Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 09:30

 

File5565_WEB.jpg

L’école de chasse de Meknès 1943/1961.

 

© Jacques Moulin 2012.

 

img422 (2)  

Très bonne photo d'un Spitfire IX S/n PV 343 à moteur Merlin 66 affecté à la BA 708 le 5/10/49. Remarquer le Caudron Simoun au second plan (Photo Guinet).

   

L’Algérie et le Maroc ayant été libérés en novembre 1942, les besoins de l’Armée de l’Air reformée devenaient très importants, aussi bien en pilotes qu’en matériel et, si les Alliés pouvaient nous fournir du matériel, les pilotes manquaient. Il devenait donc urgent de former le plus possible de pilotes.

Un certain nombre de pilotes, notamment les élèves des écoles françaises (Istres, Royan, etc.) avaient été repliés en AFN en juin 1940, souvent à moitié formés (la formation était arrêtée, toutes les écoles avaient été fermées en métropole en 1940, depuis une année l’Ecole de l’Air de Salon de Provence était repartie, mais sans grand moyens). En AFN il restait donc depuis 1940 des pilotes qualifiés mais n’ayant que très peu volé, d’autres  presque entièrement formés mais qui n’avaient pas pu approcher d’un avion depuis deux bonnes années. Pourtant, sans que nous sachions pourquoi ni comment, un certain nombre de ces élèves pilotes étaient restés mobilisés en AFN et ils devaient être remis à niveau. Il devenait évidemment urgent de les former ou de les transformer sur avion d’arme avant de leur confier un avion moderne pour aller au combat.

 

img712

       Un Hurricane, version armée avec 4 canons, à l'atterrissage sur la base de Meknès (Archives Moulin DR).

 

Pour cela une section « Chasse » fut créée à Marrakech en avril 1943, section chargée de la remise à niveau des pilotes déjà formés. Une première escadrille fut créée, elle était équipée de Curtiss H.75 A (P-36 sur les carnets de vol) rescapés des unités qui s’étaient repliées en AFN pour la « défense de l’Empire ». Mais la cannibalisation est très importante, les pièces détachées sont vite épuisées, les avions sont bien fatigués mais aussi heureusement particulièrement solides.

img409 Hurricane (2)

      Quatre Hurricane de version de marquage et d'armement différent à Meknès en 48/49. Le militaire est M. Guinet , vous pouvez remarquer au fond les Spitfire (Photo archives Guinet).

 

En juillet 1943, une seconde escadrille est constituée toujours équipée de H.75. A la fin de juillet la « section chasse » devient « division chasse » et les programmes de formation sont établis mais restent succincts. Il faut dire que les niveaux des élèves étaient très disparates.

Mais comme l’école cohabite sur le terrain de Marrakech avec des unités US, cela oblige à l’utilisation du terrain de Sidi Zouin assez proche mais particulièrement sommaire.

Les appareils sont récupérés de partout et les AIA travaillent sans relâche. Rapidement, les H.75 A sont remplacés à la 2e escadrille par des Dewoitine D.520 remis en état, les appareils récupérés sont utilisés par la première escadrille. En novembre 1943 la réception d’une douzaine de A-24 « Dauntless » permet la constitution d’une 3e escadrille permettant la formation sur avion à double commande des pilotes ne pouvant pas être lâchés sur des monoplaces. En décembre 1943, le terrain de Marrakech étant très occupé par les avions alliés, il est décidé de transférer l’unité à Meknès, au nord près de Fès. Cela fut effectif en janvier 1944. Il est à noter que des terrains annexes étaient alors utilisés, notamment Kasba-Tadla, situé à environ 300 km au sud de Meknès.

Dès 1943 un certain nombre de pilotes qui ne pouvaient pas être formés assez rapidement en AFN furent transférés dans des écoles aux USA avant de revenir se transformer à la chasse à Meknès.

