61        0h20          Le Bourget – Brétigny                                            

05/06/61        0h50          Faux départ                                                             

07/06/61        2h00          Brétigny–Saint-Yan                                             

07/06/61        0h25          Saint-Yan–Lyon                                                      

07/06/61        0h35          Lyon–Istres                                                         

14/06/61        0h35          Bastan                                                                      

14/06/61        1h05          Bastan                                                                                           

23/06/61        1h15          Bastan                                                                

24/06/61        0h45          Présentation en vol Marignane                                

25/06/61        0h45          Présentation en vol Marignane                                

26/06/61        0h30          Marignane – Istres                                                   

26/06/61        0h35          Information                                                          

30/06/61        1h15          Bastan                                                                                                 

03/07/61        0h20          Bastan                                                                   .

26/07/61        0h35          Bastan hélice quadripales                                        

27/07/61        0h20          Bastan recherche du pas nul                                 

27/07/61        0h40          Bastan recherche du pas nul                                    

22/09/61        1h10          Bastan                                                                      

22/09/61        1h40          Bastan                                                                      

22/09/61        1h40          Bastan                                                                  

26/09/61        0h15          Bastan                                                                      

26/09/61        1h00          Bastan                                                                            

27/09/61        1h30          Bastan                                                                                              

28/09/61        1h30          Bastan                                                                                                  

28/09/61        1h10          Bastan                                                                                              

28/09/61        1h05          Bastan                                                                       

25/10/61        0h30          Bastan                                                                                                  

27/10/61        0h30          Étude bruits

30/10/61        1h00          Bastan                                                                    

31/10/61        1h20          Bastan                                                                        

02/11/61        1h20          Bastan                                                                       

02/11/61        1h45          Bastan                                                                                                   

02/11/61        1h20          Bastan                                                                       

02/11/61        1h45          Bastan                                                                                                    

07/11/61        1h25          Bastan                                                                       

08/11/61        0h40          Bastan                                                                   

10/11/61        1h05          Bastan                                                                       

10/11/61        1h25          Bastan                                                                                              

17/11/61        1h15          Bastan                                                                                                

20/11/61        0h35          Bastan                                                                    

21/11/61        1h15          Bastan                                                                                               

21/11/61        0h50          Bastan                                                                        

24/11/61        0h40          Bastan                                                                                                

27/11/61        0h55          Bastan                                                                                                  

29/11/61        0h45          Bastan                                                                       

30/11/61        2h00          Bastan                                                                         

30/11/61        0h55          Bastan                                                                                                     

01/12/61        1h00          Information                                                                 

04/12/61        0h40          Bastan                                                                      

04/12/61        0h35          Bastan                                                                         

08/12/61        0h45          Bastan                                                                                                      

08/12/61        1h00          Bastan                                                                          

11/12/61        1h05          Bastan                                                                                                        

12/12/61        0h50          Information                                                                  

13/12/61        0h45          Information                                                                  

13/12/61        0h45          Bastan                                                                          

18/12/61        1h00          Bastan                                                                       

20/12/61        1h40          Bastan                                                                                                         

04/01/62        0h25          Bastan                                                                          

04/01/62        0h45          Bastan                                                                           

21/02/62        1h35          Bastan                                                                           

21/02/62        1h20          Bastan                                                                        

23/02/62        0h40          Bastan                                                                       

02/03/62        0h20          Bastan                                                                           

08/03/62        0h15          Bastan                                                                           

16/03/62        1h00          Bastan                                                                       

19/03/62        1h00          Bastan                                                                                                      

20/03/62        0h45          Bastan                                                                           

20/03/62        0h55          Bastan                                                                          

 

 

 

 

 

Voir suite page suivante.

 

 

 

(*) Q d V = Qualité de Vol ( analyse du comportement de l'avion )

 

 

 

 

Repost 0
Published by Avions de la Guerre d'Algérie - dans Avion
commenter cet article
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 08:46

        Eléments livrés par les compilation (suite 1).

