Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 avril 2008 7 20 /04 /avril /2008 10:09

                                      File7595 WEB

 

Les Hélico Bell 47 G

 

 

 

 

 

 

 

   

© Jacques Moulin 2007 revu en 2013.

   

    Bell 47-49 aero 7

 

Un Bell 47 de la Marine. Profil mis gracieusement à notre disposition par Patrick Marchand.

 

http://profiles-galore.over-blog.com/article-26172483-6.html#anchorComment

 

Bell47G1.jpg

Bell 47 G1 au Bourget du Lac près de  Chambéry (école de pilotage).

Profil mis gracieusement à notre disposition par Olivier Beernaert..

 

 

 

Bell47G2.jpg

 

Bell 47 G2 au Bourget du Lac près de  Chambéry (école de pilotage).

 

Photo 1 WEB

 

Un hélicoptère Bell 47 à Montesquieu (frontière tunisienne) entre 56 et 57 (photo Gorens).

Historique

C’est en 1943 que l’ingénieur Arthur Young rejoignit Bell pour y développer et produire un hélicoptère issu de ses propres recherches, cela donna le model 30. Ce modèle rustique était viable mais avait besoin de perfectionnements. Il ne fut produit qu'en deux exemplaires mais cette fabrication donna à la société à Bell les compétences pour construire des hélicoptères.

L’appareil suivant fut le model 47 de Bell effectua son premier vol le 8 décembre 1945. Le Bell 47 fut le premier hélicoptère produit en grande série pour les forces armées et les utilisateurs civils, et aussi le premier à recevoir un certificat de navigabilité civil aux États-Unis.

Le Bell 47 fut utilisé par l’United States Army Air Forces (USAF) sous la désignation de H-13 « Sioux ». Certains autres furent utilisés par l'US Navy sous la désignation HTL-1. De son côté l'US Army utilisa un grand nombre de ces appareils pour des missions diverses particulièrement de liaison, d'observation et d'entraînement. Le Bell 47 fut par ailleurs utilisé au combat pendant la guerre de Corée entre 1950 et 1953, principalement comme appareil d'évacuation sanitaire.

L'appareil fut construit dans un grand nombre de versions et de sous-versions dont la plus aboutie fut la version Bell 47 G.

 

Utilisation par la France

 

 A l'époque de la guerre d’Algérie, la construction des hélicoptères français débutait, et même si plusieurs prototypes assez réussit volaient, ils étaient encore dans une phase importante de mise au point et aucune construction en série n’était encore envisagée. Les appareils équipèrent d’abord la Marine. Les premiers appareils furent utilisés en Indochine.

Le Bell 47G a été un des premiers hélicoptères commandés par la France, mais nous ne savons pas si c’étaient des appareils civils achetés au constructeur ou des appareils en version militaire construits pour l’USAF sous la désignation d’H-13 Sioux, une appellation jamais évoquée en France.

Les appareils de la Marine étaient des Bell 47G1.

L'ALAT (Aviation Légère de l'Armée de Terre) française a utilisé plusieurs dizaines de ces hélicoptères, en particulier lors du conflit algérien. Une quinzaine d’autres ont été mis en œuvre par la Marine Nationale. Par la suite, les appareils restants furent utilisés par l’école de pilotage d’hélicoptères de Dax. A l’époque les élèves étaient aussi bien des pilotes de l’ALAT que des marins.

Et donc en AFN, les premiers hélicoptères utilisés par l'Armée de Terre furent, dès 1954, les Bell 47, les premiers Bell de la Marine avaient été déjà utilisés en Indochine sur porte-avions.

Parallèlement à l'Armée de Terre, l'Armée de l'Air avait pour sa part également mis en service quelques Bell 47 au sein d'escadrilles de liaison.

 

 

 

  Photo 2 WEB

Evacuation d'un blessé dans la nacelle d'un Bell 47 (Photo Hoyau).

 

Les troupes au sol découvrirent ces appareils lors de l'évacuation des blessés, laquelle était au début la plus importante de leurs missions. Sans ces évacuations, beaucoup n'auraient pas survécu, quand les moyens terrestres étaient impossibles à mettre en œuvre rapidement.

Cet appareil fut donc surtout utilisé pour les EVASAN (1) dans les zones isolées ou difficilement accessibles.

Il fut utilisé par les trois armes (Armée de l'Air, Armée de Terre = ALAT (2) et Marine).

Ces hélicoptères, légers et non armés, étaient pourvus de deux conteneurs avec brancards pour le transport de blessés, couchés au-dessus des patins.

Les zones de décollage en campagne, nommées DZ, étaient habituellement simplement constituées par un cercle tracé à la chaux avec une croix, ou plus souvent simplement réalisée avec des pierres peintes en blanc.