 

Meknès P.40 a l'attérissage. Biancotti

Un Curtiss P-40 à l'atterrissage à Meknès fin des années 40 (Photo Bianccotti)

Photos Matra-Huricane 003 (2)

Un Hurricane au parking (Archives Jacques Moulin DR)  

Les quelques unités opérationnelles stationnées en AFN et qui restaient encore équipées de D.520 reçurent de nouveaux types d’appareils et tous les Dewoitine seront alors affectés à l’école de Meknès.

Lors de son transfert en janvier 1944 la « division chasse » possède 108 appareils de divers types outre ses appareils H.75, D.520 et A-24. Elle regroupe de nombreux appareils qui étaient présents en AFN, NAA-57, MS 230 et 315, Stinson, Caudron Simoun, quelques Stampe, etc.

Avec ce déménagement l’école a changé de nom et est devenue « Centre d’Instruction à la Chasse » (CIC)

En février 1944 une 4e escadrille est créée, escadrille qui servait aussi bien aux servitudes qu’à l’enseignement au PSV avec notamment des UC 78.

A partir de mai 1944 les récupérations d’appareils ne se font plus seulement avec des appareils survivants de l’aviation de 1940 mais aussi avec des avions alliés plus ou moins réformés. C’est alors qu’arrivent des Hawker Hurricane, des Curtiss P-40, des Bell P-39 puis quelques Spitfire et Republic P-47. Evidemment ce ne sont pas des appareils neufs mais des avions de seconde main, souvent inaptes au combat.

 

img450 (2)  Vultee BT-13 à Meknès. (DR).

   

Les appareils sont usagés mais il est quand même possible de récupérer des pièces de rechange. C’est grâce à cela qu’une unité chargée de l’entraînement à la chasse, le Centre de Perfectionnement à la Chasse (CPC), est créée à Meknès auprès du CIC.

En mars 1945 se crée une 5eescadrille qui récupère les D.520 qui voleront jusqu’en 1946, l’escadrille n° 2 est équipée de Hurricane et la n°4 de Curtiss P-40. L’escadrille n° 1 remplace peu à peu ses Curtiss P-36 (H-75A) par des Curtiss P-40. Après leur retrait les H.75A sont regroupés à Cazaux en juin 1946. De son côté la 3e escadrille est équipée de A-24 et de BT-13 .

 

MS475--Meknes_Ressouche.jpg

En 1952 les MS 475 Vanneau sont bien pésent à Meknès ici le 455 avec l'insigne de Meknès.(Collection Ressouche) 

En janvier 1947, le Centre d’Instruction à la Chasse (CIC), fusionne avec le Centre de Perfection à la Chasse (CPC) et prend l'appellation toujours en vigueur d'« Ecole de Chasse » et reçoit comme nom de baptême "Christian Martell". Commandée par le lieutenant-colonel Ezanno, elle est alors équipée de Republic P-47 D « Thunderbolt », de Supermarine « Spitfire » Mark V et IX, de Hawker « Hurricane » Mark II S, de Bell P-39 « Airacobra », de Curtiss P- 40 « Kittyhawk », de Douglas A-24 « Dauntless » et de Vultee BT 13. 

img485

Trois Douglas A-24 au parking de Meknès. Les appareils portent l'insigne (Photo Guinnet)

 

Puis plus tard quand l’industrie aéronautique française eut repris son travail de fabrication d’appareils ce fut l’arrivée des avions légers et des avions-écoles fabriqués en France notamment des Morane-Saulnier, des SIPA, des SNCAN. Parmi ces appareils certains construits par les entreprises françaises étaient d’origine allemande et cette dotation hétéroclite fut très largement complétée par des North American AT-6 D, SNJ et Harvard.

Il faut attendre 1951 pour voir arriver à l'école de chasse les premiers réacteurs, les TF 80 C « Shooting Star ». Leurs dérivés, les T-33A (T Bird) joueront un rôle important au sein de cette unité. En juillet 1953, les Vampire arrivent à leur tour.

Le 1.000e brevet est décerné le 31 octobre 1953.

C’est à la fin de 1951 que les premiers T-33A arrivent à l’Ecole de Chasse. La dernière promotion formée sur Spitfire sera brevetée en 1952 et, dès 1953, toute l’instruction finale se fera sur avions à réaction.

