Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2013 5 22 /02 /février /2013 17:25

File5565_WEB.jpg 

De Havilland DH 89 « Dragon Rapide » français

 

© Jacques Moulin 2012

-

 

DRAGON-1 (2)

 

 Profil d'un De Havilland DH 89 de l'école de Pau.

 

Photo 1 archives Mutin img757

 

Un de Havilland type DH 89A Dragon Rapide Serial NR 670 codé « C » de l’école des Radio-navigant de Pau à la fin des années 40. (DR) 

 

 

Le Dragon Rapide est un appareil très connu, il est très reconnaissable avec sa configuration biplan, et son train fixe largement pantalonné. Malgré sa configuration déjà ancienne cet appareil a eu une carrière dans le transport civil de plus de quarante ans et a même été photographié sur certains terrains pendant la guerre d’Algérie.

 

 

Photo 7 img735 en AFN Ph. Mangeais 

Un DH 89 vu sur un terrain en Algérie pendnat la guerre (1959).

(Photo Mangeais)

 

Historique :

 

Le De Havilland 89 était un avion de transport de passagers destiné au compagnie privées issu de l'expérience et des résultats obtenus avec les DH 84 Dragon et DH 86 Express.

Le DH 89 effectua son premier vol le 17 avril 1934 et suite aux essais très réussit, les premiers appareils entrèrent en service dès le mois de juillet de la même année aux mains de leurs acquéreurs civils.

Comme ces appareils bimoteur pouvaient servir à l’entrainement cela entraina l'Air Ministry britannique à s’intéresser à l’appareil et en commanda dix-sept pour l'entraînement des pilotes à la radionavigation.

La version militaire fut dénommée « Dominie » mais garda son surnom civil de « Dragon Rapide ».

Photo 3 File2432 (2)

 

 Un DH 89A X7441, civil F-BGXH numéro constructeur 6582.

 

Une importante commande pour l’aviation britannique fut passée en 1938. La cadence de fabrication pour l’armée étant trop faible pour satisfaire aux besoins, de nombreux appareils civils furent réquisitionnés en 1939 et transformés.

Le DH89 était un avion biplan bimoteur haubané, à train fixe, de construction simple et robuste se prêtant à divers usages ; sa relative facilitée de manœuvre pardonnait quelques maladresses à des pilotes peu expérimentés.

Affecté pourtant à des emplois variés, l'indémodable DH 89 militaire ne fut produit qu'en deux versions : le 89A, ou Dominie Mk I, pour l'écolage en radionavigation et, l'Avro Anson ayant pris sa place pour l'entraînement au pilotage, le 89B, ou Dominie Mk II, pour la liaison et le transport léger (hommes, matériel, évacuation sanitaire).

Quand la production cessa en juillet 1946, le nombre de DH 89 construits s'élevait à 728. Sur ce total, on comptait 492 appareils militaires (dont 65 pour la Fleet Air Arm) : 217 produits par De Havilland et 275 par Brush-Coachworks à Loughborough à partir de 1943.

A la fin de la guerre, plusieurs centaines de Dominie considérés comme surplus furent cédés à des forces aériennes étrangères, en Afrique et au Moyen Orient, où ils étaient encore en service plus de 30 ans après leur conception, les autres furent vendu a des sociétés privées pour le transport.

 

 

Photo 8 img736

 

 

Mauvaise photo d’un DH 89A militaire (?) vu en Algérie.

 

Utilisation par la France.

 

Bien sur de très nombreux appareils DH89 furent utilisés par des compagnies civiles, il semble que plus de cent appareils ont figuré au registre français.

Mais l’armée de l’Air d’après-guerre en utilisa aussi au moins une quinzaine, notamment à l’école des radio-navigant de Pau, certain furent utilisé pour la liaison par des ELA ou des Section de Liaison Aérienne notamment en, AFN et à Madagascar, mais certains appareils privés servirent à des transports en AFN ou à destination de nos « colonies ».

 

  Photo 2 File1176 (2)

 

Un DH 89A NF 884 , civil immatriculation F-OAGP

(Archives SLHADA).

  img419.jpg

 

Un DH 89 "B"code NF860 de l'Ecole de Pau en 1946 est en train de brouter l'herbe , drôle de nourriture pour un "Dragon" même rapide. (Collection Marcel Fluet-Lecerf)

 

 

 

Caractéristiques des De Havilland DH 89.