Pour le MS 1500 N°01 F. ZJND

 

Compilés par C. Faure

Date           Temps       Nature du vol                                          

22/03/62      1h00    Bastan                                                             

08/05/62      1h30    Contrôle Bastan                         

16/05/62      0h55    Bastan                                        

18/05/62      0h20    Bastan                                        

18/05/62    deuxième accident du MS 1500 n°01 à Marignane.  *************************************

Atterrissage d’urgence, pilote blessé par verrière le 18/05/1962
Pilote blessé , perte de connaissance suite à déverrouillage verrière appareil posé par l'ingénieur. 

25/07/62      0h40    Bastan                                        

26/07/62      0h25    Bastan                                        

26/07/62      0h25    Bastan                                        

31/07/62      0h25    Bastan                                        

31/07/62      0h15    Bastan                                        

01/08/62      0h35    Bastan                                        

01/08/62      0h40    Bastan                                       

*************************************

05/10/62      0h55    Bastan                                        

16/10/62      0h55    Bastan                                       

17/10/62      0h45    Bastan                                        

17/10/62      0h50    Bastan                                        

22/10/62      0h45    Bastan                                        

26/10/62      1h05    Bastan                                        

30/10/62      0h30    Bastan                                        

30/10/62      1h00    Bastan                                        

23/11/62      1h15    Bastan contrôle                          

28 et 30/11/62   Vol du MS 1500 n°02 F-ZADW

06/12/62      0h30    Contrôle                                     

07/12/62      0h30    vol comparatif                            

07/12/62      1h05    Bastan                                                              

07 et 19/12/62   Vol du MS 1500 n°02 F-ZADW

21/01/63      1h45    Contrôle                                     

11/02/63      1h20    Bastan                                        

12/02/63      1h40    Bastan                                                              

14/02/63      1h00    Bastan                                                                  

18/02/63      1h00    Bastan IV                                  

18/02/63      0h45    Bastan IV                                                        

20/02/63      0h45    Bastan IV                                   

25/02/63      0h55    Bastan IV                                   

27/02/63      1h25    Bastan IV                                                        

27/02/63      0h55    Bastan IV                                  

19/03/63      1h10    Bastan IV                                                         

22/03/63      1h00    Bastan IV                                                            

25/03/63      0h40    Bastan IV                                   

28/03/63      1h00    Bastan IV                                   

09/04/63      1h05    Bastan IV                                   

10/04/63      0h40    Bastan IV                                    

17/04/63      0h25    Bastan IV                                   

30/04/63      0h45    Bastan IV                                  

08/05/63      0h45    Bastan IV                                   

08/05/63      0h45    Bastan IV                                   

09/05/63      1h00    Bastan IV                                  

13/05/63      1h00    Bastan IV                                   

13/05/63      1h25    Bastan IV                                   

15/05/63      0h50    Bastan IV                                  

17/05/63      0h55    Bastan IV                                   

22/05/63      0h35    Bastan IV                                  

12/06/63      0h35    Bastan IV                                                        

13/06/63      0h35    Bastan IV                                   

13/06/63      0h25    Bastan IV                                   

14/06/63      0h45    Bastan IV                                  

14/06/63      0h40    Bastan IV                                  

14/06/63      0h50    Bastan IV                                  

 