 

img711

 Equipage devant un T.6, probablement à Meknès. (DR)

  

  A la fin de cette même année 1953, les cinq escadrons de l'école sont respectivement baptisés "Jean Maridor" (1er) "Henry Jeandet" (2e), "Henri Arnaud" (3e), "Marin la Meslée" (4e) et "Marcel Lefèvre" (5e).    

Les MD 450 Ouragan s'intègrent à la flotte en début 1957.    

Peu à peu l’école devint un excellent pôle de formation, la météo locale étant un atout permettant le vol sans trop de limitations météorologiques.    

Avec l’indépendance du Maroc, il fallut songer à transférer l’école en métropole. Le 31 mai 1961, l'école de chasse quitte Meknès et vient s'implanter à Tours sur la base aérienne BA 109 avec ses T-33A et ses Ouragan. En août 1961, les Mystère IV A nouvellement affectés font de la "60 C" la première promotion "Mach 1". 

 

L’école de chasse de Tours est toujours active avec ses Alphajet mais cela est une autre histoire.

 

    © Jacques Moulin 2012.

 

 

 

Pour ce texte nous avons utilisé (entre autres) un ouvrage édité en 1986 par la Base de Tours : « GE-314 Ecole de Chasse Christian Martell » ouvrage collectif sous la direction d’Eric Moreau, édité et imprimé par la base.

 

Nous remercions MM. Guinet, Guyot et Biancotti pour leurs photos rares et inédites et leurs renseignements et Monsieur Guy Brenier pour son travail de correction.

 

 

 

 

Vampire (2) 

Appareils successivement utilisés à l'école de chasse de Meknès:

Liste non exhaustive a compléter.

 

Morane Saulnier 315                     1943 à

Morane Saulnier 230                     1943 à

Stampe SV-4                                 1943 à

Cessna UC-78                               1944 à

NAA 52                                           1943 à

Caudron Simoun                            1943 à

Caudron Goéland                           1943 à

Curtiss H 75 A (P-36)                     d'avril 1943 à juin 1946

Dewoitine 520                                 de l'été 1943 à janvier 1946

Douglas A 24 Dauntless                 de novembre 1943 à 1952

Hurricane Mark II S                         de mai 1944 à août 1948

P-40 Kittyhawk                                de mai 1944 à fin 1948

P-39 Airacobra                                de juin 1944 à janvier 1951

P-47 D Thunderbolt                         de juin l944 à novembre 1949

Spitfire Mark V                                 de juin 1944 à 1949

Vultee BT 13                                    de mars 1945 à 1951

Miles M 25 Martinet                         de 1946 à 1948

Miles Master II                                 de 1946 à 1948

Spitfire Mark IX                                de 1947 à 1952

Tiger Moth                                       courant 1947

MS 472 Vanneau                             début 1949 puis d'octobre 1950 à 1954

T-6 D/T-6G                                       de fin l950 à juillet 1954

MS 475 Vanneau                             5 d'août 1951 à juillet 1954

T-33 A "T Bird" (à l'origine TF 80C Shooting Star) du 4 octobre 1951 au 12 novembre 1981

DH 100 Vampire                              de juillet 1953 à 1959

MD 450 Ouragan                             de mars 1957 à février 1958 puis de mars 1959 à 1962

CM 170 Fouga Magister                  de février 1957 à 1961

MD 454 Mystère IV A                      d'août 1961 au 5 septembre 1973

 

  Léziaud 1986 img720

Profile  de Léziaud 1986.   