 

(Peuvent être en partie fausses je n'ai pas trouvé de source incontestables sur le sujet. Merci de compléter, si vous pouvez, avec des indications vérifiés)

 

Constructeur : De Havilland

Équipage : 2+8 passagers 

Missions : Transport

Date du premier vol :

Constructions : Mixte

 

Dimensions

Envergure : 14,6 m

Longueur : 10,5 m

Hauteur : 3,1 m

Surface alaire : 31,6 m2

Charge allaire :

 

Masse

Masse à vide : 1 460 kg

Charge utile :

Masse totale avec armement :           2 490 kg

 

Performances :

Vitesse maxi : 253 km/h (Mach 0,2)

Vitesse de croisière :

Vitesse ascensionnelle :260 m/mn

Autonomie :

Plafond : 5090 m

Distance franchissable :

Altitude de croisière :

Rayon d’action : 920 km

 

Armement :

Sans

 

Communication radio :

 

  Photo 12 img234

 

DH  90 Dragonfly civil français

 

 

Moteur

 

Marque : De Havilland

Nombre : 2

Type : Gipsy  Six

Configuration : 6 cylindres en ligne inversés

Refroidissement : air

Suralimentation : non

Puissance normale au sol : 204 ch

Puissance à      :  

Puissance au décollage :

Equivalent puissance :

Régime de l’hélice :

Alésage : 118 mm

Course : 140 mm

Cylindré totale : 9,19 litres

Taux de compression : 5,25 :1

Date de sortie : 1935

Nombre construit : 1139

Poids à sec : 213 kg

 

Hélice

Marque :

Type :

Nombre de pales : 2

Diamètre :

 

Caractéristiques du Moteur de Havilland Gipsy Six

 

Le de Havilland « Gipsy Six » est un moteur britannique à six cylindres inversés en ligne, refroidi par air, développé dans les années 1930, il était dérivé du quatre cylindres Gipsy Major et à engendrer toute une série de moteurs d'avions qui étaient encore en usage courant jusqu'aux années 1980.

Ces moteur était assez étroit ce qui facilitait l’utilisation sur les appareils bimoteur.

 

Beaucoup de Gipsy Six moteurs sont encore en service sur des types d'aéronefs d'époque aujourd'hui.

 

Caractéristiques générales

 

Type                     moteur à piston six cylindres en ligne inversés, refroidissement par air

Constructeur :                  De Havilland Engine Company.

Première sortie :                             1935 

Nombre construit                           1139 

 

Alésage:                             118 mm

Course:                               140 mm

Cylindré :                           9,186 litre

 

Longueur:                          1578 mm

Largeur:                              485 mm

Hauteur:                             823 mm

Poids à sec:                        213 kg

Puissance de sortie:          200 ch

Taux de compression :     5.25:1

 

 

Photo 4 File2594 (2) 

Vu de face d’un DH 89A NF 855 de la RAF à Ambérieu en Bugey.

(Archives SLHADA).

 

Liste des appareils militaires français connus :

 

DE 831 reçu le 26 juin 1945

DF 130 reçu le 25 juin 1945

DF 174 reçu le 3 août 1945

DG 651 reçu 16 août 1945

HG 664 Probablement livré en 1943 ou 44  pour la Section de liaison aérienne de Madagascar

HG 670 Probablement livré en 1943 ou 44 pour la Section de liaison aérienne de Madagascar puis école de Pau

HG 672 Probablement livré en 1943 ou 44 pour la Section de liaison aérienne de Madagascar, accidenté le 11 novembre 1944

HG 689 Probablement livré en 1943 ou 44 pour la Section de liaison aérienne de Madagascar

HG 699 Reçu le 11/avril 1946 école de Pau puis ELA 56, accidenté le 13octobre 1950.

HG 720 reçu le 15 novembre 1945 pour l’école de Pau puis école de Fès puis ELA 56 , sera accidenté le 13 octobre 1955.

NF 855

NF 860 reçu le 22 mai 1946 pour l’Ecole de Pau puis ELA 56 accidenté le 3 juillet 1951.

NL 864 reçu le 27 juin 1945

NM 181 reçu le 17 avril 1946

NR 670 reçu le 25 juin 1946

 

 

 

 

 

    Autres Photos

 

    Photo 5 File2686 (2)

 

      Un DH 89 anglais G-A ? WC.

 

Photo 6 File4621 (2)

 

     Un DH 84 « Dragon » immatriculation G-ACLE anglais en 1936.

(Archives SLHADA).

 

    Photo 9 img737-Ph. Roger Giraud

 

     Un DH 89A F-BHCE civil n° 6851.

 

Photo 10 img756 

 

    Le DH 89A « B » de l’école des Radionavigant de Pau à la fin des années 40. (DR)

 

 

Photo 11 img228

 

        Un DH-90 Dragonfly. Il s'agit du n° 7536 F-APAX qui revint au Royaume Unins comme G-AFRI et sera réquisitionné par la RAF en
août 1940 et devint le AV994.