14/06/63      0h40    Bastan IV                                   

17/06/63      0h30    Bastan IV                                   

17/06/63      0h40    Bastan IV                                   

17/06/63      0h35    Bastan IV                                                         

17/06/63      0h55    Bastan IV                                                         

18/06/63      0h30    Bastan IV                                                             

21/06/63      0h30    Bastan IV                                  

28/06/63      0h55    Bastan IV                                                        

28/06/63      0h35    Bastan IV                                                            

28/06/63      0h35    Bastan IV                                                             

01/07/63      0h50    Bastan IV                                   

02/07/63      0h50    Bastan IV                                                        

03/07/63      1h45    Mission accompag. Transall      

04/07/63      0h40    Bastan IV                                                             

04/07/63      1h05    Bastan IV                                                        

05/07/63      0h40    Bastan IV                                                            

08/07/63      0h30    Bastan IV                                  

08/07/63      0h40    Bastan IV                                  

08/07/63      0h40    Bastan IV                                   

09/07/63      0h40    Bastan IV                                  

09/07/63      0h35    Bastan IV                                   

09/07/63      0h40    Bastan IV                                  

12/07/63      1h05    Bastan IV                                                        

15/07/63      1h00                                                                                 

15/07/63      0h55    Bastan IV                                                             

16/07/63      0h55    Bastan IV                                   

16/07/63      0h30    Bastan IV                                       

16/07/63      0h40    Bastan IV                                                        

17/07/63      0h30    Bastan IV                                   

18/07/63      0h35    Bastan IV                                      

18/07/63      0h40    Bastan IV                                   

18/07/63      0h30    Bastan IV                                       

26/07/63      0h35    Bastan IV                                                            

29/07/63      0h35    Bastan IV                                                            

29/07/63      0h30    Bastan IV                                                            

29/07/63      0h30    Bastan IV                                                            

30/07/63      0h40    Bastan IV                                     

31/07/63      0h40    Bastan IV                                  

31/07/63      0h30    Bastan IV                                      

31/07/63      0h30    Bastan IV                                  

01/08/63      0h45    Bastan IV                                                            

09/09/63      0h35    Bastan IV                                      

09/09/63      0h25    Bastan IV                                  

09/09/63      0h35    Bastan IV                                      

10/09/63      0h50    Bastan IV                                 

11/09/63      0h55    Bastan IV                                                           

11/09/63      0h25    Bastan IV                                                           

12/09/63      0h35    Bastan IV                                                           

12/09/63      0h50    Bastan IV                                                           

12/09/63      0h30    Bastan IV                                                        

13/09/63      0h25    Bastan IV  (Report)                                       