 

 

Avion en dotation à Meknès

 

 Appareil                 6/46        4/48        5/49        10/50      8/52        6/54        1/55        10/56      1/57        6/58        1/59        1960

 

A.24                        26            30            27            20            11            Oui          0

 

BT.13                      6              10            8              10

 

Hurricane                12            0              0

 

P-40                        20            0

 

P-39                        16           15            15            25

 

P-47-D                    11            12            13

 

Spit.  Mk V              24            50            1

 

Spit. Mk IX              26            19            25            14            22

 

Miles M.25               6              6              0

 

Simoun                     0              2              0

 

Nord 1101                                               1              1              1

 

Goeland                 0              2              1

 

T-33                                                                                       21            oui           43            25            40            40            40            35

 

T-6 divers                                                                              19            oui

 

MS 475                                                                                  29            oui

 

MS 472                                                    7              9            21

 

JU 52                                                                                     1              1              2                                                             1              1

 

DH  Vampire                                                                                         oui           106          100          110          70            70

 

MS 500                                                                                                  oui           1              1              1              1              1              1

 

Ouragan                                                                                                                                                 30                                           63

 

Magister                                                                                                                                                                 40            30            28

 

 

P40 01 Biancotti (2) Un A.24 a l'atterrissage à Meknès ( Photo Biancotti).

 

img439 (2)

 Un NAA 57 à Meknès.MENNETRET042 (3)+P39

Un P.39 à Meknès (DR) 

 

 A24B 42 54XXX 02Biancotti (1)

 

 Un A.24 à l'atterrissage remarquez les frein de piqué en partie sortis. (Photo Biancotti)

 

 

 ms315 Meknès

 

 

 

  img951

 

 

Le dernier  AAC-1 en compte à l'école, le n° 256,  vu ici à Rabat au Maroc le 02/09/1959. (Collection Marcel Fluet Lecerf).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Avions de la Guerre d'Algérie - dans Unité
commenter cet article

commentaires

Julien Gravier 21/10/2015 20:55

Merci pour votre site très intéressant, mon père fut instructeur à meknès jusqu'en 1961 (il fait partie des premières promotions NATO formées au Canada) Il est arrivé avec les premiers T33, et je crois qu'il pourra vous faire passer des photos (notamment des T33)
Cordialement,
Julien

Avions de la Guerre d'Algérie 22/10/2015 08:21

Avec plaisir...

Sylvain TARRANO 20/11/2012 12:28

Merci pour votre aide précieuse.
Très cordialement.
Sylvain

Sylvain Tarrano 18/11/2012 17:39

Il ne me semble pas avoir connaissance de cette photo du 85 à Aulnat. Notre appareil y est effectivement passé en grande visite de révision en 1961, 1971 et 1974. si vous pouviez la partager avec
nous, nous vous en serions reconnaissants.
Merci d'avance, et encore bravo pour votre travail de documentation.

Jacques Moulin 19/11/2012 08:33



pas de problème prenez contact a:


aviation@dbmail.com


 


Amicalement


 



Sylvain Tarrano 17/11/2012 13:48

Bonjour,
félicitations pour votre site superbement documenté.
juste pour information, l'association "Les ailes Anciennes de Haute Savoie" restaurons le Fouga Magister n°85.
Cet appareil était présent à Meknès du 30/05/58 au 20/10/58 sous l'immatriculation F.UHAQ (nous recherchons des photos du 85 à Meknès)

Jacques Moulin 18/11/2012 13:52



Merci de votre intérèt, je n'ai malheureusement pas de documents correspondants.


La seule photo du n°85 a  été prise (par moi) en 1978 à Aulnat...



Présentation

  • : Le blog de Avions de la Guerre d'Algérie
  • Le blog de Avions de la Guerre d'Algérie
  • : Participation à l'histoire aérienne de la Guerre d'Algérie, sans polémiques inutiles.
  • Contact

Profil

  • Avions de la Guerre d'Algérie
  • Déjà ancien dans l'histoire de l'Aviation, j'ai écrit de nombreux article dans diverses revues depuis 1968 et publié trois livres, un sur les autogires, un sur le Loire 45/46 et un sur le Bloch 174 ces deux derniers livres sont épuisés).
  • Déjà ancien dans l'histoire de l'Aviation, j'ai écrit de nombreux article dans diverses revues depuis 1968 et publié trois livres, un sur les autogires, un sur le Loire 45/46 et un sur le Bloch 174 ces deux derniers livres sont épuisés).

Recherche

Catégories