 

 

 

 

 

  © Jacques Moulin 2012 

 

 

    Dans le "Trait d'union" périodique du la Branche Française d'Air Britain  n° 173 une étude assez compléte sur l'Ecole de Pau . 

 

Site de la Branche Française d'Air Britain qui édite le "Trait d'Union" : http://www.bfab-tu.fr/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Avions de la Guerre d'Algérie - dans Avion
commenter cet article

commentaires

jean Comparat 20/06/2015 18:05

parachutiste, cet avion était en service au para club de Strasbourg meinau jusqu'en 1970 si mes souvenirs sont bons, il fallait se déplacer sur l'aile basse, face au moteur, avant de sauter en arrière, que de souvenirs, il a été remplacé par un pilâtes aztazous 14 ,

moroccan oil 27/09/2014 12:01

Le précurseur de l'aéronef à voilure fixe est le cerf-volant. Alors qu'un aéronef à voilure fixe s'appuie sur sa vitesse avant de créer le flux d'air sur les ailes, un cerf-volant est attaché à la terre et s'appuie sur le vent qui souffle sur ses ailes pour assurer le transport.

DUMESNIL Patryck 04/01/2014 21:03

Bonjour,

l'équipage du DH 89 se composait d'un pilote. Mon père a exploiter des DH 89 en Guyane dans les années 50 & 60, avec la société SATGA.
J'adorais cet avion, il y en a eu jusqu'à trois en service en même temps.
Cordialement.

Avions de la Guerre d'Algérie 05/12/2015 08:11

Malheureusement ces personnes que vous avez connue ne sont pas de ma famille, et je le regrette...

Claude HOUËL 04/12/2015 19:21

Jeune garçon, présent en Guyane au début des années 60,mes parents connaissaient les vôtres.
J'étais passionné d'aviation et j'ai été invité par José Dormoy,ami de la famille, à faire un vol vers le placer minier de Sophie sur la Mana et sa piste difficile à la saison des pluies.
C'est un souvenir inoubliable,qui m'a beaucoup marqué, d'avoir volé sur le Dragon de la Satga avec ce pilote de légende qui a débuté comme pilote de guerre sur Spitfire et qui a ouvert bien des pistes improbables en Guyane comme aux Antilles.
J'ai aussi le souvenir,un peu vague,que votre père avait côtoyé l'Aéropostale et ses héros.

LEHERISSIER 04/04/2015 11:57

Bonjour
Nous étions à Rochambeau de 67 à 69 et avons connu le patron du " guest house " un certain M. Dumesnil, ( et aussi Nicolas et josé Dormois comme pilote ). Si vous avez ce message, et si vous pouvez me contacter par mail : milau687@gmail.com

Avions de la Guerre d'Algérie 07/01/2014 13:33



MMerci pour votre participation



gantheret 27/08/2013 11:26

Bonjour,
Ancien d'Indochine, j'ai reconnu l'avion baptisé"POPOL" d'une compagnie privée au Tonkin louée par l'armée pour le transport de personnels ou de matériels. Pour mon cas, c'était un gonio mobile SCR
206 d'HANOÏ à NAM DINH en juin 1954.

Bien cordialement.
Guy Gantheret

Avions de la Guerre d'Algérie 06/09/2013 08:34



Merci de votre témoignage.



Mario Biancotti 17/06/2013 07:29

Bonjour,

La dernière photographie concernant les DH-89 Dragon Rapide est en fait un DH-90 Dragonfly. Il s'agit du n° 7536 F-APAX qui revint au Royaume Unins comme G-AFRI et sera réquisitionné par la RAF en
août 1940 et devint le AV994. (source : British Civil Aircraft Volume II de A. J. Jackson, Putnam, 1988)

Amicalement

Mario

Avions de la Guerre d'Algérie 17/06/2013 07:53



Merci, c'est rectifié.



Présentation

  • : Le blog de Avions de la Guerre d'Algérie
  • Le blog de Avions de la Guerre d'Algérie
  • : Participation à l'histoire aérienne de la Guerre d'Algérie, sans polémiques inutiles.
  • Contact

Profil

  • Avions de la Guerre d'Algérie
  • Déjà ancien dans l'histoire de l'Aviation, j'ai écrit de nombreux article dans diverses revues depuis 1968 et publié trois livres, un sur les autogires, un sur le Loire 45/46 et un sur le Bloch 174 ces deux derniers livres sont épuisés).
  • Déjà ancien dans l'histoire de l'Aviation, j'ai écrit de nombreux article dans diverses revues depuis 1968 et publié trois livres, un sur les autogires, un sur le Loire 45/46 et un sur le Bloch 174 ces deux derniers livres sont épuisés).

Recherche

Catégories