13/09/63      0h40    Bastan IV                                                      

13/09/63      0h45    Bastan IV                                                       

20/09/63      0h35    Bastan IV                                                       

23/09/63      0h35    Bastan IV                                 

24/09/63      0h35    Bastan IV                                 

24/09/63      0h55    Bastan IV                                                             

24/09/63      1h05    Bastan IV                                                             

25/09/63      0h30    Bastan IV                                 

04/10/63      1h05    Bastan IV                                       

04/10/63      1h00    Bastan IV                                                         

11/10/63      0h30    Bastan IV                                                          

21/10/63      2h10    Bastan IV                                

22/10/63      0h50    Bastan IV                                                          

30/10/63      0h55    Bastan IV                                                          

05/11/63      0h40    Bastan IV                                 

06/11/63      0h50    Bastan IV                                                         

08/11/63      0h20    Bastan IV                                                          

08/11/63      0h55    Bastan IV                                                          

13/11/63      0h30    Bastan IV                                                          

13/11/63      0h25    Bastan IV                                                          

13/11/63      0h20    Bastan IV                                                          

13/11/63      0h35    Bastan IV                                                          

14/11/63      0h40    Bastan IV                                                          

14/11/63      0h45    Bastan IV                                                          

18/11/63      0h35    Bastan IV                               

22/11/63      1h25    Bastan IV                                                          

22/11/63      1h10    Bastan IV                                                          

18/12/63      0h35    Bastan IV                                                          

31/12/63      1h00    Bastan IV                                                              

07/01/64      1h30    Bastan IV                                                          

08/01/64      1h25    Bastan IV                                 

08/01/64      1h35    Bastan IV                                                          

09/01/64      1h10    Bastan IV                                                         

17/01/64      1h00    Bastan IV                                                          

20/01/64      1h25    Bastan IV                                   

22/01/64      1h10    Bastan IV                                                          

22/01/64      1h25    Bastan IV                                                          

28/01/64      0h25    Bastan IV                                                          

21/02/64      1h10    Bastan IV                                                          

26/02/64      1h20    Bastan IV                                                          

28/02/64      0h50    Bastan IV                                                      

28/02/64      0h30    Bastan IV                                                          

28/02/64      0h35    Bastan IV                                                         

02/03/64      0h35    Bastan IV                                

03/03/64      0h40    Bastan IV                                                          

04/03/64      1h05    Bastan IV                                                          

10/03/64      0h25    Bastan IV                                                          

13/03/64      1h15    Bastan IV                                                          

13/03/64      0h45    Bastan IV                                                          

13/03/64      0h35    Bastan IV                                 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Avions de la Guerre d'Algérie - dans Avion
commenter cet article
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 08:45

      Eléments livrés par les compilation (suite 2)

Pour le MS 1500 N°01 F. ZJND

 