Ce petit hélicoptère, mu par un moteur à pistons de 200 ch, n'avait pas la possibilité d'emporter une charge utile de plus de 435 kg (essence comprise). Il ne pouvait donc pas transporter plus de deux blessés, en plus du pilote, ou deux passagers assis, sur seulement 250 km (aller et retour).

Il volait à une vitesse maximum de 125 km/heure mais souvent inférieure et variable en fonction de la charge et du vent.

L'hélicoptère Bell 47 fut d'abord mis en service dans des escadrilles de liaison. Le 29 avril 1955, le nombre de Bell fut augmenté et les Bell 47 furent regroupés dans l'escadrille d'hélicoptères légers n° 57, basée à Boufarik.

D'autres missions furent également effectuées par ces hélicoptères : liaison, observation, visite d'autorités, etc.

 

  Bell 47 en AFN WEB

     Un hélico Bell 47 en opération le 6/1/58 appareil équipé de brancard pour le transport de blessés. (Photo Vicente).

 

Les combats et les opérations s'intensifiant, le nombre d'appareils fut encore augmenté. Mais ces hélicoptères, trop légers pour pouvoir échapper facilement au tir d'armes légères à partir du sol, furent progressivement remplacés par du matériel plus moderne et plus performant, dont notamment les SNCASE Alouette II.

Les Bell 47, retirés de première ligne, furent par la suite utilisés comme appareils d'entraînement.

 

(1) EVASAN : évacuation sanitaire.

(2) ALAT: Aviation Légère de l'Armée de Terre.

 

Cet article a été publié dans l'Ancien d'Algérie n° 455 de mars  2007.

 

Autres Photos

 

Bell 47 et Tour-Boufarick Jean BinnetBell 47 devant la tour de Boufarick. Photo Jean Binnet 

 

bp000540 Archives Thierry Matra

 

Bell 47 en vol. 

 

 

1956 HELICO du controleur civil du Kef rendant visite -Mr L

 

Une version du Bell 47 à roue, version très rare.

Cet hélicoptère était celui du contrôleur civil du Kef en Tunisie (qui correspond à un préfet) (origine Herve Gauci).

Caractéristiques

 

Constructeur : Bell Helicopter

Équipage : 1 ou 2 pilotes  plus 1 ou 2 passagers ou blessés.

Missions : Hélicoptère léger multirôle

Date premier vol : 8 décembre 1945

 

Dimensions

 

Diamètre du rotor : 10,70 m

Longueur : 12,62 m hord tout

Hauteur :2,83 m 

Surface alaire :

Charge allaire :

 

Masse

 

Masse à vide : 880 kg

Charge utile : 482 kg

Masse totale en charge : 1.130 kg

 

Performances :

 

Vitesse maxi : 145 km/h

Vitesse de croisière : 126 km/h

Vitesse ascensionnelle : 262,2 m/min

Autonomie :3 h

Plafond : 3000 m

Distance franchissable : 395 km

Altitude de croisière :

Rayon d’action :

 

Armement :

 

  Sans

 

Communication radio :

 

VHF -SCR 300 ou AN PRC 10

 

 

Moteur Lycoming TVO-435

 

 

 

Marque : Lycoming

Type : TVO-435-F1A

Configuration : 6 cylindres opposés a plats (Monté verticalement sur le Bell 47)

Refroidissement : Air

Suralimentation : Non

Puissance normale au sol : 270 ch

Puissance à.: 

Puissance au décollage :

Equivalent puissance :

Régime de l’hélice :

Alésage : 123,7 mm

Course : 98,4 mm

Cylindré totale : 7 ,1 litres

Taux de compression : 7,5 :1

Poids à sec : 196,6 kg

Longueur : 110,5 m

Largeur : 82,4 m

Hauteur :

Carburant :80/87 ou 91/96

 

 

 

© Jacques Moulin 2007 revu en 2013.

 

 

 

 

 

 

 


   

       
Repost 0
Published by Avions de la Guerre d'Algérie - dans Hélicoptère
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Avions de la Guerre d'Algérie
  • Le blog de Avions de la Guerre d'Algérie
  • : Participation à l'histoire aérienne de la Guerre d'Algérie, sans polémiques inutiles.
  • Contact

Profil

  • Avions de la Guerre d'Algérie
  • Déjà ancien dans l'histoire de l'Aviation, j'ai écrit de nombreux article dans diverses revues depuis 1968 et publié trois livres, un sur les autogires, un sur le Loire 45/46 et un sur le Bloch 174 ces deux derniers livres sont épuisés).
  • Déjà ancien dans l'histoire de l'Aviation, j'ai écrit de nombreux article dans diverses revues depuis 1968 et publié trois livres, un sur les autogires, un sur le Loire 45/46 et un sur le Bloch 174 ces deux derniers livres sont épuisés).

Recherche

Catégories