Compilés par C. Faure

Date            Temps        Nature du vol                                    

31/03/64      0h55    Bastan IV                                                         

02/04/64      0h35    Bastan IV                                                          

03/04/64      0h45    Bastan IV                                                          

06/04/64      0h45    Bastan IV                                                          

07/04/64      0h30    Bastan IV                                                          

08/04/64      1h00    Bastan IV                                

10/04/64      1h00    Bastan IV                                                          

15/04/64      0h25    Bastan IV                                                          

16/04/64      0h50    Bastan IV                                                          

16/04/64      0h35    Bastan IV                                                         

17/04/64      0h45    Bastan IV                                                         

20/04/64      0h35    Bastan IV                                                          

21/04/64      0h30    Bastan IV                                                          

24/04/64      1h50    Bastan IV                                                      

27/04/64      1h10    Bastan IV                                                         

28/04/64      1h05    Bastan IV                                

28/04/64      1h40    Bastan IV                                                         

29/04/64      0h40    Bastan IV                                

29/04/64      0h40    Bastan IV                                

30/04/64      1h00    Bastan IV                                

30/04/64      0h40    Bastan IV                                                      

04/05/64      0h50    Bastan IV                               

06/05/64      1h00    Bastan IV                                                         

06/05/64      1h00    Bastan IV                                                         

08/05/64      0h45    Bastan IV                                

11/05/64      1h05    Bastan IV                                

12/05/64      0h55    Bastan IV                                

14/05/64      0h40    Bastan IV                                                         

19/05/64      0h35    Bastan IV                                                        

22/05/64      0h55    Bastan IV                                                         

25/05/64      0h55    Bastan IV                                                         

26/05/64      0h55    Bastan IV                               

**************************************************

07/07/64      0h25    Bastan IV                               

08/07/64      0h30    Bastan IV                                                        

15/07/64      0h25    Bastan IV                                                         

15/07/64      0h25    Bastan IV                                                         

20/07/64      0h20    Bastan IV                                                         

21/07/64      0h45    Bastan IV                                                         

21/07/64      0h25    Bastan IV contrôle                 

22/07/64      0h20    Bastan IV                                                        

******************************************************

20/01/65      0h35    Bastan IV                               

27/01/65      1h05    Bastan IV                                                        

02/02/65      1h25    Bastan IV                                                        

03/02/65      1h35    Bastan IV                               

04/02/65      1h20    Bastan IV                                                         

10/02/65      1h00    Bastan VI                                                         

10/02/65      1h15    Bastan VI                                                         

10/02/65      1h15    Bastan VI                                                           

11/02/65      0h45    Bastan VI                                                          

19/02/65      1h00    Bastan VI                                                          

05/04/67      0h25    Vol de contrôle                                                 

06/04/67      1h05    Vol de contrôle                                                 

06/04/67      0h50    Essais consommation                                        

19/04/67      0h45    Régulation Astazou XIV                               

24/05/67      0h50    Essais astazou XIV                                          

25/05/67      1h05    Essais astazou XIV                                          

26/05/67      0h35    Essais astazou régulation                                 

14/06/67      0h20    Essais astazou régulation                                 

22/06/67      0h50    Astazou XIV régul hydraulique                   

23/06/67      1h00    Astazou XIV régul hydraulique                   

29/06/67      1h30    Essais Astazou XIV                                         

07/07/67      0h45    Essais Astazou XIV                                         

07/07/67      0h35    Essais Astazou XIV                                         

10/07/67      0h35    Essais Astazou XIV                                         

28/07/67      0h30    Essais Astazou XIV                                         

30/08/67      0h55    Essais Astazou XIV                                         

31/08/67      1h15    Essais Astazou XIV                                         

31/08/67      0h45    Essais Astazou XIV                                         

01/09/67      0h20    Essais Astazou XIV                                         

01/09/67      0h40    Essais Astazou XIV                                         

04/09/67      0h45    Essais Astazou XIV                                         

05/09/67      1h05    Essais Astazou XIV                                         

05/09/67      1h00    Essais Astazou XIV                                      

20/09/67      0h55    Essais Astazou XIV                                         

20/09/67      0h15    Essais Astazou XIV                                         

22/09/67      0h40    Essais Astazou XIV                                      

22/09/67      0h50    Essais Astazou XIV                                         

25/09/67      0h30    Essais Astazou XIV                                         

25/09/67      1h00    Essais Astazou XIV                                      

26/09/67      0h40    Essais Astazou XIV                                         

27/09/67      0h40    Essais Astazou XIV                                          

27/09/67      0h35    Essais Astazou XIV                                      

28/09/67      0h20    Essais Astazou XIV                                      

28/09/67      1h00    Essais Astazou XIV                                          

04/10/67      0h50    Essais Astazou XIV                                      

05/10/67      0h35    Essais Astazou XIV                                          

06/10/67      0h50    Allumage Astazou                                        

09/10/67      1h05    Allumage Astazou                                        

10/10/67      0h40    Allumage Astazou                                           

12/10/67      0h55    Essais Astazou XIV                                          

27/10/67      0h25    Essais Astazou XIV                                      

30/10/67      0h45    Essais Astazou XIV                                          

03/11/67      0h25    Essais Astazou XIV                                          

03/11/67      1h25    Essais Astazou XIV                                          

07/11/67      1h25    Essais Astazou XIV                                      

08/11/67      0h30    Essais Astazou XIV                                          

09/11/67      0h15    Essais Astazou XIV                                          

09/11/67      0h20    Essais Astazou XIV                                          

22/11/67      1h00    Essais Astazou XIV                                          

23/11/67      1h00    Essais Astazou XIV                                          

27/11/67      0h45    Essais Astazou XIV                                          

27/11/67      0h45    Essais Astazou XIV                                      

28/11/67      0h50    Essais Astazou XIV                                          

29/11/67      0h45    Essais Astazou XIV                                          

29/11/67      0h35    Essais Astazou XIV                                      

19/12/67      0h35    Essais Astazou XIV                                         

15/01/68      0h25    Essais Astazou XIV                                      

19/01/68      1h20    Essais Astazou XIV                                         

22/01/68      1h10    Essais Astazou XIV                                         

23/01/68      0h30    Essais Astazou XIV                                     

25/01/68      0h50    Essais Astazou XIV                                         

29/01/68      0h40    Essais Astazou XIV                                         

30/01/68      1h00    Essais Astazou XIV                                         

01/02/68      1h05    Essais Astazou XIV                                         

07/02/68      0h30    Essais Astazou XIV                                         

08/02/68      0h30    Essais Astazou XIV                                         

21/02/68      1h00    Essais Astazou XIV                                         

21/02/68      1h00    Essais Astazou XIV                                         

29/02/68      1h00    Essais Astazou XIV                                         

29/02/68      1h00    Essais Astazou XIV                                     

29/02/68      0h25    Essais Astazou                                                 

01/03/68      0h25    Essais Astazou XIV                                         

05/03/68      0h55    Essais Astazou XIV                                         

06/03/68      0h25    Essais Astazou XIV                                         

18/03/68      1h40    Essais Astazou XIV                                         

19/03/68      0h35    Essais Astazou XIV                                         

08/04/68      0h30    Essais Astazou XIV                                         

11/04/68      1h30    Essais Astazou XIV                                         

17/04/68      1h00    Essais  Astazou XIV                                        

17/04/68      1h20    Essais Astazou XIV                                         

19/04/68      0h45    Essais Astazou XIV                                          

21/05/68      0h45    Essais Astazou XIV                                               

22/05/68      1h00    Essais Astazou XIV                                             

24/05/68      0h 30   Essais Astazou XIV                                            

24/06/68      0h 45   Essais Astazou XIV                                              

11/07/68      0h 40   Essais Astazou XIV                                            

23/07/68      1h05    Essais Astazou XIV                                             

23/07/68      1h15    Essais Astazou XIV                                             

03/08/68      0h30    Essais Astazou XIV                                         

09/09/68      0h40    Essais Astazou XIV                                         

12/09/68      0h50    Essais Astazou XIV                                         

14/11/68      0h30    Essais Astazou XIV                                           

21/11/68      1h00    Rallumages G négatifs Astazou XIV              

28/11/68      0h50    Régulation Astazou XIV                                     

28/11/68      0h45    Essais hélice Astazou XIV                            

***************************************************************************************************

 

04/12/68      1h05    Perfos basse altitude Astazou XVI                     

04/12/68      0h50    Astazou XVI paliers grande Vi, rallumage       

08/01/69      1h15    Perfos 3000,1000 et bas. Alti. Astazou XVI     

08/01/69      1h15    Perfos 2000 m Astazou XVI                              

09/01/69      1h40    Performances Astazou XVI                                

10/01/69      1h00    Régulations, reprises Astazou XVI                  

10/01/69      0h35    Régulations, reprises Astazou XVI                   

13/01/69      1h00    Régulations, reprises Astazou XVI                   

15/01/69      0h35    Extinction et rallumages Astazou XVI             

15/01/69      0h35    Reprises basse altitude Astazou XVI                 

17/01/69      0h50    Reprises rallumages Astazou XVI                   

21/02/69      1h15    Paliers basse altitude Astazou XVI                   

21/02/69      0h35    Reprises basse altitude Astazou XVI                    

05/03/69      0h25    Essais régulation Astazou XVI                            

05/03/69      0h30    Essais régulation Astazou XVI                           

08/03/69      0h35    Reprises G negatifs Astazou XVI                       

11/03/69      0h40    G négatifs, vols dos Astazou XVI                       

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Avions de la Guerre d'Algérie - dans Avion
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Avions de la Guerre d'Algérie
  • Le blog de Avions de la Guerre d'Algérie
  • : Participation à l'histoire aérienne de la Guerre d'Algérie, sans polémiques inutiles.
  • Contact

Profil

  • Avions de la Guerre d'Algérie
  • Déjà ancien dans l'histoire de l'Aviation, j'ai écrit de nombreux article dans diverses revues depuis 1968 et publié trois livres, un sur les autogires, un sur le Loire 45/46 et un sur le Bloch 174 ces deux derniers livres sont épuisés).
  • Déjà ancien dans l'histoire de l'Aviation, j'ai écrit de nombreux article dans diverses revues depuis 1968 et publié trois livres, un sur les autogires, un sur le Loire 45/46 et un sur le Bloch 174 ces deux derniers livres sont épuisés).

Recherche

Catégories